Direct Citoyen : Quand l'UMP fait malgré lui la pub d'une app de battle politique

07 mai 2015 à 12h17
0
L'annonce récente du lancement d'une application mobile politique à destination des militants de l'UMP a été profitable à un petit éditeur francilien. Ce dernier a profité d'une maladresse du parti politique pour favoriser sa propre application.

Fin avril, l'UMP annonçait son intention de proposer prochainement une application mobile pour iOS et Android, en marge de la refonte du parti politique mené par Nicolas Sarkozy. Nommée Direct Citoyen, cette application, destinée aux militants de l'UMP - ou des « Républicains » - aura pour but de les consulter directement par le biais de sondages « en temps réel », dans un objectif de transparence.

La charrue avant les bœufs

Seulement, en marge de son annonce, l'UMP a fait une bourde, en ne réservant pas le nom de son application. Une situation qui n'a pas échappé à Arsène Huot, un développeur d'applications mobiles. « Il y a trois semaines je suis tombé sur des articles annonçant la future app de l'UMP permettant aux adhérents de voter sur des sujets divers. J'ai voulu alors vérifier si le nom de leur App était bien déposé sur itunes et il se trouvait que non. Sur iOS, une application doit avoir un nom unique, ce qui n'est pas le cas sur Android. Il faut donc vérifier avant toute action marketing la disponibilité d'un nom, et le bloquer en créant l'espace dédié. »

Arsène Huot a donc grillé la politesse au parti politique : « J'ai donc profité de cette erreur pour déposer une application Direct Citoyen, qui se trouve en plus être une app de sondage politique. Il ne s'agit pas ici de voter pour différentes idées, simplement de voter pour des personnalités politiques à travers un système de battle assez fun » nous explique le développeur. L'application permet de consulter les cotes de popularité des partis ou des politiciens en fonction des votes réalisés anonymement par les utilisateurs.

0320000008029982-photo-direct-citoyen.jpg

« Cette idée a vu le jour bien avant l'annonce de l'UMP mais leur erreur nous a permis de profiter d'une communication gratuite et on les en remercie » ajoute Arsène Huot. Néanmoins, l'application ne semble pas avoir bénéficié pour l'heure d'un décollage en trombe, et n'affiche que peu de téléchargements, notamment sur Android. Mais cette démarche pourrait bien perturber les plans de l'UMP lors du lancement concret de son application. « L'UMP peut en effet déposer Direct Citoyen sur Android, ils pourraient très bien déposer "Direct Citoyen : UMP" sur iOS. Pour l'instant ils ne m'ont pas contacté, ils n'ont surement pas encore remarqué que Direct Citoyen était sur les stores  » indique le développeur.

Arsène Huot ne cache pas le petit côté opportuniste de la démarche : « S'ils communiquent dessus mon app ressortira, c'est donc intéressant pour moi. » Mais pour lui, il ne s'agit pas de cybersquatting : « C'est une pratique bien connue sur le Web, mais ce n'est pas vraiment possible sur iOS. Mais rien n'empêche de prendre des noms d'applications et les bloquer. C'est gratuit, le seul coût est le compte développeur iOS. » Une occasion de mettre en avant, au passage, la communication loin d'être toujours maîtrisée des partis politiques lorsqu'il est question du numérique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture électrique : combien coûte la recharge à domicile ? (MàJ Juillet 2020)
L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top