Robotcrotte, chargeurs publics de portables : le Paris de demain vu par les Parisiens

25 février 2015 à 18h51
0
Comment les Parisiens imaginent leur ville en matière de numérique ? Une plateforme recueillant les initiatives de chacun fait apparaître des idées originales.

Pouvoir recharger son téléphone à n'importe quel endroit, voir des robots autonomes chargés de ramasser les déjections canines ou même profiter d'un réseau social entre voisins, autant de services qui pourraient voir le jour dans la capitale. Les propositions et souhaits des habitants de Paris sont nombreux en matière de numérique.

La municipalité a ouvert une plateforme sur laquelle un internaute peut formuler son souhait. Baptisée idee.paris.fr, l'initiative doit servir de base de départ à l'équipe actuellement en poste pour monter de nouveaux projets. Le Monde précise à ce titre que la mairie doit consacrer 5% du budget de la ville à des projets émanant des habitants. Une enveloppe de 71 millions d'euros par an jusqu'en 2020 est ainsi dégagée pour les réaliser.

Si nombre des propositions concernent le cadre de vie, la circulation ou bien encore le besoin d'ajouter de la végétation à la capitale, les initiatives visant le numérique sont également nombreuses.

0258000007125038-photo-tour-eiffel.jpg


Des ports USB sur les vélos et des « robots crottes »

Parmi les préoccupations des Parisiens, figure à plusieurs reprises le besoin de bénéficier de moyens de recharger rapidement son portable. Dans la veine de ce qui a déjà été tenté dans la ville d'Amsterdam, l'idée est d'ajouter aux vélos disponibles à chacun (Velib) une prise USB. Cette dernière pourrait recharger le terminal d'un utilisateur pendant un déplacement.

Le système existe déjà et permet d'utiliser la dynamo d'un vélo pour recharger des dispositifs électroniques. Une batterie servant de tampon doit cependant être installée afin que les portables ne soient pas endommagés par les variations de tension. Le coût d'une telle mesure est donc plus conséquent.

Autre projet. Proposition est faite de mettre en place des robots nettoyeurs de déjections d'animaux de compagnie. Autonomes, ces derniers pourraient également se charger de l'entretien des trottoirs parfois « encombrés » de la capitale. De tels robots ont déjà été présentés à l'occasion de travaux universitaires, notamment aux Etats-Unis. Si l'initiative paraît originale, elle pourrait trouver un écho favorable auprès des habitants de nombre de villes en France.



Plusieurs initiatives portent enfin sur l'idée de rapprochement entre les habitants, ou plus particulièrement entre voisins. L'une des propositions revient à créer une sorte de plateforme en ligne, ou de réseau social, entre habitants d'un même secteur. Par ce biais, chacun serait amené à partager un objet, comme une perceuse, une tente de camping ou d'autres biens dont on ne se sert pas forcément au quotidien.

L'idée est reprise au détour de plusieurs autres projets. Des internautes proposent de l'agrémenter d'informations locales comme la présence de restaurants recommandables ou d'endroits agréables, proches de chez soi.

Après la concertation, la réflexion

Si certains projets paraissent difficilement réalisables, d'autres pourraient tout à fait trouver leur place dans plusieurs villes du territoire. Le processus de décision ne fait cependant que débuter et certaines idées doivent encore être détaillées avant d'être éventuellement applicables.

Ce portail a pour but de recueillir les idées de chacun et ne présage en rien de leur réalisation. Les personnes ou les associations intéressées ont jusqu'au 15 mars prochain pour participer à l'initiative. Certains projets seront alors sélectionnés puis soumis au vote en ligne dès le mois de septembre.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
scroll top