Bras de fer Netflix-cinéma français : Cannes a tranché

Emilia CAPITAINE
11 mai 2017 à 17h28
0
Alors que la présence de deux productions cinématographiques de Netflix en sélection officielle à Cannes a enflammé le cinéma français, le Festival vient de rendre sa décision : en 2018, les films ne sortant pas en salle seront exclus de la compétition.

Ce qui est reproché à Netflix



Alors que le 70e Festival de Cannes doit s'ouvrir dans moins d'une semaine, la présence de deux films de Netflix en compétition officielle agite le cinéma français. En effet, cette année, le service de vidéos à la demande présentera Okja du Coréen Bong Joon-Ho et The Meyerowitz Stories de l'Américain Noah Baumbach.

Une sélection qui a fait bondir de sa chaise une partie du cinéma français, notamment les exploitants de salle, qui, au travers de la Fédération nationale des cinémas français (FNCF), ont déploré que ces deux films aient été « retenus sans que le conseil d'administration, dont elle est membre, ait été consulté ». Dans les faits, il est reproché à Netflix de ne pas respecter la chronologie des médias, puisque la plateforme ne sort pas ses productions en salle avant de les diffuser en streaming. Or, les règles de diffusion des œuvres cinématographiques sont très strictes en France : les films sortent d'abord en salle, puis quatre mois plus tard en DVD et VOD, 10 à 12 mois plus tard sur les chaînes payantes, 22 à 30 mois plus tard sur les chaînes gratuites et 36 mois plus tard en SVOD (VOD par abonnement, tel que Netflix). Ainsi, si ce dernier devait tenir compte de cette chronologie des médias, ses deux films présentés à Cannes ne pourraient pas être retransmis en streaming avant 2020 ! Or, les deux films seront diffusés sur la plateforme à la fin du mois de juin 2017, soit un peu plus d'un mois après leur passage à Cannes.

01F4000008701360-photo-okja.jpg
Okja, film d'aventure fantastique réalisé par Bong Joon-Ho, coproduit et distribué par Netflix


Le Festival de Cannes trouve un compromis



La légitimité de la présence de Netflix au Festival de Cannes a suscité une vive controverse au sein du cinéma français. Si certains ont vivement manifesté leur opposition, d'autres ont jugé que la présence du site de vidéos en ligne était normale. C'est notamment le cas de Vincent Maraval, directeur de Wild Bunch, selon lequel  « la présence d'un film Netflix ou Amazon en compétition à Cannes n'est que l'accompagnement naturel de l'évolution du monde ». De son côté, Thierry Frémaux, le délégué général du Festival a justifié la présence de ces deux films en compétition officielle par le fait qu'ils ont été réalisés par des cinéastes de premier plan qui méritent d'être sélectionnés.

Mais face à la colère du cinéma, un compromis a dû être formulé. S'il est trop tard pour annuler la sélection des films de Netflix cette année, les règles seront plus strictes dès la prochaine édition. En effet, en 2018, les films qui ne sortent pas en salles seront exclus. Si cette décision préserve les salles de cinéma françaises, certains la jugent en décalage avec la réalité du cinéma actuel. « Cette controverse fait plusieurs victimes : le Festival lui-même, qui est notre joyau français dans le septième art, Thierry Frémaux, son délégué général qui devrait pouvoir choisir les films en toute indépendance éditoriale, et les réalisateurs des films concernés qui veulent que leur film existe » regrette Mathieu Debusschere, délégué général de l'ARP (société civile des acteurs-réalisateurs-producteurs) dans les colonnes des Echos.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Des scientifiques réinventent l'air conditionné grâce au froid de l'espace
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top