Une prothèse permet de rétablir les sensations de patients amputés au-dessus du genou

15 septembre 2019 à 20h20
0
prothese_genou

Un nouveau type de prothèse destinée aux personnes amputées au-dessus des genoux permet de recréer les « sensations » liées à la marche.

Cette découverte, dévoilée lundi 9 septembre, ouvre des perspectives capitales pour améliorer la mobilité des porteurs de prothèses et réduire les douleurs dites « fantômes ».

Des capteurs au niveau des pieds et du genou

Les chercheurs, affiliés à l'École polytechnique fédérale de Zurich (ETH Zurich), ont publié les résultats dans les pages de la revue scientifique Nature Medicine. Ils expliquent avoir mis au point une prothèse équipée de capteurs au niveau de la plante du pied et du pli du genou. Ces capteurs sont reliés à des électrodes, implantées directement sur les nerfs de la jambe.

Ainsi, la sensibilité du membre perdu est en partie recréée, permettant à deux patients-tests de « faire la différence entre une marche sur la route ou dans du sable », rapporte l'AFP.

Plus précisément, les chercheurs ont utilisé une prothèse de l'entreprise Ossür, équipée d'un microprocesseur et d'un détecteur angulaire sur le pli du genou. L'équipe a légèrement modifié l'appareil, ajoutant également une semelle équipée de sept capteurs au niveau du pied. Ces capteurs transmettent un signal en temps réel, par Bluetooth, à un contrôleur sanglé à la cheville des patients.

Grâce à un algorithme, ce contrôleur transforme ce retour en signal neuronal et le délivre au nerf tibial. Le cerveau interprète ensuite ces signaux comme s'ils venaient du pied et du genou.



Une « interface cerveau-machine »

Cette prothèse s'ancre dans le champ de l'« interface cerveau-machine » ou « interface neuronale directe », un domaine de recherche en plein développement, notamment en France, et qui permet d'améliorer la vie de patients paralysés ou amputés, en leur permettant de « commander » les mouvements de leurs membres artificiels.

C'est la première fois qu'une prothèse de ce type est mise en place sur un membre inférieur amputé au-dessus du genou. « L'utilisation de cette prothèse a amélioré la qualité de la marche et augmenté l'endurance, à la fois en laboratoire et dans un environnement réel », rapporte l'article publié dans la revue Nature Medicine.

Après ces premiers essais sur deux personnes, les équipes de l'ETH Zurich, dirigées par le professeur Stanisa Raspopovic, vont lancer un essai clinique sur quatre ans pour implanter la prothèses à plus de personnes, sur une durée plus longue.

Source : IEEE Spectrum
9 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...
SpaceX : plutôt 42 000 satellites pour Starlink ?
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Linky : une étude de l'ANFR ne relève aucune exposition anormale aux ondes radioélectriques
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top