Local Motors veut proposer des voitures à fondre pour mieux les réimprimer

19 novembre 2015 à 15h25
0
L'entreprise américaine Local Motors, déjà connue pour sa voiture à imprimer en 3D, la Strati, veut désormais aller plus loin dans l'exercice : elle propose de fondre certains éléments du véhicule pour les « mettre à jour ».

Une voiture imprimée en 3D, c'est bien. Mais une voiture que l'on peut mettre à jour à moindre coût, c'est encore mieux. C'est l'idée développée par Local Motors, une entreprise américaine. Cette dernière présentait en janvier dernier la Strati, une voiture en partie imprimée en 3D et open source, fruit d'une collaboration communautaire. Le véhicule dispose d'une armature en fibre de carbone, sur laquelle viennent se fixer des pièces imprimées en 3D, conçues en matières composites.

L'un des avantages derrière ce véhicule propulsé par un moteur électrique, c'est qu'il n'est pas cher à produire : la production de la « carrosserie » coûte moins de 5000 euros de plastique. Local Motors veut aller plus loin, et profiter du fait qu'une bonne partie de la Strati est faite de plastique pour combiner recyclage et mise à jour : en fondant le plastique, l'entreprise peut réimprimer de nouvelles pièces pour optimiser et mettre la voiture au goût du jour.

« Nous travaillons actuellement sur ce processus, qui est tout à fait réalisable puisque les matériaux sont recyclables » a déclaré le responsable de la stratégie de Local Motors, Justin Fishkin. « Nous sommes des explorateurs, nous gagnons en efficacité. »

0320000008250442-photo-local-motors-swim.jpg

Le marché de l'impression 3D, et encore plus celui des véhicules conçus par ce biais, n'en est qu'à ses balbutiements. Local Motors admet qu'il reste encore de nombreux points à régler pour mettre en place un tel procédé, mais l'idée pourrait faire mouche. « Les gens pourront garder leur voiture longtemps, ou bien ils pourront se dire qu'ils veulent changer. Ils nous la ramèneront et repartiront avec une meilleure voiture à la fin de la journée. »

Local Motors a présenté début novembre un nouveau modèle, nommé Swim, qui va beaucoup plus loin que la Strati : dotée d'une meilleure finition, la voiture électrique reprend des éléments de la Renault Twizy, y compris la batterie, le moteur ou encore les suspensions. Son prix est loin d'être le même que celui de la Strati, puisque le prix de départ sera de 49 000 euros, ce qui permet de mettre en perspective le fait que la production peu coûteuse des parties imprimées n'empêche de devoir passer à la caisse pour le reste des pièces.. Une campagne IndieGogo devrait être lancée l'année prochaine par l'entreprise.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Windows 10 Mobile : une nouvelle build publiée, la dernière avant la finale ?
Soupçonné d’être utilisé par Daesh, l’Europe veut surveiller le bitcoin
La vente en ligne ne devrait pas fléchir à Noël
Les émoticônes s'apprêtent à investir Facebook et Twitter
Pour la première fois, une planète en formation prise en photo
Sécurité : BlackBerry préfère coopérer avec le gouvernement plutôt qu'un chiffrement total
La sortie de Deux Ex : Mankind Divided décalée à août 2016
Le logiciel libre est en croissance et il recrute
Amazon adopte à son tour l’authentification par deux facteurs
Perquisitions : la police pourra faire des copies en clair des disques durs et du cloud
Haut de page