Le selfie, plus mortel que le requin en 2015

Par
Le 22 septembre 2015
 0
Faire des selfies est une pratique qui n'est pas sans risque : c'est le constat réalisé par le site Mashable, qui en fait une pratique plus mortelle que les attaques de requins en 2015.

L'année n'est pas terminée, mais ce n'est pas pour autant qu'il ne faut pas se poser de questions existentielles : faire des selfies, est-ce une pratique dangereuse ? Le site Mashable s'est posé la question en effectuant un comparatif plutôt simple : mettre en parallèle les faits divers mortels impliquant une réalisation de selfie, et le nombre d'attaques de requins recensées en 2015.

Le résultat est plutôt révélateur : en se basant sur de multiples sources évoquant des décès survenus dans une réalisation de selfies, et en recoupant avec les attaques de requins recensées par le site Shark Attack Survivor, faire des selfies s'est avéré plus mortel en 2015. 12 décès de photographes casse-cou - ou inconscients - ont été comptés cette année, contre 8 attaques mortelles de requins.

0226000008177646-photo-selfies-vs-requins-mashable.jpg

La comparaison peut paraître poussive, notamment parce qu'on se retrouve plus facilement face à la possibilité de se faire mal en prenant un selfie qu'en position de se faire attaquer par un requin. Mais elle permet de mettre en avant le fait qu'une pratique qui peut sembler anodine débouche parfois sur une issue mortelle. Le dernier accident en date implique un touriste japonais, décédé d'une chute alors qu'il prenait un selfie dans le Taj Mahal.

0320000008177632-photo-selfie-requin.jpg
Evidemment, quelqu'un l'a déjà fait. (Crédit : Kletr / Fotolia)

Le comportement irresponsable de certains touristes a déjà entraîné, un peu partout dans le monde, des réactions dans de nombreux sites. Outre l'interdiction de plus en plus fréquente des perches à selfies, certains endroits touristiques ferment leurs portes aux visiteurs. Le parc de Waterton Canyon, dans le Colorado, fait partie de ces lieux : la forte présence d'ours dans certains endroits a poussé les responsables du parc à le fermer, notamment parce que certains visiteurs sont trop imprudents : « Nous avons vu des gens s'approcher très près des ours sauvages, parfois à moins de 3 mètres, avec une perche à selfie pour réaliser des photos » expliquait le gestionnaire du parc début septembre.

Le ministère de l'intérieur russe a, de son côté, publié une brochure mettant en garde contre cette pratique parfois risquée. « Avant de prendre un selfie, il faut se rappeler que la course aux 'likes' peut vous conduire à la mort et que cette photo sera peut-être posthume » a résumé une porte-parole à la chaîne Al-Jazeera. Et sinon, quid des risques lors d'une prise de selfie avec un requin ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités Pop culture

scroll top