MyShake, ou comment une appli sauve des vies en prévenant les séismes

15 février 2016 à 16h04
0
MyShake est une application qui peut sauver des vies. Comment ? En détectant et en prévenant de l'imminence d'un tremblement de terre.

Voici un bel exemple de crowdsourcing. Le laboratoire sismologique de l'université de Berkeley ouvre un réseau sismologique reposant sur la multiplicité des smartphones en circulation, plutôt que sur une minorité de stations. Il ambitionne ainsi de « changer la manière de faire de la sismologie » et de « réduire les victimes des tremblements de terre ».

0226000008346246-photo-logo-myshake.jpg

L'université lance pour ce faire une application baptisée MyShake, qui s'exécute en arrière-plan et prévient en cas de secousse. Le fonctionnement est optimal lorsque le téléphone est posé sur une table, mais l'application est capable de distinguer l'activité humaine d'un tremblement de terre non seulement par la nature des mouvements enregistrées par l'accéléromètre, mais aussi par le caractère simultané des remontées.

L'application analyse les vibrations à la manière d'une application de suivi d'activité. Si ce n'est que lorsqu'elle identifie une secousse susceptible de correspondre à un tremblement de terre, elle envoie les mesures à un réseau neural. Le cas échéant, les multiples remontées simultanées permettent de valider le tremblement de terre et d'en déterminer l'épicentre et la magnitude.

0000019008346248-photo-myshake.jpg
0000019008346250-photo-myshake.jpg

Le service peut dès lors alerter la population plusieurs dizaines de secondes avant la propagation de l'onde, ce qui permet de s'abriter en prévision.

Le niveau de précision des accéléromètres qui équipent les smartphones permet de détecter, à 10 km de l'épicentre, des tremblements de terre d'une magnitude minimale de 3,5. Une station séismique haute qualité détecte quant à elle toutes les secousses. Mais MyShake peut compléter ces stations. Et dans certaines régions du globe, il n'y a pas de station alors qu'il y a des millions de smartphones.

MyShake est une application gratuite, disponible dès à présent sur Android. Ses créateurs promettent une consommation minimale d'énergie et donc un impact négligeable sur l'autonomie. Ils « espèrent » avoir une version iPhone dans le futur. Ils sont probablement limités par les règles d'exécution en arrière-plan d'Apple.

03E8000008346244-photo-myshake.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Rachat de Maxwell : Elon Musk s'exprime enfin sur l'impact sur les batteries Tesla
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
La Toyota Mirai propulsée à l'hydrogène, prévue en 2020, promet 650 km d'autonomie
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian
Quand Microsoft configure Bing par défaut sur Chrome en installant Office 365
Fnac Darty : le groupe a perdu 70 millions d'euros au T4 2019, conséquence des mouvements sociaux
Selon Bloomberg, il y aura bien un iPhone plus petit et moins cher annoncé en mars
Cyberpunk 2077 aurait été reporté à cause... du manque de puissance des consoles

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top