Mageia : un prochain fork de Mandriva

le 20 septembre 2010 à 05h42
0
00B4000000092171-photo-linux-tux-logo-officiel.jpg
Parmi les gros acteurs sur le marché des distributions GNU/Linux, l'éditeur Mandriva connaît un avenir plutôt incertain. Au bord de la faillite, au mois de mai la société était entrée en discussion avec Linagora pour un rachat d'une partie de ses effectifs. Un mois plus tard, Arnaud Laprévote, directeur général de la firme, expliquait avoir trouvé des investisseurs afin de « remettre le groupe à l'équilibre et trouver un bon modèle économique ». Au mois de juillet, Mandriva annonçait la restructuration de ses équipes au niveau européen.

Pourtant tout le monde ne semble pas convaincu, à commencer par l'équipe de Mageia, composée d'anciens employés de Mandriva, de développeurs et d'utilisateurs. Sur son site officiel il est ainsi mentionné : « la plupart des employés qui travaillaient sur la distribution ont été licenciés (...). Nous ne faisons plus confiance aux plans de la société Mandriva et nous ne pensons pas que Mandriva soit une solution sûre pour soutenir un tel projet. ».

Ce groupe a ainsi décidé de créer un fork de Mandriva, c'est-à-dire de développer un nouveau système d'exploitation à partir du code source existant. Baptisé Mageia ("magie" en grec), ce nouveau projet se veut indépendant de toute entreprise et met en avant différents principes à savoir :

- Rendre Linux et le logiciel libre encore plus accessible à tous.
- Fournir des outils de configuration complètement intégrés au système.
- Maintenir un haut niveau d'intégration entre le système de base, le bureau (KDE/GNOME) et les applications ; avec un focus particulier sur l'intégration des logiciels tiers (propriétaires ou non).
- Cibler de nouvelles architectures matérielles et plates-formes.
- Améliorer la compréhension des ordinateurs et des périphériques.

Mageia regroupe aujourd'hui 33 contributeurs. Pour l'heure le groupe finalise son organisation avec notamment la mise en place de serveurs pour héberger le code et chacune des versions qui seront développées. Par la suite une feuille de route sera disponible. Pour de plus amples informations et observer la naissance de ce nouveau projet open source, rendez-vous ici.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Beesexual, la nouvelle campagne de Pornhub pour aider à sauver les abeilles
Le redémarrage du Large Hadron Collider (LHC) pourrait nous donner des clés sur la matière noire
Twitter : Jack Dorsey a rencontré son plus grand « fan »... Donald Trump
Après le vélo électrique, Xiaomi présente un cyclomoteur électrique de 120 km d'autonomie
Tesla dévoile une voiture sans volant, qui serait commercialisée dès 2021
Les trottinettes Lime piratées en Australie pour dire des phrases salaces
Revue de presse - Le Samsung Galaxy Fold plie... sous le poids des critiques
Comparatif 2019 : Quelle est la meilleure trottinette électrique pour votre usage ?
GTX 1650 : côté multimédia, la puce entrée de gamme de NVIDIA hérite de la génération Volta
Razer ajoute une dalle OLED 4K à son Blade 15 et revoit le design du Blade Pro 17
Oppo lance le Reno 10x zoom : un smartphone haut de gamme avec Snapdragon 855 pour 799€
Contre toute attente, Samsung travaillerait sur deux smartphones pliables supplémentaires
Tesla dévoile Robotaxi, son service de voitures autonomes en autopartage
Projet Wing : Google obtient l’autorisation de faire voler ses drones de livraison aux US
Accusé à tort par la reconnaissance faciale, un étudiant réclame 1 milliard à Apple
scroll top