Les pirates du livre numérique passés au crible par le laboratoire ElabZ

20 octobre 2010 à 13h52
0
00FA000003656348-photo-elabz.jpg
Si l'on évoque souvent le piratage de la musique ou des films, celui des livres numériques est bien souvent laissé de côté : un fait qui faisait jusqu'à aujourd'hui du pirate de livre électronique un inconnu. Grâce au MOTif, l'observatoire du livre et de l'écrit en Ile-de-France et de l'ElabZ, son laboratoire sur le live numérique, ce type de cyber-pirate a aujourd'hui un « visage ».

Dans une étude publiée hier par l'ElabZ et réalisée auprès de 30 pirates ayant accepté de témoigner anonymement, on apprend ainsi que l'âge moyen d'un adepte du piratage de livres numériques est de 29 ans, qu'il est grand consommateur de livres papiers aussi bien en termes de budget que de nombre de livres lus à l'année et qu'il télécharge plus de livres numériques qu'il n'en lit.

Un profil qui, selon le rapport, « va contre l'idée reçue du pirate adolescent ». Quant aux motivations des adeptes du téléchargement illégal, elles trouvent leur source dans des contraintes liées aux DRM jugées abusives, des offres jugées financièrement inadaptées et des catalogues finalement peu complets et attrayants : seul un livre sur cinq vendu en librairie serait aujourd'hui proposé en version dématérialisée, selon l'AFP.

Du côté des personnes interrogées qui proposent des livres piratés en téléchargement (les uploader), la notion de gratuité du savoir est également très présente : « Le partage des connaissances et du savoir devrait être libre et gratuit au même titre que l'éducation publique ! » commente l'un des pirates du panel. Pirater un livre en le numérisant page par page prend un temps considérable, mais cette pratique alimente « l'offre illégale » qui s'avère finalement paradoxalement plus riche que l'offre légale.

Reste à savoir si cette étude, disponible sur le site de MOTif au format PDF, attirera l'attention des professionnels du secteur qui détiennent désormais quelques clés supplémentaires pour séduire des consommateurs boulimiques de lecture, mais globalement insatisfaits par l'offre actuelle.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top