Vous paierez jusqu’à 18 € d’écotaxe en prenant l’avion, dès l’année prochaine

Yvonne Gangloff Contributrice
09 juillet 2019 à 21h34
0
Les avions Air France sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle le 24 septembre 2014 à Roissy, au nord de Paris

Le conseil de défense écologique annonce une écotaxe allant de 1,50 à 18 € par billet d'avion au départ de la France, dès 2020.

La taxe a été annoncée par la ministre des Transports et concernera les vols au départ de la France.

Une écotaxe qui variera en fonction de votre destination et votre classe de billet


Cette nouvelle mesure est l'un des résultats du Conseil de défense écologique qui a eu lieu ce mardi.

Comme Élisabeth Borne l'a annoncé, cette écotaxe s'appliquera à l'ensemble des vols au départ de la France, hormis ceux décollant vers la Corse, l'Outre-mer et les vols en correspondance.

Le montant de l'écotaxe variera en fonction de votre destination et de la catégorie de votre billet.

Ainsi, sur les vols intérieurs et ceux reliant une destination européenne, le montant sera d'1,5 € en classe économique et de 9 € en classe affaire.

Pour visiter le reste du monde, il vous faudra débourser 3 € par billet en classe éco et 18 € si vous voyagez en classe affaire.


Au total, cette mesure devrait rapporter pas moins de 182 millions d'euros dès l'année de lancement. Les montants perçus seront par la suite dédiés à la construction d'infrastructures de transports plus écologiques.

Source : Le Parisien
54 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top