Antitrust : Apple fait appel dans l'affaire des ebooks

26 février 2014 à 11h31
0
Apple a déposé mardi un recours en appel concernant l'affaire d'entente sur les prix des livres électroniques qui l'a vue condamné en juillet 2013. L'entreprise estime que son arrivée sur le marché des ebooks a été salvatrice pour le secteur.

00FA000004199698-photo-ipad-ibooks-biblioth-que.jpg
En juillet 2013, Apple était jugé coupable d'entente sur les prix des livres électroniques avec 5 des plus grandes maisons d'édition des Etats-Unis. Le tribunal avait alors estimé que l'objectif de cette entente était de contrôler le marché et de mettre à mal la concurrence, en particulier Amazon. Si les éditeurs ciblés dans l'affaire ont choisi d'accepter des règlements à l'amiable, Apple est de son côté allé au bout de l'affaire, et a perdu.

Mardi 25 février, l'entreprise a déposé un recours auprès de la Cour d'appel de New York. Apple y qualifie la décision de la juge Denise Cote de « rupture radicale avec la loi antitrust moderne » qui « étouffe l'innovation, refroidit la concurrence et porte préjudice aux consommateurs. »

« Le début et non la fin de la concurrence »

Lors du verdict en juillet 2013, la juge Denise Cote avait estimé que si les éditeurs avaient joué un rôle très important dans l'affaire en voulant contrôler les prix de vente des livres électroniques, rien n'aurait été possible sans la firme de Cupertino. « Sans l'orchestration d'Apple dans cette histoire, ils n'auraient pas aussi bien réussi » avait-t-elle commenté.

Mais pour Apple, cette démarche aurait permis de « relancer la concurrence dans un marché très concentré, de fournir une puissance supérieure, des prix inférieurs et d'accélérer l'innovation. » l'entreprise ajoute que son arrivée sur le marché du livre électronique aurait ainsi « marqué le début et non la fin de la concurrence » dans ce secteur.

L'observateur toujours dans le collimateur

Dans le document de 75 pages remis au tribunal, Apple demande également à ce que le travail de son observateur, Michael Bromwich, chargé de surveiller les bonnes pratiques de l'entreprise pendant une durée de 2 ans, soit suspendu en attendant le procès en appel. Une nouvelle tentative pour l'entreprise d'éloigner cet avocat qui lui coûte très cher -1100 dollars de l'heure - et qui se montre, selon Apple, trop intrusif dans sa manière de travailler.

Apple Appeal eBooks

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top