Paradoxalement, la transition énergétique ne se fera pas sans dégâts écologiques

30 avril 2019 à 06h59
0
Eoliennes

Si l'on veut endiguer le réchauffement climatique et les émissions de CO2, impossible malheureusement d'effectuer une transition énergétique qui ne causera aucuns dégâts écologiques, déplore une récente étude de Earthworks.

En cause, les métaux nécessaires pour construire les infrastructures de la transition énergétique, dont l'extraction et l'utilisation provoquent des dégâts humains et environnement dramatiques.

Travail des enfants, toxicité des métaux : ce qui se cache derrière la transition énergétique

Cobalt, lithium, nickel... Autant de métaux très précieux pour la transition énergétique et qui, à mesure que celle-ci s'accélère, voient leur demande monter en flèche. Selon l'Institute for Sustainables Futures, les industries de batteries et de véhicules électriques sont très friandes de cobalt : entre 5 à 10 kg pour produire des batteries lithium-ion. Mais 60% du cobalt mondial « provient de la République Démocratique du Congo qui est incriminée pour le travail des enfants dans les mines ».

En étudiant 14 métaux utilisés notamment dans les panneaux solaires et les turbines éoliennes, l'étude souligne également qu'une transition vers un 100% en énergies renouvelables pourrait « augmenter la demande de lithium et de nickel respectivement de 280% et de 136% » - dont l'extraction et le traitement sont eux-mêmes toxiques pour l'environnement. Et cette même demande se porte malheureusement vers « les pays miniers où les réglementations environnementales et de sécurité sont jugée laxistes », selon une étude de Grist.

Du recyclage au changement radical de politiques, quelques solutions possibles

Selon l'étude de Earthworks, la piste la plus envisageable pour endiguer les externalités négatives de la transition énergétique reposerait dans le recyclage, qui pourrait « réduire la demande primaire » de métaux impliquant ces conditions humaines et environnementales dégradantes. Apple et Amazon travailleraient d'ailleurs sur des « systèmes de recyclage en circuit fermé ».

Mais pour Eartworks, le recyclage ne sera pas suffisant. Il est indispensable de passer par des « politiques significatives qui réduiront fondamentalement la demande globale ». Ce qui ne sera pas une mince affaire...

Source : Engadget.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Un tube chirurgical autonome apprend à naviguer vers le cœur par lui-même
Suisse : la Tesla Model 3, voiture la plus vendue en mars 2019
Apple supprime de son Store des apps de contrôle parental posant des risques de sécurité
🔥 Bon plan : SSD Interne Crucial MX500 1 To SATA 2.5
France : vers une interdiction de vente de véhicules Diesel et essence à horizon 2040 ?
Des attaques de phishing utilisant une fausse barre d'URL sévissent sur Chrome pour mobile
Il y aura plus de morts que de vivants sur Facebook dans cinquante ans
Tesla souhaite vous donner le contrôle de l’ambiance lumineuse de votre voiture électrique
Le design Motorola Razr v4 pliable aurait fuité en ligne
🔥 French Days : enceinte Bluetooth Ultimate Ears Wonderboom à -50%
Haut de page