Amazon : « 1984 » de George Orwell fait fureur aux Etats-Unis

29 janvier 2017 à 12h04
0
Il s'agit d'un des livres de science-fiction les plus connus et les plus emblématiques : « 1984 » de George Orwell. Certains considèrent même que plus que de la science-fiction, ce livre dépeint la réalité actuelle : une surveillance totale de tous les habitants de la terre.

La question de la surveillance n'est pas, cette fois, au centre d'une hausse des ventes de ce livre aux Etats-Unis. Ce sont les « faits alternatifs » évoqués par Kellyanne Conway, conseillère de Donald Trump, qui ont permis un regain d'intérêt pour le bouquin.

Les « faits alternatifs » et le « ministère de la Vérité » de George Orwell

Le géant du e-commerce Amazon et l'éditeur Penguin qui détient les droits de distribution de « 1984 », ont été pris de court : depuis l'élection de Donald Trump, les Américains ont acheté plus de 40 000 copies du livre de George Orwell publié en 1949. Résultat : le livre est en rupture de stock et Penguin a dû commander 70 000 nouvelles copies pour répondre à la demande.

« 1984 » raconte l'histoire d'un pays, Océania, avec un parti unique qui contrôle la langue, via un langue nouvelle appelée « novlangue » et, surtout, les « faits ». Un « ministère de la Vérité », le Miniver, est chargé de dire ce qu'il s'est passé et ce qu'il ne s'est pas passé et la notion de « fait alternatif » permet d'éviter de traiter des faits réels. Un fait ne devient alors qu'une opinion comme une autre et, bien évidemment, les faits officiels sont toujours en faveur du parti unique.

0258000008415438-photo-objets-debarrasser-livres.jpg


« 1984 » au centre de toutes les peurs ?

Ce n'est pas la première fois que le public a un regain d'intérêt envers la dystopie de George Orwell. Lors du scandale du programme PRISM, dévoilé par Edward Snowden, les éditeurs de « 1984 » avaient également vu les ventes exploser. Dans ce cas-là, c'était la notion de surveillance, matérialisée par « Big Brother » dans le livre, qui était au centre de toutes les inquiétudes.

L'élection de Donald Trump continue donc d'inquiéter. Peut-être que, bientôt, les ventes de « Farenheit 451 » de Ray Bradbury, le DVD du film de François Truffaut tiré du livre, « Le meilleur des Mondes » d'Aldous Huxley, ou encore « La ferme des animaux » d'Orwell connaîtront le même succès...

Anonymous menace Donald Trump
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Nintendo Switch : quelques détails techniques
Un ransomware bloque les caméras de surveillance de Washington
Décret anti-immigration : la Silicon Valley s’insurge
NVIDIA met la Shield TV à jour avec Android 7.0 Nougat
Bill Gates pourrait devenir billionnaire d’ici 2042
Les algorithmes font-ils des erreurs impensables pour l’homme ?
Amazon Echo vous téléporte dans Star Trek
Hyperloop : les trains à 1200 km/h seront made in Toulouse
Free : il résilie et reçoit... un cactus !
Haut de page