Aïe, aïe, aïe, déjà un gros problème pour la petite sonde CAPSTONE

Eric Bottlaender
Spécialiste espace
06 juillet 2022 à 17h15
19
CAPSTONE Sonde seule vue d'artiste © NASA
CAPSTONE pourra-t-elle justement voir la Lune ? © NASA

Après l’éjection de CAPSTONE, la NASA se réjouissait de voir le petit véhicule de 25 kg en route pour la Lune. Mais, quelques heures plus tard, il est déjà question de sauver la mission : cela fait plus d’une journée que la sonde ne répond plus aux messages de l’agence américaine.

EDITION 6 JUILLET 18H : La NASA confirme avoir repris le contact avec la sonde CAPSTONE et assure que le véhicule est en bon état.

Un début difficile pour une mission « low cost » amplement mise en avant.

Des encouragements aux problèmes

Les équipes de Rocket Lab se réjouissaient ce lundi de l’éjection réussie de la petite sonde CAPSTONE en route pour la Lune. Une réussite totale pour elles et leur véhicule « Lunar Photon »… mais le début pour les équipes de la NASA d’une course contre la montre qu’elles ne pensaient pas devoir mener.

En effet, les premières heures étaient pleines de promesses. CAPSTONE a étendu ses panneaux solaires, commencé à charger ses batteries et pris contact avec les stations au sol du grand réseau américain, le Deep Space Network (DSN), en particulier avec l’antenne de Madrid. Mais le contact suivant, avec la station de Goldstone (États-Unis), est interrompu. Nous sommes alors le 4 juillet en soirée (Paris). Et depuis… rien, malheureusement.

Allô CAPSTONE, ici la Terre

Dans ce cas de figure ennuyeux, les équipes se réunissent et tentent, avec différentes variations de puissance et de messages, d’envoyer des instructions à la sonde. CAPSTONE, sans contact de son côté, a normalement basculé dans un « mode de sécurité » au cours duquel elle oriente son antenne vers la Terre et essaie de joindre la NASA. Mais il y a visiblement quelque chose qui coince…

Malgré tout, on peut noter quelques points positifs, comme le fait que l’agence américaine, grâce au premier contact, sache exactement où se situe CAPSTONE. Mais c’est une course contre la montre. La petite sonde devait commencer à manœuvrer le 5 juillet pour préparer sa future insertion en orbite. La NASA peut se permettre un petit retard, mais chaque jour qui passe augmentera la quantité de carburant à utiliser pour « rattraper » la bonne trajectoire… Encore faudra-t-il rétablir le contact.

CAPSTONE sonde déployée © NASA
Si quelque chose est cassé, que faire ? © NASA

Peu d’options sur la table

Une longue interruption des communications n’est pas de bon augure, et il est même possible que cette difficulté coûte l’ensemble de la mission à CAPSTONE. Si tel est le cas, la NASA aurait plusieurs options devant elle, en plus de lancer une enquête pour savoir ce qu'il s’est passé.

Elle pourrait commander une « mission bis », si elle tenait absolument à tester l’orbite spécifique « NRHO », l’objectif principal de CAPSTONE. Ou bien tenter d’utiliser l’étage de Rocket Lab « Lunar Photon », dans lequel il reste une marge significative de carburant, même s’il n’a pas été conçu pour ça.

Quoi qu’il en soit, pour ce qui était présenté comme la première petite mission de tout le programme Artemis, ce n’est pas un début éclatant. Cela fait néanmoins partie des risques de ce genre d’aventure. Certains n’oublieront pas de pointer que le choix audacieux d’un minuscule véhicule de 40 x 30 cm et de 25 kg pour cette mission est également plus risqué qu’une sonde « traditionnelle ».

