Sony achève le Betamax, concurrent de la VHS dans les années 70

Par
Le 10 novembre 2015
 0
Né en 1975, le format Betamax, concurrent direct de la VHS, n'est jamais parvenu à s'opposer concrètement face à cette dernière. Pourtant, Sony vient de confirmer que le format n'est jamais mort depuis... en annonçant, justement, la fin prochaine de sa commercialisation.

Sony vient de l'annoncer : en mars 2016, la commercialisation des cassettes Betamax et MicroMV s'arrêtera au Japon. Alors que l'entreprise a arrêté de fabriquer des appareils d'enregistrement en 2002, et que la production des cassettes à proprement parler a également été stoppée il y a de ça plusieurs années, le stock restant sur les bras de l'entreprise nippone est donc sur le point de se tarir définitivement.

Le HD DVD des années 70


C'est en 1975 que Sony a lancé sur le marché la Betamax. Destinée à l'enregistrement grand public, cette cassette à ruban de 1/2 pouce était, à ses débuts, capable d'enregistrer 1h de contenu. Malheureusement pour elle, la Betamax a très rapidement été concurrencée par un autre format, le VHS (Video Home System) développé par JVC et commercialisé dès 1976, qui proposait dès son lancement des cassettes avec une capacité d'enregistrement pouvant grimper jusqu'à 5 heures. Le format VHS destiné au grand public était une variation de la cassette d'enregistrement vidéo développée par AMPEX Corporation en 1956, mais réservée aux professionnels.

0320000008240020-photo-betamax.jpg

Si la Betamax proposait, au départ, une meilleure qualité d'enregistrement que la VHS en misant sur une capacité moins élevée que les VHS, l'optimisation de ces dernières au fil du temps, et l'arrivée de Betamax dotées de plus grandes capacités d'enregistrement ont fini par effacer l'écart de qualité entre les deux supports. Comme ce fut le cas au début des années 2000 avec le duel opposant le Blu-ray et le HD DVD, la VHS a fini par sortir gagnante du combat des formats, et s'est imposée pour plusieurs décennies par la suite.

La guerre des prix, plus que du porno


Il existe et persiste aujourd'hui de nombreuses légendes concernant les raisons qui ont permis à la VHS de l'emporter sur la Betamax. Parmi les plus répandues, on trouve l'idée que l'industrie du porno aurait joué un grand rôle dans ce duel : Sony se serait notamment opposé à ce que des films pornographiques soient proposés dans le commerce sur Betamax, alors que JVC aurait eu bien moins de scrupules avec la VHS.

Cette légende, si elle circule depuis très longtemps sur Internet, est également souvent discutée quand il s'agit d'évoquer le destin du format Betamax. L'une des thèses les plus probables tourne autour de la différence de durée d'enregistrement, déjà évoquée, mais également autour du prix des lecteurs/enregistreurs : il fallait débourser pas loin de 1000 dollars pour disposer d'un modèle Betamax, tandis que les premiers modèles VHS débutaient à 300 dollars. Les consommateurs de l'époque auront donc décidé de faire un compromis sur la qualité de l'image et du son pour payer leurs appareils moins cher.

0320000008240022-photo-beta-vs-vhs1.jpg

Disparu des USA depuis 1993


Le sort de la cassette Betamax auprès du grand public a été scellé au début des années 80, mais la production a continué à un rythme ralenti jusqu'en 1993 aux Etats-Unis, et jusqu'en 2002 au Japon. Les formats analogiques ont été rendus obsolètes par l'arrivée des formats numériques, à commencer par le DVD, développé à la fois par Sony, Toshiba, Philips et Panasonic en 1995.

De son côté, la VHS a également débuté son déclin. JVC, notamment, avait annoncé en 2008 l'arrêt de la production de ses magnétoscopes simples.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Pop culture

scroll top