L'Encyclopædia Universalis dépose le bilan, plombée par Wikipédia

25 novembre 2014 à 12h11
0
La société française Encyclopædia Universalis, éditrice de l'encyclopédie en ligne du même nom, a été placée en redressement judiciaire fin octobre. Une faillite qui en dit long sur l'évolution de l'accès à la connaissance.

Si le placement en redressement judiciaire d'Encyclopædia Universalis date du 30 octobre 2014, ce n'est que samedi dernier que l'information a été révélée par Le Monde. L'entreprise française emploie à ce jour 45 personnes. La procédure de redressement, qui s'étale du 30 octobre au 24 mars 2015, est assurée par le tribunal de Nanterre. « Il n'est pas question de liquider la société » assure l'administratrice judiciaire Isabelle Didier, qui estime qu'Universalis possède « une marque forte, une base documentaire de qualité, des clients. Cette procédure constitue un bon outil pour réussir la transformation nécessaire. »

0320000007774393-photo-universalis.jpg
La version papier de la célèbre encyclopédie.

Une longue transition numérique



Difficile, face à cette situation, de ne pas voir une page se tourner. Même si Universalis peut toujours trouver un moyen de redresser la barre, notamment par le biais de nouveaux investisseurs, l'avenir est incertain pour l'encyclopédie, fondée en 1968 par le Club français du livre et l'Encyclopædia Britannica. A l'époque, Internet n'existe pas, et les recherches se font dans d'épais ouvrages où tout est indexé de manière alphabétique. En une quarantaine d'années, l'Encyclopædia Universalis aura bénéficié de 7 éditions, consultables en bibliothèques ou vendues au porte-à-porte. La dernière édition papier date de 2012, et compte 30 volumes.

0190000007774395-photo-universalis-cd.jpg
Dès 1995, l'encyclopédie se dématérialise et passe au CD-Rom : aucun CDI de collège ou de lycée ne fait l'impasse sur ce puits de connaissance, à une heure où l'informatique se démocratise de plus en plus. Un site Internet, accessible sur abonnement, voit le jour en 1999, et avec lui des partenariats avec de nombreux acteurs éducatifs (écoles, bibliothèques, médiathèques).

Dans l'ombre de Wikipédia



Si la stratégie et le modèle économique d'Universalis a fait ses preuves pendant un temps, l'encyclopédie française n'a pas su résister à la concurrence du gratuit et du participatif. Créé en 2001, Wikipédia n'a pas tardé à s'imposer sur la Toile comme une alternative de taille aux encyclopédies payantes. Difficile, pour des entreprises comme Universalis pourvues d'une quarantaine d'employés, de donner le change face à un organisme mondial, comptant des milliers de bénévoles, mis à jour en permanence et accessible gratuitement.

Malgré son virage vers le tout numérique en 2012, l'Encyclopædia Universalis n'a pas résisté au tsunami Wikipédia. Même si une restructuration et un sauvetage sont possibles d'ici à mars 2015, on est largement en droit de s'interroger sur le modèle que la société française devrait alors adopter pour espérer s'éviter une nouvelle noyade.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

7 400 gigatonnes de neige seraient nécessaires pour enrayer la fonte des glaces
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
Audi fait la promotion de son e-tron... aux stations de recharge Tesla
L'Anses confirme l'impact du trafic automobile sur la santé et invite à promouvoir l'électromobilité
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
Le jeu de rôle anti-Brexit
Un timbre en édition limitée pour célébrer les 50 ans du premier pas sur la Lune
Pampers se lance dans les
Orange lance son
2 Français sur 3 auront accès à la 5G en 2025, selon le patron de l'Arcep

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top