La page Web moyenne pèse désormais autant que Doom

25 avril 2016 à 11h15
0
« The web is Doomed, » introduit Wired, dans un article auquel nous avons aussi emprunté le titre. La phrase ne signifie pas seulement que « le web est condamné ». Le site internet américain a effectivement repéré un billet du développeur Ronan Cremin, titré « The web is Doom » : « Le web est Doom ».

0230000008422548-photo-doom-1993.jpg

Le spécialiste du web mobile signale que le poids moyen d'une page web fait désormais la même taille que Doom, le célèbre jeu vidéo d'id Software, sorti en 1993. Selon HTTP Archive, qui observe la performance des sites internet et les technologies qu'ils utilisent, une page web pèse en moyenne 2,3 Mo. L'installeur de la version shareware du classique du FPS pèse quant à elle 2,39 Mo.

Une page web de 2016 avec des scripts JavaScript et surtout, des images haute définition, pèse autant qu'un jeu vidéo de 1993 comprenant un moteur de rendu 3D avancé, plusieurs niveaux, des sprites et des effets sonores. Jusqu'à présent, le poids moyen d'une page Web n'a cessé d'augmenter. Il a dépassé celui de Wolfenstein 3D en 2011 et celui de Sim City 2000 en 2012.

Mais Ronan Cremin note que le poids moyen des pages des 10 premiers sites du monde est en baisse depuis deux ans. Les pages de ces sites ne pèsent aujourd'hui qu'1 Mo. Le développeur espère que cette tendance s'étendra au reste du web, et on ne peut que se joindre à lui. Un web plus léger serait plus rapide à charger, il puiserait moins sur les connexions à internet limitées (internet mobile ou même fixe sur certains marchés), et d'une manière générale plus confortable.

Sur le même sujet

Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma no...

Lire d'autres articles

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page