Anonymous menace Donald Trump

Par
Le 19 janvier 2017
 0
Alors que Donald Trump s'apprête à prononcer son discours d'investiture, le groupe de hackers Anonymous déclare d'ores et déjà qu'il « regrettera » les quatre années à venir.

« L'information ne disparaît pas »


Le groupe a utilisé Twitter pour appeler ses disciples à rendre publique toute information compromettante qu'ils posséderaient sur le prochain Président des Etats-Unis. Anonymous a utilisé la fonctionnalité « réponse » de Twitter pour interpeller directement Donald Trump, qui tweete sous le pseudo @realDonaldTrump. Ecrivant sous le pseudo @YourAnonCentral, Anonymous a tenu à dire au reste du monde qu'il entretenait des liens financiers et personnels avec des hors-la-loi russes, des trafiquants d'enfants et des blanchisseurs d'argent. « Ce n'est plus les années 1980. L'information ne disparaît pas, elle est là », prévient le collectif de hackers. Le Président élu, qui utilise beaucoup Twitter et répond souvent aux personnes qui l'interpellent, n'a pas réagi à ces accusations.

0258000008616220-photo-donald-trump-usa.jpg


Des précédents dans le passé


Cette menace de la part d'Anonymous n'est pas nouvelle : lorsque Donald Trump n'était que candidat à l'investiture des Républicains, le groupe avait déjà publié sur YouTube une vidéo, où il menaçait de faire tomber les sites Internet des actifs commerciaux de Donald Trump, ainsi que diffuser des informations embarrassantes sur le milliardaire. En mars 2016, des informations à caractère privé sur Donald Trump, telles que son numéro de portable et son numéro de sécurité sociale, avaient été publiées par Anonymous, qui se vantait d'être à l'origine de ces fuites. Cependant, il s'est avéré plus tard que ces informations étaient trouvables sur Internet il y a bien plus longtemps.

Pour la journée du 20 janvier 2017, une autre action est prévue sur Internet : un ingéneur informatique appelle l'ensemble des internautes à visiter le site www.whitehouse.gov, afin de l'inonder de requêtes et le rendre de ce fait inaccessible.

Voir aussi :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités Piratage informatique

scroll top