Human Decision : le théâtre expérimente le transhumanisme

0
La compagnie System Failure s'apprête à présenter sa nouvelle pièce intitulée Human Decision. En plus de mettre en scène avec humour le devenir d'un monde ultra-technologique, le spectacle est en lui-même une innovation scénique.

Si l'art doit être un reflet de son temps, l'essor possible d'une société connectée jusque dans son corps ne semblait pas ou peu intéresser les dramaturges contemporains. Pourtant, venus de Belgique, six artistes ont décidé de s'emparer du sujet pour en expérimenter tous les extrêmes, notamment dans leur dernière création intitulée Human Decision.

Comme des jumeaux asexués dans leurs combinaisons aux couleurs binaires, habillés d'un décor à la neutralité toute cybernétique, les six Bruxellois explorent notre futur. Des applications qui s'enclenchent et se désenclenchent dans le corps et autres comiques de situations inédites, Human Decision porte intelligemment le doigt sur nos responsabilités individuelles en tant que décisionnaires : si risque il y a, il est inhérent à notre choix propre et non à la technologie elle-même. N'en déplaise à Molière, ici le rire n'est pas tant une arme qu'une question permanente.

« On est une équipe où il y a pas mal de geeks » avouent-t-ils, questionnés par nos soins. Aveu que l'on ne manquera pas non plus de déceler dans une scénographie sophistiquée, où l'esthétique futuriste est léchée : des jeux de perspective permanents feraient presque passer l'espace de la scène pour un espace virtuel.

0320000008254252-photo-system-failure-1.jpg


Le processus d'identification poussé à son paroxysme

Si la compagnie innove par le choix de ses sujets, elle le fait aussi grâce au parti pris assumé de l'interactivité. C'est peut-être l'enjeu créatif le plus important de Human Decision : grâce au site web de la compagnie, le spectateur est amené à répondre à un questionnaire en ligne, à l'issue duquel il est, en fonction de ses choix, associé à l'un des quatre comédiens (devenus « avatars », pour l'occasion). Connu depuis l'Antiquité, cet étrange et puissant phénomène d'identification aux personnages par le spectateur est ici interrogé, peut-être même décuplé.

L'interaction semblerait porter y compris sur le contenu du spectacle : « Chacune de vos réponses aura des conséquences sur le spectacle et sur votre perception. Ce questionnaire nous permettra également de mieux vous connaître et de vous attribuer un avatar ». Mais c'est aussi « une mise en condition du spectateur » explique Louise Baduel, l'une des deux conceptrices de la pièce avec Leslie Mannès, dans laquelle « le spectateur arrive déjà avec un petit bagage de réponses ».

Sur une autre page du site, des « modules » ou « tutoriels du futur » installent déjà le spectateur dans un espace ironique et loufoque. La diversité étonnante des supports préludant à Human Decision fait écho à une réflexion sur la question du « transmédia » (développer un univers fictionnel cohérent sur divers supports médiatiques), née dans le cadre d'une résidence à Montbéliard.



L'échec 2.0

Comme pour le premier spectacle qui donnera son nom à la compagnie, c'est aussi « le portrait du looser » qui est dressé, selon les termes même de System Failure. « Comme les machines ne sont pas infaillibles, les hommes défaillent », événement pour le moins inattendu dans un monde qui a pour raison d'être la performance et l'éviction des erreurs. « Dans l'échec il y a quelque chose de très tendre » poétisera Leslie...

Les deux prochaines représentations de Human Decision se dérouleront le 25 et 26 novembre à la Maison de la Culture de Tournai (Belgique), dans le cadre du festival Next. A noter aussi des représentations du spectacle précédent System Failure près de Paris : Le 23/01/16 au théâtre Paul Eluard de Bezons et le 30 et 31/01/16 au théâtre Victor Hugo de Bagneux.

0320000008254360-photo-system-failure-3.jpg


A lire également
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Un groupe d'associations et de collectivités va attaquer Total en justice pour
Une enquête choc montre comment l'antivirus Avast vend vos données de navigation
Selon Apple, l’uniformisation des chargeurs en Europe tuerait l’innovation
10 ans après, l'iPad peine toujours à tenir ses promesses
Audi : la production de l'e-tron au ralenti, l'approvisionnement de batteries en cause
Xavier Niel détient maintenant 70% d'Illiad, le cours de l'action remonte
Faire des déchets nucléaires des batteries diamants ultra autonomes, une promesse qui donne espoir
Dune : le film de Denis Villeneuve sortirait le 23 décembre
Un recours à Marseille déposé contre le dispositif de vidéosurveillance automatisée
Trump tweete le logo de sa Space Force... le Web trouve qu'il ressemble au logo Star Trek

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top