Le BB-8 de Star Wars devient un jouet télécommandé grâce à Sphero

03 septembre 2015 à 17h13
0
L'américain Sphero lance une version miniature et télécommandée du BB-8, le petit droïde dont le corps est une boule, apparu avec les premières images du septième volet de la saga Star Wars.

Un rêve de geek ? Le droïde BB-8, qui devrait selon toute attente rejoindre R2D2 dans le coeur des fans de la saga Star Wars, se voit décliné sous forme d'un jouet télécommandé, piloté depuis un téléphone mobile.

On retrouve tout ce qui fait le charme de ce petit robot : le corps en forme de boule, qui roule lorsqu'il se déplace, ainsi qu'une série d'expressions et de bips bizarres censés lui conférer un semblant de personnalité.

Derrière ce jouet, annoncé mercredi aux Etats-Unis, on retrouve une société américaine, Sphero, qui s'était fait remarquer début 2014 en lançant un jouet en forme de boule télécommandée. Dirigée depuis une application mobile, la boule Sphero met en action une série de moteurs et de gyroscopes pour se mouvoir au sol et changer de direction en fonction des demandes de l'utilisateur.

0258000008155606-photo-sphero-bb-8-star-wars.jpg

Le concept a-t-il inspiré Disney, nouveau détenteur des droits associés à Star Wars ? On ne le saura jamais vraiment, mais cette idée d'une boule capable de se déplacer de façon autonome s'incarnera bientôt au cinéma avec le droïde BB-8, l'un des protagonistes du très attendu épisode 7, Le réveil de la Force. Il se murmure même que Sphero aurait participé à la création des robots (véritables) utilisés sur le tournage.

Il n'en fallait certainement pas plus pour que s'enclenche la lucrative logique des produits dérivés. Sphero a donc décroché une licence officielle auprès de Disney pour concevoir et lancer la version jouet du BB-8.

Ce droïde miniature reprend donc le principe de la boule télécommandée Sphero, mais il s'enrichit d'une tête elle-même agrémentée de roulettes et d'aimants pour rester en place lorsque le corps se met en mouvement - ou tomber sans se casser en cas de collision.

Connecté en Bluetooth, l'ensemble se pilote via une application compagnon (iOS ou Android), qui permet aussi de lancer des séquences préenregistrées, voire d'activer un mode surveillance qui laissera le robot se promener à son gré dans la pièce, en tâchant d'éviter les obstacles. L'autonomie serait d'environ soixante minutes, au-delà desquelles le BB-8 devra être placé sur sa station de recharge.

0320000008155604-photo-sphero-bb-8-star-wars.jpg

Le petit plus, destiné à faire chavirer les coeurs est l'implémentation de quelques attitudes, calquées bien sûr sur les mimiques de BB-8 dans le film, censées conférer un semblant de personnalité au robot. Les premiers testeurs américains décrivent ainsi comment le robot « hoche » la tête pour accuser réception d'une commande, ou « prend peur » en cas de son soudain. Sphero promet que ces comportements seront amenés à s'enrichir, au gré des mises à jour successives.

Ce BB-8 télécommandé sera officiellement lancé vendredi 4 septembre, date à laquelle Disney ouvre officiellement les vannes pour les produits dérivés de Star Wars épisode VII : le réveil de la Force. Il sera largement distribué (Amazon, Boulanger, Disney Store, Apple Store) et vendu aux alentours de 160 euros.

Notre présentation vidéo du BB-8 de Sphéro (IFA 2015).



Sur le sujet, voir aussi :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
En réponse à des accusations de harcèlement des têtes tombent chez Ubisoft
Bosch dévoile son vélo concept électrique et tout suspendu
L'administration Trump va bientôt se passer des entreprises qui utilisent des appareils Huawei
L'Union européenne mise sur le développement d'un hydrogène propre
Far Cry 6 confirmé par Ubisoft, la présentation programmée au 12 juillet
Microsoft Flight Simulator sortira le 18 août sur PC
Thunderbolt 4 : 40 Gb/s ,mais Intel veut du 32 Gb/s en PCIe et la prise en charge double 4K
Taxe GAFA : 1,3 milliard de dollars de frais de douane pour la France... et 6 mois pour changer la donne
Apple recommande de ne pas fermer votre MacBook si vous en cachez la webcam… voilà pourquoi
scroll top