Un Américain vend 90 000 dollars des clichés Instagram sans l'accord des photographes

01 juin 2018 à 15h36
0
L'artiste controversé Richard Prince a récemment proposé une exposition de clichés issus d'Instagram. Bien qu'il ne puisse revendiquer la paternité d'aucun d'entre eux, il en a vendu plusieurs pour des dizaines de milliers de dollars.

Richard Prince, 65 ans, se revendique comme étant un artiste. Le plus clair de son travail consiste à reprendre des clichés déjà existants pour les retravailler et les exposer ensuite, dans l'optique de les vendre. L'Américain, très controversé, fait actuellement parler de lui pour avoir vendu pour de fortes sommes des photos récupérées sur Instagram, à l'insu des photographes légitimes.

C'est à New York fin 2014 que Prince a exposé une collection de clichés issus d'Instagram. Une série de photos de femmes imprimées sur des toiles de 120 x 165 cm, dont la seule modification se trouve être l'ajout d'un commentaire fictif de « l'artiste » sous le pseudonyme richardprince1234.

01F4000008051334-photo-richard-prince-art.jpg

90 000 dollars la photo

Richard Prince a mis en vente chaque reproduction au prix de 90 000 dollars, et certains ont trouvé preneur durant l'exposition. Sur Instagram, une jeune femme, Doe Deere, dont la photo a été vendue à son insu s'étonne grandement de la situation : « Mon portrait est actuellement exposé dans une galerie de New York. Oui, c'est juste une capture d'écran (pas une peinture) et ma publication originale. Non, je n'ai pas donné ma permission et malgré ça, le controversé artiste Richard Prince s'est quand même servi. Ça a déjà été vendu, 90 000 dollars lors du vernissage. » Doe Deere ajoute qu'elle ne compte pas porter plainte, bien qu'elle explique dans une autre publication que le travail du photographe a également été floué.

0258000008051330-photo-instagram-prince.jpg

Richard Prince n'en est pas à son premier coup d'essai et a déjà fait l'objet d'attaques en justice, accusé de vol ou de plagiat par des photographes. Le site Artnet critiquait il y a peu la démarche de l'artiste, cherchant à dénoncer l'imposture derrière l'exposition des clichés piochés sur Instagram.

En 2013, la justice américaine a cependant donné raison à Prince dans une affaire l'opposant au photographe français Patrick Cariou, dont il avait détourné certains clichés. Le jugement avait validé la notion de « fair use », permettant à un artiste de retravailler une œuvre pour en créer une nouvelle. A l'heure actuelle, il semble qu'aucun utilisateur d'Instagram dont l'une des photos a été exposée n'ait décidé de porter plainte contre Prince.

Télécharger Instagram pour Android.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

League of Legends : un système de sanctions instantanées en test
The Witcher 3 signe le meilleur départ de l'année en France
Comment Auchan écoute ses clients grâce à l'analyse sémantique
Un prototype d'Hoverboard bat un record du monde
Distribution Linux : Mandriva se déclare en faillite
Freebox Revolution : la mise à jour 1.2.19 fait revenir YouTube
Bulle Internet ? Snapchat prévoit d'entrer en bourse
Oculus VR veut rendre la réalité virtuelle plus sociale
Evolve : un mode arène en DLC pour enrichir le FPS coopératif
Infos US de la nuit : Oculus pourra mieux recréer des scènes de la vie réelle
Haut de page