Mars : Opportunity arrive sur une vallée intrigante !

Dimitri PAVLENKO
25 mai 2017 à 15h10
0
Arrivé sur Mars le 24 janvier 2004, l'astromobile de la Nasa n'était censé fonctionner que 90 jours. Début mai, il est entré dans son 150ème mois de mission. Et il vient d'atteindre l'extrémité de la Vallée de la Persévérance, une formation géologique qui intrigue beaucoup les chercheurs.

La vallée pourrait avoir été creusée par le vent ou, plus intéressant, des écoulements d'eau il y a des milliards d'années. Et elle pourrait bien être le terme du vaillant petit rover.

Presque 45 km parcourus en 13 ans

Depuis son atterrissage, Opportunity n'a parcouru que 44,7 kilomètres. La virgule est importante, tant chaque centimètre parcouru sans incident sur le monde hostile de Mars est un exploit. Le gros Rover de la NASA (185 kg) n'était censé fonctionner que 90 sols, le sol étant le jour martien, plus long de 39 minutes et 35 secondes qu'un jour terrestre. Autant dire qu'il a largement dépassé les espoirs que ses inventeurs avaient placés en lui.

Le nom de son objectif actuel est donc parfaitement approprié : la vallée "Persévérance" située dans le Cap Byron, une petite ravine dont les chercheurs supposent qu'elle a été formée par un fluide il y a plusieurs milliards d'années. Le 4 mai dernier, Opportunity en a envoyé des clichés à découvrir ci-dessous, constituant un panorama, que le JPL de la Nasa (Jet Propulsion Laboratory) qui pilote le rover partage sur son site.

01F4000008704278-photo-mars-opportunity.jpg


Des preuves de la présence d'eau sur Mars ?

La vallée "Persévérance" demeure un mystère pour les spécialistes de Mars depuis plusieurs décennies. Plusieurs théories circulent pour expliquer sa formation, mais la plus ambitieuse avance l'hypothèse qu'elle ait été creusée par un flux d'eau ancien. L'équipe du JPL espère collecter des preuves grâce aux observations d'Opportunity. Par le passé, l'astromobile s'est illustrée en découvrant une météorite extra-terrestre, et en prenant des clichés incroyables du cratère Victoria, l'un des plus impressionnants de Mars.

Mais Opportunity commence à donner des signes de faiblesse. Depuis deux ans, sa mémoire flash ne peut plus stocker les données de ses instruments. Celles-ci sont accueillies dans sa RAM, au risque de les perdre quand l'appareil passe en veille. La vallée de la Persévérance pourrait donc être le terminus d'Opportunity. L'exploration de la planète rouge continuera grâce à Curiosity, qui a atteint Mars en août 2012. Plus gros qu'Opportunity, Curiosity est alimenté par un générateur nucléaire, qui devrait, sauf accident, lui permettre de battre le record de longévité de son prédécesseur. Et pourquoi pas, accueillir les premiers hommes à l'horizon de la décennie 2030 ...


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
scroll top