Direct Citoyen : Quand l'UMP fait malgré lui la pub d'une app de battle politique

07 mai 2015 à 12h17
0
L'annonce récente du lancement d'une application mobile politique à destination des militants de l'UMP a été profitable à un petit éditeur francilien. Ce dernier a profité d'une maladresse du parti politique pour favoriser sa propre application.

Fin avril, l'UMP annonçait son intention de proposer prochainement une application mobile pour iOS et Android, en marge de la refonte du parti politique mené par Nicolas Sarkozy. Nommée Direct Citoyen, cette application, destinée aux militants de l'UMP - ou des « Républicains » - aura pour but de les consulter directement par le biais de sondages « en temps réel », dans un objectif de transparence.

La charrue avant les bœufs

Seulement, en marge de son annonce, l'UMP a fait une bourde, en ne réservant pas le nom de son application. Une situation qui n'a pas échappé à Arsène Huot, un développeur d'applications mobiles. « Il y a trois semaines je suis tombé sur des articles annonçant la future app de l'UMP permettant aux adhérents de voter sur des sujets divers. J'ai voulu alors vérifier si le nom de leur App était bien déposé sur itunes et il se trouvait que non. Sur iOS, une application doit avoir un nom unique, ce qui n'est pas le cas sur Android. Il faut donc vérifier avant toute action marketing la disponibilité d'un nom, et le bloquer en créant l'espace dédié. »

Arsène Huot a donc grillé la politesse au parti politique : « J'ai donc profité de cette erreur pour déposer une application Direct Citoyen, qui se trouve en plus être une app de sondage politique. Il ne s'agit pas ici de voter pour différentes idées, simplement de voter pour des personnalités politiques à travers un système de battle assez fun » nous explique le développeur. L'application permet de consulter les cotes de popularité des partis ou des politiciens en fonction des votes réalisés anonymement par les utilisateurs.

0320000008029982-photo-direct-citoyen.jpg

« Cette idée a vu le jour bien avant l'annonce de l'UMP mais leur erreur nous a permis de profiter d'une communication gratuite et on les en remercie » ajoute Arsène Huot. Néanmoins, l'application ne semble pas avoir bénéficié pour l'heure d'un décollage en trombe, et n'affiche que peu de téléchargements, notamment sur Android. Mais cette démarche pourrait bien perturber les plans de l'UMP lors du lancement concret de son application. « L'UMP peut en effet déposer Direct Citoyen sur Android, ils pourraient très bien déposer "Direct Citoyen : UMP" sur iOS. Pour l'instant ils ne m'ont pas contacté, ils n'ont surement pas encore remarqué que Direct Citoyen était sur les stores  » indique le développeur.

Arsène Huot ne cache pas le petit côté opportuniste de la démarche : « S'ils communiquent dessus mon app ressortira, c'est donc intéressant pour moi. » Mais pour lui, il ne s'agit pas de cybersquatting : « C'est une pratique bien connue sur le Web, mais ce n'est pas vraiment possible sur iOS. Mais rien n'empêche de prendre des noms d'applications et les bloquer. C'est gratuit, le seul coût est le compte développeur iOS. » Une occasion de mettre en avant, au passage, la communication loin d'être toujours maîtrisée des partis politiques lorsqu'il est question du numérique.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Dyson laisse tomber son projet de voiture électrique
Fortnite avalé par un trou noir... en pause avant un nouveau chapitre ?
Le Conseil constitutionnel confirme que l'huile de palme n'est pas un biocarburant
L'énergie renouvelable est la principale source d'électricité au Royaume-Uni
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top