CES 2016 : Smartwheel, un volant connecté qui surveille les mains du conducteur

Présenté au CES par l'entreprise du même nom, Smartwheel est un accessoire qui se fixe au volant d'une voiture dans le but de contrôler l'attitude du conducteur, et réduire les risques d'accidents liés à la négligence de ce dernier.

Aux Etats-Unis, les accidents liés à l'écriture de SMS au volant sont particulièrement fréquents, et souvent meurtrier. C'est même la cause numéro un de décès de jeunes conducteurs dans le pays. Pas étonnant donc qu'une start-up ait choisi de plancher sur une solution visant à discipliner les conducteurs. Point intéressant chez Smartwheel : le PDG, T.J. Evars, a seulement 20 ans. C'est à l'âge de 19 ans, voyant ses camarades de classe prendre des risques en envoyant des textos pendant qu'ils conduisaient, que lui est venue l'idée du volant-policier.

Smartwheel n'est pas un volant à proprement parler, mais un accessoire qui se fixe sur celui de n'importe quelle voiture. Une fois en place, il fait le nécessaire pour obliger le conducteur à toujours garder les deux mains sur le volant, l'empêchant ainsi, notamment, de saisir son téléphone portable pendant qu'il conduit. L'accessoire se met à sonner et à clignoter si le conducteur tient le volant d'une main, l'obligeant ainsi à corriger rapidement son attitude.

0320000008297560-photo-smartwheel-3.jpg

Clairement destiné aux parents qui veulent contrôler les habitudes des jeunes conducteurs - aux USA particulièrement, on peut avoir le permis à 16 ans - Smartwheel dispose de la capacité de transmettre des infos à distance sur une application, par le biais du Bluetooth. Il est ainsi possible de récupérer des informations détaillées sur le comportement du chauffeur. Et si ce dernier cherche à enlever l'appareil pour éviter de se faire épingler, là encore, la démarche est détectée et peut être signalée.

0000019008297556-photo-smartwheel-1.jpg
0000019008297558-photo-smartwheel-2.jpg


Tout de cuir vêtu, l'accessoire se fond plutôt bien dans le décor. S'il répond à une problématique importante aux Etats-Unis, il suffit de le voir en fonctionnement pour se convaincre qu'il serait utile dans de nombreux pays, les personnes imprudentes au volant n'ayant généralement pas de nationalité spécifique... il sera disponible dans le courant de l'année, au prix de 199 dollars.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft ouvre les précommandes pour le Surface Book (maj)
Firefox : Mozilla cède à la pression de WebKit
CES 2016 : Cloudbook, ultrabook et tablette XL chez Haier
2016 : 1% des voitures seront électriques en France
Activision va créer une chaîne TV d’e-sport (màj)
Orange et Bouygues confirment leur rapprochement (màj)
Internet Explorer : 340 millions d'internautes utiliseront bientôt une version obsolète
Final Fantasy XV sortira bien en 2016
Carrefour boucle le rachat de Rue du Commerce
Twitter se rapproche de Muzik, concepteur de casques audio
Haut de page