Numérisation : fin de conflit entre Google et La Martinière

La firme Google et l'éditeur La Martinière viennent d'enterrer la hache de guerre. Les deux entités ont trouvé un terrain d'entente visant à numériser des milliers d'ouvrages qui ne sont plus édités.

00FA000003165846-photo-google-books.jpg
Le groupe La Martinière et Google annoncent avoir passé un accord portant sur les conditions de numérisation des œuvres indisponibles. Ces ouvrages sont en fait des livres « qui ne sont plus disponibles à la vente mais encore sous droits d'auteur » précise la maison d'édition.

La firme américaine va donc pouvoir numériser ces œuvres afin de les intégrer dans son catalogue en ligne. Dans un communiqué, les deux entités indiquent que la collaboration a pour but de « donner une seconde vie aux œuvres épuisées, tant au bénéfice du public qui pourra les redécouvrir, des auteurs qui pourront être à nouveau lus et enfin des éditeurs qui pourront bénéficier de nouvelles opportunités commerciales ».

Pour rappel, en 2006, Le groupe français d'édition La Martinière avait déposé plainte devant le Tribunal de grande instance de Paris contre Google pour « contrefaçon ». Il reprochait à la firme américaine de numériser des ouvrages de prestigieuses bibliothèques à travers le monde sans aucun accord.

Ce nouvel arrangement sonne aussi comme un écho au récent accord signé entre Google et Hachette. L'éditeur a en effet autorisé le géant américain à numériser et vendre les livres arrivés en fin de vie sur papier, mais qui ne sont pas encore tombés dans le domaine public. Par contre, malgré ces avancées sur le terrain juridique, des échardes sont encore plantées dans le pied de Google. A ce titre, les maisons d'édition Albin Michel, Flammarion et Gallimard sont toujours en conflit avec la firme américaine.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Acer M310/W4 : la sortie HDMI d'actualité ?
Clip Zip : nouveau lecteur MP3 accessible chez Sandisk
Démission de Steve Jobs : conséquences pour Apple ?
OmniVision : record de densité avec un capteur CMOS rétroéclairé d'1/4 de pouce
Fuites au Bac : Luc Chatel propose la veille sur Internet pour les prévenir
Insolite : être réveillé par un inconnu grâce à TalkO'clock
AOC lance deux moniteurs IPS à
Wizard Stick, un substitut de Wiimote pour PC
Nokia présente 2 nouveaux mobiles d'entrée de gamme
Les services fédéraux US arrêtent un administrateur de sites de streaming
Haut de page