Karos : du "court-voiturage" pour économiser sur ses trajets domicile-travail

le 23 juin 2016 à 19h00
0
Faire des économies, tisser des liens, contribuer à désengorger les routes et donc à lutter contre la pollution... tout à la fois ! C'est en substance la promesse de Karos, un service « magique » de « covoiturage domicile-travail ».

Karos (prononcé carrosse) n'est pas une application de covoiturage comme les autres. Elle se distingue à plus d'un titre.

08482302-photo-logo-karos.jpg

Pour commencer, contrairement aux plateformes de covoiturage conventionnelles telles que BlaBlaCar qu'on utilise essentiellement le week-end pour des trajets de 300 km en moyenne, Karos est un service spécialisé dans les courtes distances au quotidien. Elle vise à transformer la voiture individuelle en réseau de transport en commun, complémentaire des réseaux publics de bus, métro, etc.

Karos part du constat que la voiture est pour la plupart des conducteurs un mal nécessaire. Deux tiers des travailleurs franciliens par exemple vivent et/ou travaillent à plus de 10 min à pied d'une station du réseau Stif. En raison de zones mal desservies par les transports publics à cause d'une densité de population trop faible, rien qu'en Île-de-France, les travailleurs effectuent chaque jour 15 millions de trajets en voiture, soit environ 40 millions de sièges inoccupés.

Big data et intelligence artificielle pour automatiser le covoiturage



À moins de pouvoir constituer un « équipage » laissant peu de place à l'imprévu, organiser un covoiturage deux fois par jour est bien trop chronophage. Karos a donc automatisé la procédure. À l'aide du big data et de l'intelligence artificielle, le service propose automatiquement des covoiturages adaptés aux conducteurs et aux passagers.

08482304-photo-lignes-karos.jpg
Des milliers de "lignes" ouvertes par les conducteurs Karos

Pour ce faire, l'application mobile apprend des habitudes de chacun de ses membres : elle identifie leurs destinations, leurs horaires variables en fonction des jours de la semaine, et prédit avec 90 % de réussite leurs trajets quotidiens. Sur le plan financier, conformément à la législation, le conducteur est défrayé, sur la base d'un coût de 0,20 euro par kilomètre. Le service coûte donc 0,10 euro/km à un passager. Dans l'ensemble, le service serait selon Karos trois à cinq fois moins cher que le bus. Une calculette est d'ailleurs disponible sur le site internet du service.

Le service nous a été présenté la semaine dernière dans le cadre de l'événement Futur en Seine lors d'une conférence consacrée à la lutte contre les bouchons. Il est disponible depuis 2014, sous la forme d'une application pour iPhone et smartphone Android.


0118000008482306-photo-karos.jpg
0118000008482308-photo-karos.jpg
0118000008482312-photo-karos.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

LG suspend la production de smartphones haut de gamme en Corée
🎯 French Days 2019 : les bons plans immanquables du vendredi
Anthem : en difficulté, BioWare met sa feuille de route en pause pour réparer son jeu
Brave lance la première régie publicitaire centrée sur le respect de la vie privée
Meizu lance le 16s : un smartphone ultra premium à prix cassé
Sono Sion, la voiture électrique rechargeable à l'énergie solaire, sera construite dans des usines suédoises
L'app e-santé Google Fit est disponible sur iOS
Airbnb veut produire des émissions pour inviter les voyageurs... au voyage
Démonté sur YouTube, le Huawei P30 montre son zoom périscopique
5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)
Tesla accuse une perte nette de 700 millions dans ses résultats financiers du 1er trimestre
Honor perd un prototype dans un train en Allemagne et offre 5000 € pour son retour
Comparatif 2019 : quel est le meilleur vidéoprojecteur ?
🎯 French Days 2019 : plus que quelques heures avant le Black Friday à la française !
Apex Legends : EA cesse de payer les streamers, les diffusions baissent de 75% sur Twitch
scroll top