Test Pioneer SE-MJ551 : un jouet pour DJ ?

Par
Le 07 octobre 2011
 0

Pioneer SE-MJ551

Tout le monde connait la société japonaise Pioneer, dont la notoriété en matière d'audio n'est plus à faire. C'est un modèle de sa dernière collection que le constructeur a choisi de nous envoyer pour ce dossier. Comme pour le Koss Pro DJ100, nous avons décidé d'intégrer le SE-MJ551, un casque DJ, dans le deuxième volet de notre comparatif, même s'il est vendu sous la barre des 80 €.

012c000004634528-photo-pioneer-se-mj551-min.jpg
012c000004634526-photo-pioneer-se-mj551-max.jpg

Le Pioneer SE-MJ551


Présentation et ergonomie

Avec le Pioneer SE-MJ551 sur la tête, soyez assurés que vous ne passerez pas inaperçu ! Surtout dans la version que Pioneer nous a remise : coques d'écouteur vertes brillantes, coussinets verts chewing-gum assortis avec l'intérieur du rembourrage d'arceau et une petite touche de rouge sur la branche droite du casque, pour la distinguer de la gauche. Ca flashe ! Et faut aimer... On peut reposer ses pupilles en remplaçant les coussinets par ceux de rechange fournis par Pioneer, sobrement noirs. Notez que le casque existe aussi en rouge et en noir (référence SE-MJ551T avec télécommande iPhone à 99 €).

00c8000004634534-photo-pioneer-se-mj551-couteurs2.jpg
00c8000004634532-photo-pioneer-se-mj551-couteurs.jpg

Du vert flashy, du vert chewy...


La finition 100% plastique assez quelconque donne des airs de jouet au casque coloré. Mais le SE-MJ511 semble rester relativement robuste : il se plie sans trop broncher. La question est : pour combien de temps ? Le casque DJ dispose des articulations de circonstance, à savoir une double charnière autorisant le pivot des écouteurs à 90° vers l'avant et à 180° vers le bas. Une troisième charnière permet aux branches de se rabattre à l'intérieur de l'arceau. Plié, le casque reste volumineux mais on apprécie tout de même le geste. Il ne manque dans la boîte qu'un adaptateur 6,35 mm pour être totalement complète.

00c8000004634530-photo-pioneer-se-mj551-pli.jpg
00c8000004634524-photo-pioneer-se-mj551-housse.jpg
00c8000004634522-photo-pioneer-se-mj551-fiche.jpg

Casque plié, housse et coussinets de rechange fournis, fiche jack 3,5 mm


0096000004634520-photo-pioneer-se-mj551-arceau.jpg
Le confort procuré par le casque est à peu près aussi abrupt que la couleur est pétante... Les coussinets supra-auraux de 7,5 cm de diamètre manquent cruellement de moelleux et l'arceau comprime de façon prononcée les tempes. Une conception circum-aurale, qui n'appuie pas directement sur les oreilles, aurait permis d'adoucir le port. C'est dommage parce que les 22 g du casque sont bien amortis par le rembourrage d'arceau...

Quid de l'audio ?


Pioneer détaille les spécifications de son casque comme suit : transducteurs de 40 mm, plage de fréquences de 8 Hz à 28 kHz, impédance de 32 ohms, sensibilité de 105 dB et puissance admissible maximum de 1 500 mW. C'est complet et sur le papier satisfaisant. Le SE-MJ511 est de type fermé : il isole mais pas tant que ça, le plastique n'incarnant pas ce qu'il y a de mieux pour calfeutrer le son. Surtout quand il est perforé comme ici. Le SE-MJ511 se débrouille mieux que The Apollo de Nixon mais moins bien que les autres casques fermés.

À l'écoute, le SE-MJ551 apparait flatteur quoiqu'un peu rondelet. Les vraies basses, légères, sont compensées par un bas medium gonflé à bloc : du coup les mediums se creusent. Dommage, ils sortaient pourtant assez neutres. Quant aux aigus, ils sont présents mais manquent un peu d'ouverture et de dégagement. Ce rendu Pioneer est assez proche de ce que délivre le Koss Pro DJ100, en plus chaud (notamment dans les mediums), plus puissant, plus artificiellement basseux mais moins précis. Un surdosage de vitamines dont souffre l'image sonore. Non pas qu'elle soit franchement mauvaise, mais le casque de Koss offre une largeur de scène nettement plus conséquente, avec un placement plus précis. Toutefois, comme le casque de Pioneer isole moins, il confère une meilleure aération à la diffusion sonore. Les deux modèles se valent en somme...

Conclusion


Le SE-MJ551 de Pioneer constitue une offre intéressante, puisqu'à l'instar du Koss Pro DJ100, le casque est moins onéreux que les autres modèles de cette sélection de casques intermédiaires. Mais il reste un casque DJ, assez complet et performant. Par rapport au modèle de Koss, le SE-MJ551 se montre plus pêchu mais aussi un peu moins fin et précis. Et chacun tranchera sur le design flashy du produit. Restent trois points où Koss prend l'ascendant : la qualité de fabrication, l'isolation et le confort. Nos faveurs en matière de casque DJ vont donc plus logiquement vers ce dernier casque. A moins bien sûr que vous puissiez monter en budget et opter pour un Shure SRH750DJ, autrement plus impressionnant !

Pioneer SE-MJ551

Les plus
+ Rendu dynamique / impression de basses
+ Bien articulé / 1 500 mW admissibles
+ Packaging presque complet
+ Prix
Les moins
- Pas très précis / mediums creux
- Design très flashy à assumer
- Confort assez sommaire
- Adaptateur 6,35 mm non fournit
Qualité audio
Confort
Isolation
Finition
2.5


Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Casque audio

scroll top