Source : Advanced Space

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
12
kplan
Allez on croise les doigts pour que cette CAPSTONE ne devienne pas une vulgaire pierre lancée dans l’immensité de l’espace.
ayaredone
Il n’y a pas de bouton signaler une erreur. Faire son grammar nazi dans les commentaires c’est pénible pour les autres.
MattS32
Si tu bascules sur la vue forum, tu peux accéder au profil de l’auteur en cliquant sur son nom, et là tu as un bouton « Message direct » pour le contacter.
ebottlaender
J’ai pas saisi, j’ai écrit une bêtise ?
LowRun
Peut-être fait il allusion à augure qui est un mot masculin.<br /> Par ailleurs, la liaison a été rétablie.
gamez
il reste encore le telescope james webb<br /> lui au moins ne nous décevra pas ^^
ebottlaender
Ah en effet, j’ai changé pour « bon augure », j’avais oublié que c’est un masculin.<br /> Depuis la fin d’après-midi il y a un bandeau sous l’entame de l’article pour signaler qu’ils ont repris le contact
LowRun
Ah oui, j’ai raté le bandeau.
ayaredone
HS. Merci pour les réponses. Une petite idée de développement à venir ?
cid1
OUF, rattrapage de Capstone, espérons qu’il n’auras pas d’autre problèmes
nebulus72
Hum en 2022 ne pas pouvoir faire atterrir quelque chose sur la lune alors qu’en 1969 oui, étrange !!! comme la sonde chinoise scratcher sur la face cachée<br /> parano je dois être !
Popoulo
@nebulus72 : C’est parce que les planètes sont plates et qu’il faut attendre que la rotation du plateau qu’elles représentent se place à l’horizontale sinon c’est l’impact. Logique !<br /> Très bon article comme toujours.
MattS32
nebulus72:<br /> en 2022 ne pas pouvoir faire atterrir quelque chose sur la lune<br /> Mais personne ne dit qu’on ne peut pas faire atterrir quelque chose sur la Lune… Ce n’est pas parce qu’il y a eu un problème technique de communication avec cette sonde en particulier (problème qui en plus est résolu) qu’on n’est pas capable de faire atterrir quoi que ce soit sur la Lune… Surtout que le problème technique n’avait rien à voir avec l’atterrissage.<br /> Quand à la sonde chinoise qui se serait crashée sur la face cachée de la Lune, tu mélanges deux informatons… D’un côté, il y a des débris d’une fusée chinoise qui se sont crashés sur la Lune (oui, des débris, donc des trucs qui n’étaient plus du tout sous contrôle, et pas parce qu’on en avait perdu le contrôle, mais simplement parce qu’ils avaient été abandonnés une fois leur mission remplie), de l’autre il y a une sonde chinoise (Chang’e-4) qui s’est bien posée avec succès sur la face cachée de la Lune et y a déposé un rover (Yutu-2). Ils ont ensuite posé avec succès une seconde sonde quelques mois plus tard (Chang’e-5), qui a ensuite redécollé et est revenue sur Terre avec des échantillons de sol lunaire.
Urleur
? je croyais qu’il y avait une base sur la lune ? si si j’ai vu la série All for making et il sont déjà en route pour mars depuis 1994.
nebulus72
yes, je suis en phase avec vous, dans tout les cas c’est top que l’on investisse dans la recherche spatiale, ayant un télescope, j’ai régulièrement la tête dans les étoiles, et les articles sont top comme toujours. Je souhaite que mes petits enfants puissent connaitre et profiter de cette immensité noire
SplendoRage
D’ailleurs, la Terre elle même est une planète toute plate portée par des éléphants debout sur une tortue géante !<br /> Mais ça, on ne nous le dit pas ! Il serait temps que la vérité éclate au grand jour !!
Popoulo
@Spleen Pedersen : mdr ^^<br /> Mais chuttttt… faut pas ébruiter la chose. Certains pourraient affirmer l’inverse, une tortue (à plumes) portée par des éléphants !
kplan
Bonne nouvelle pour ce retour online !
Oukiney
Moi aussi… mais j’ai vu « Cosmos 1999 »
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Surfez sur le Web en toute discrétion et à petit prix avec cette licence VPN Surfshark
L'Intel Core i9-13900K Raptor Lake domine la concurrence sur Ashes of the Singularity
La publicité arrive sur Disney+ via un nouvel abonnement (et le prix fait mal)
Le LattePanda 3 Delta disponible hors Kickstarter : un
Pour gagner en stockage en ligne, cette offre signée pCloud est idéale
La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Haut de page