Barnes & Noble lance la première liseuse à écran éclairé

13 avril 2012 à 13h24
0
Barnes & Noble coupe l'herbe sous le pied d'Amazon en annonçant aujourd'hui le « Nook Simple Touch with GlowLight », une liseuse de livre électronique à écran éclairé, au lendemain du relai d'une indiscrétion concernant un Kindle similaire.

0000014005097890-photo-barnes-noble-nook-simple-touch-with-glowlight.jpg

Le principal atout des écrans à encre électronique des liseuses est justement d'être lisibles sans émission de lumière, ce qui leur confère un grand confort de lecture en les rapprochant du papier traditionnel. En contrepartie, ils requièrent tout comme ce dernier une source de lumière ambiante, la lumière du jour ou une lampe dans l'obscurité, ce qui constitue malgré tout une lacune face au LCD.

Élaboré par Barnes & Noble, le procédé maison « GlowLight » offre une alternative en diffusant de la lumière au-dessus de l'écran E-Ink habituel, et non en-dessous, on ne peut donc pas parler de rétro-éclairage.

Le procédé est semblable à ceux de Flex Lighting ou de Oy Modilis, la société rachetée par Amazon fin 2010. Il repose sur un film optique diffusant de manière uniforme la lumière provenant d'une ou plusieurs LED disposées en périphéries, comme sur les téléviseurs dits « edge LED », si ce n'est que le film est cette fois apposé au-dessus de l'écran, puisqu'il est opaque, et non en-dessous. L'écran E Ink reflète donc la lumière, comme il le ferait avec la lumière ambiante, mais il n'en émet pas.

0140000005097892-photo-flex-lighting-optical-film.jpg
Schéma du procédé de film optique de Flex Lighting

Un réglage dans le menu du nouveau « Nook Simple Touch » permet d'activer la fonction « GlowLight » et d'en ajuster l'intensité, qu'on lise dans l'obscurité totale ou dans la pénombre d'un café. Il hérite par ailleurs de l'intégralité de la fiche technique de son aîné, en particulier de son écran E Ink Pearl de 6 pouces, de ses X Go de mémoire interne et de sa connectivité Wi-Fi.

Le « Barnes & Noble Nook Simple Touch with GlowLight » sera prochainement disponible aux États-Unis, et exclusivement à l'attention des américains, au prix public de 140 dollars, soit 40 de plus que le modèle existant, qu'il ne remplace pas. On peut néanmoins s'attendre à ce que les concurrents, dont certains sont commercialisés en France et en Europe, lui emboitent le pas.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Après Ubuntu pour Android, Canonical veut son OS pour smartphone
Nicolas Sekkaki quitte la tête de SAP France
Trojan.Encoder, un virus qui chiffre les données, touche l'Europe
Neufbox Evolution de SFR : l'extension à 200 Go désormais gratuite
MobileMe / iCloud : toujours pas de push en Allemagne
Entente sur les prix des livres électroniques : Apple nie les accusations du DoJ
Amazon lance CloudSearch, des outils de recherche pour les développeurs
Impôts sur le revenu : une application smartphone pour faire sa déclaration
Numericable renoue avec la croissance et fait le point sur la fibre
Microsoft publie Office 2011 SP2 pour Mac OS X
Haut de page