Livre électronique : enquête antitrust en vue contre Apple aux USA

08 mars 2012 à 11h59
0
04864954-photo-ibooks-sq-logo.jpg
Le ministère américain de la justice menace Apple et 5 éditeurs de lancer une procédure antitrust pour déterminer si une entente sur les prix a été établie concernant les tarifs des livres électroniques, dans le but de parasiter les ventes de la concurrence.

Le Department of Justice (DoJ) a déjà mené une enquête préliminaire qui mettrait en avant une entente sur les prix des eBook entre Apple et 5 grands éditeurs : HarperCollins, Hachette Book Group, Macmillan Publishers, Penguin Group et Simon & Schuster. Le Wall Street Journal rapporte que cette entente aurait pour principe d'augmenter les prix des livres électroniques les plus vendus par Apple. Une pratique qui pénalise autant la concurrence que le client final.

En 2010, alors qu'il se préparait à dévoiler le premier iPad, Apple a changé ses contrats avec les éditeurs de livres au format électronique : Traditionnellement, les éditeurs vendent les ouvrages aux libraires à la moitié de leur prix recommandé, et les détaillants gèrent eux-mêmes leur marge. Une démarche généralement appliquée pour les livres physiques.

Mais Apple a changé la donne en appliquant aux livres électroniques la même règle que celle des applications et autres fichiers musicaux : les éditeurs fixent eux-mêmes le prix de vente, et la firme de Cupertino récupère 30% du prix de vente. Par ailleurs, le contrat avec Apple stipule que les éditeurs ne peuvent pas proposer le même ouvrage moins cher à un autre revendeur.

Une situation qui change totalement la donne, et qui a motivé les éditeurs à demander la même chose à la concurrence, comme Amazon, qui achète quant à lui « en gros » et fixe lui-même les prix, se faisant parfois une faible marge... et qui vend donc moins cher. Aux USA, Amazon considérait que vendre les livres électroniques au-delà de 9,99 dollars n'était pas une bonne chose, mais le commerçant a néanmoins dû céder et augmenter le prix de certains ouvrages après que des éditeurs, comme Macmillan Publishers, aient décidé d'enlever certains de leurs titres du catalogue du Kindle, explique CNET.

Le modèle d'Apple a donc non seulement créé un « standard » que la concurrence a dû adopter au risque de se voir privé de certains ouvrages, mais aurait également entraîné une hausse des prix sur certains titres puisque les éditeurs sont libres de fixer leurs tarifs. Une situation, qui, si elle est définitivement avérée, entrave clairement la concurrence qui ne peut plus fixer ses prix propres, et pénalise par la même occasion le client final, condamné au prix fort. Et même si les éditeurs sont clairement dans le collimateur, le standard mis en place par Apple est tel que l'entreprise est également concernée.

Pour le DoJ, le constat semble avéré et des poursuites concrètes pourraient être lancées très bientôt. On note au passage que l'affaire intéresse également Bruxelles, qui a lancé une enquête similaire en décembre. Les éditeurs n'ont pas souhaité commenter la situation.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla aurait six ans d’avance technologique sur ses principaux concurrents
Le cascadeur Mike Hughes meurt après le crash de sa fusée artisanale
Apple refuse que les méchants des films utilisent un iPhone
Combien de GameBoy originaux sont encore dans les stocks de Nintendo ?
Huawei présente le Mate Xs : son smartphone pliant sera disponible en mars pour 2499€
Selon Gary Kasparov, l'intelligence artificielle fera disparaître 96% des emplois
La Commission européenne veut que les batteries de smartphone soient plus faciles à remplacer
Coronavirus : la Chine surveille WeChat et Twitter pour faire taire les critiques
Microsoft détaille les caractéristiques de sa Xbox Series X
Apple supprime l'application iOS de Shadow pour violation des règles de l'App Store

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top