Des chercheurs britanniques veulent prévenir le piratage d'avion

Par
Le 06 novembre 2014
 0
Et s'il était possible de faire s'écraser un avion à distance, via un programme informatique ? C'est le scénario catastrophe qu'un groupe de chercheurs britanniques veut prévenir.

David Stupples est professeur à la City University et travaille pour la division contre le cyberterrorisme pour le gouvernement britannique. Et d'après lui, pirater un avion pour le faire s'écraser n'est pas impossible.

Interrogé par The Guardian, Stupples est l'un des chercheurs d'un groupe qui s'est mis en place afin de prévenir une prise de contrôle à distance qui pourrait avoir des effets dramatiques.

01f4000007546863-photo-inde-des-rats-contraignent-un-avion-atterrir-d-urgence.jpg

En avril 2013, un expert en sécurité, Hugo Teso, avait démontré qu'il était possible de hacker un avion via une application Android installée sur le smartphone d'un passager. Une menace qui semble désormais prise au sérieux, à l'heure où les portes d'entrée pour les pirates n'ont jamais été aussi nombreuses, avec notamment le développement du Wi-Fi à bord des aéronefs.

Ruben Santamara, lors du Black hat 2014, a par ailleurs révélé que si un pirate ne pouvait prendre le contrôle d'un appareil via le réseau Wi-Fi de ce dernier, il serait tout de même en mesure de perturber la communication avec le satellite. Ce qui pourrait avoir de sérieuses conséquences.

D'après le professeur Stupples, le moyen le plus sûr de contrer une attaque serait de pouvoir désactiver les services à l'origine de la faille. « Nous devons imaginer des architectures capables de survivre à une cyberattaque », même si cette dernière semble encore peu probable d'après lui : « Il faudrait connaître la totalité de l'architecture réseau du système de pilotage, ainsi que toutes ses interfaces d'accès. »

Un scénario peu probable donc, mais suffisamment crédible pour qu'un groupe de chercheurs se mette au travail. « Les pirates potentiels sont nombreux et très intelligents, et nous ne devons pas les sous-estimer. »
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Automobile

scroll top