Quand un astronaute de l'ISS fait involontairement une blague téléphonique sur Terre

28 décembre 2015 à 10h07
0
L'astronaute britannique Tim Peake a réalisé malgré lui ce qui pourrait bien être la première blague téléphonique spatiale, en se trompant de numéro alors qu'il voulait appeler sa famille depuis l'ISS.

Actuellement en mission à bord de la Station spatiale internationale, l'astronaute britannique Tim Peake a, de fait, passé Noël loin de sa famille. La compagnie de ses collègues n'a pas suffi à ce baroudeur spatial de 43 ans, qui a décidé de passer un petit coup de fil sur Terre, alors qu'il gravite à près de 400 kilomètres de la planète bleue.

Seulement, Tim Peake s'est trompé dans le numéro à composer, et a donc appelée une totale inconnue. Lorsque cette dernière a décroché, l'astronaute a lancé un « Bonjour, suis-je bien sur la planète Terre ? » qui a vraisemblablement étonné son interlocutrice.

0226000008292704-photo-tim-peake.jpg

Le scientifique de l'ISS a raconté l'anecdote sur Twitter le 25 décembre, s'excusant au passage : « Ce n'était pas une blague téléphonique... juste un mauvais numéro ! » Il y a probablement bien pire comme surprise de Noël que d'être appelé depuis l'Espace.



A noter que Tim Peake a, depuis, publié plusieurs tweets dans lesquels il dévoile le quotidien des astronautes à bord de l'ISS durant les fêtes de fin d'année. Il est également devenu malgré lui le premier astronaute à avoir fait une blague téléphonique depuis l'Espace.


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Sony met à jour ses Android TV : correctifs attendus et HDR
ArcaBoard, un
Qobuz 1er et seul à proposer la Hi-Res sur Chromecast Audio
Drones de loisir : réglementation clarifée et assouplie au 1er janvier
Spotify s'engage à rétribuer tous les artistes : vers plus de musique ?
HTC dévoile en Chine son One X9
Bouygues Telecom casse les prix de ses forfaits 4G sans engagement
Quiz :  parlez-vous geek ?
Live Japon: l’automutilation de Toshiba
Steam : un
Haut de page