Le plus grand parc éolien du monde sera au large des côtes britanniques

28 novembre 2020 à 11h49
15

Un champ d’éoliennes Haliade-X 13 MW, situé au large de la côte nord-est de l’Angleterre, délivrera une puissance de 3,6 GW.

Les éoliennes ont de plus en plus le vent en poupe. L’année dernière, en 2019, le secteur a fourni 15 % de l'électricité consommée en Europe. Le pays leader sur ce secteur est le Royaume-Uni. Et nos voisins d’outre-Manche devraient le rester : le projet de parc éolien offshore Dogger Bank, le plus grand du monde, est désormais entériné et sa construction vient de débuter.

Fin de la construction en 2026

Ce parc Dogger Bank, composé de trois sites, se situe au nord-est de l’Angleterre, au large d'Ulrome, à environ 130 km des côtes. Chaque champ d’éoliennes fournira 1,2 GW. Ainsi, au total, le parc délivrera 3,6 GW.

Ce projet s’inscrit dans un plan plus large. D’ici 2030, le pays souhaite atteindre un capacité de 40 GW afin d’alimenter 100 % des foyers britanniques par l'énergie éolienne. À lui seul, le champ Dogger Bank devrait approvisionner en électricité six millions de ménages.

La réalisation de ce projet incombe à l’entreprise anglaise SSE et au géant norvégien de l’énergie Equinor. La première est en charge de la construction tandis que la seconde assurera l’exploitation pendant deux, voire trois décennies.

SSE a lancé les premières actions sur terre. Toutefois, les premières éoliennes ne seront installées en mer qu’à partir de 2023, sur les sites Dogger Bank A et B, bâtis de manière simultanée. Dogger Bank C suit un calendrier différent. Sauf imprévu, les trois sites seront pleinement opérationnels en mars 2026.

190 éoliennes Haliade X

En ce qui concerne le type d’éoliennes, les décideurs ont jeté leur dévolu sur le modèle Haliade X de la société américaine General Electric. Ce monstre culmine a une hauteur totale de 248 mètres, et chacune de ses trois pales mesure 107 mètres de long. Sachez d’ailleurs que celles-ci sont fabriquées en France, à Cherbourg, dans la Manche. C’est également le cas des turbines, réalisées à Montoir-de-Bretagne en Loire-Atlantique.

Si, initialement, le prototype Haliade X avait une puissance nominale de 12 mégawatts, celle de la version finale est de 13 mégawatts. SSE a déjà commandé 190 éoliennes à General Electric en septembre dernier.

Enfin, en matière de coûts, le montant pour la construction des deux premiers sites s’élève à 6 milliards de livres, soit environ 6,7 milliards d’euros.

Philips-Davies, P.-D.G. de SSE, déclare : « Nous joignons l'acte à la parole pour atteindre nos objectifs et renforcer la position du Royaume-Uni en tant que leader mondial [sur le secteur de l’éolien]. »

Source : Bloomberg

Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
15
14
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Cette énorme TV Continental Edison de 55
Dacia Bigster : la future figure de proue de la marque
Le PC Hybride Microsoft Surface Pro X est bradé chez Fnac et Darty
VLC et Microsoft Edge bêta désormais compatibles avec les Mac M1
Huawei met à jour AppGallery, son store d'applications alternatif à Google Play
Comparatif des meilleures enceintes connectées (2021)
Apple envisagerait de lancer une plateforme payante de podcasts
Les prix des téléviseurs Neo QLED de Samsung sont sortis
Des taxis volants en phase de test à l'aérodrome de Pontoise
Dead Cells : le jeu gratuit sur Nintendo Switch pendant une durée limitée
Haut de page