Legrand dévoile Classe 300EOS With Netatmo, le 1er portier vidéo compatible Alexa

27 septembre 2021 à 07h25
3
Legrand Classe 300EOS With Netatmo
© Legrand with Netatmo

Le nouveau portier vidéo Classe 300EOS With Netatmo de Legrand ajoute une brique à l’écosystème de sécurité Netatmo et apporte, pour la première fois sur ce type de produit, le support de l’assistant vocal Amazon Alexa.

Legrand veut rentabiliser au maximum le savoir-faire de Netatmo, dont il a fait l’acquisition en 2018. Ici, c’est sa marque italienne BTicino qui en profite, avec le dernier Classe 300EOS With Netatmo, un portier vidéo qui s’enrichit de fonctions de sécurités connectées et de l’assistant vocal Alexa pour piloter les objets connectés.

Classe 300EOS With Netatmo, le portier connecté et intelligent

Un portier vidéo est un système de sécurité vidéo qui, comme son nom l'indique, permet de contrôler l’accès à votre habitation. Une personne sonne chez vous ? Vous la visualisez sur l'écran, pouvez interagir avec elle vocalement et lui ouvrir la porte.

Désormais, le Classe 300EOS With Netatmo va plus loin grâce à la connectivité et les technologies Netatmo. Ainsi, en plus de l’élégant boîtier vidéo et son écran de 5’’, vous avez accès à toutes les fonctionnalités de contrôle sur votre smartphone via l’app Home+Security. Cette dernière prend en charge tous les objets connectés de sécurité Netatmo (caméras , détecteurs d’ouverture de fenêtre, de portes, alarmes , etc.), permettant par exemple d'ouvrir le portail de votre maison à un livreur et de suivre tous ses mouvements avec les caméras de la marque, directement depuis votre mobile.

Legrand embarque aussi l’assistant vocal Alexa dans son portier vidéo, une première pour un tel produit, qui se comporte alors comme une enceinte Echo . Vous pouvez par exemple lui demander de vous indiquer la météo de la journée ou s’il y a des bouchons prévus sur votre trajet.

Vous avez les mains pleines et ne pouvez pas interagir avec l’écran du portier ? Demandez-lui vocalement d’ouvrir la porte. Le Classe 300EOS With Netatmo pilote également tous les produits connectés compatibles Echo, ce qui inclut les solutions de maison connectée Legrand (volet roulant, éclairage, chauffage). La marque livre ainsi un produit très complet qui se facture 555 euros HT seul, 924,60 HT avec la sonnette ; petit bémol, il n'est pour l’instant commercialisé qu’à destination des professionnels.

Source : Communiqué de presse LEGRAND

Modifié le 27/09/2021 à 11h13
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
ivico
Ha ha ha.<br /> J’ai fait pareil avec un esp32. Tout en local. Pas d’abonnement. Ok faut bidouiller mais le coût en vaut la chandelle (10€).<br /> Amis Clubiens n’achetez pas ce genre de produit coûteux, pas forcément sécurisé, dépendant du cloud (ecologie, obsolescence programmée). Soyez des geek!
clockover
+1 Acheter ce genre de truc non ouvert c’est la certitude de devoir le changer dans 5-10ans.
buitonio
Les mésaventures d’un proprio qui a attrapé un rhume :<br /> Alexa, ouvre-moi la porte, s’il te plaît !<br /> Désolé, je ne reconnais pas votre voix !<br /> Mais Alexa, je suis ton maître, voyons !<br /> Désolé, je ne vous reconnais toujours pas ! Cessez de m’importuner, sinon j’appelle la police !<br />
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Huawei veut s'adresser aux femmes, et c'est un peu maladroit
IKEA : une surprenante enceinte nomade et lumineuse en fuite
Verisure intégrera dès 2022 les sonnettes connectées Arlo à son système de sécurité
Suite à un procès perdu au Royaume-Uni, Amazon demande aux utilisateurs de Ring de ne pas espionner leurs voisins
Le Minitel revient, plus puissant que jamais, propulsé par un Raspberry Pi
Google Nest lance deux nouveaux modèles de caméras de surveillance filaires
Google souhaite que son thermostat Nest réduise les coûts énergétiques et soit plus écologique
Marre de faire les courses ? Amazon prépare un frigo qui se remplit (presque) pour vous
Dyson prépare un nouveau robot aspirateur, le 360 Hyperdymium, pour faire le ménage de ses concurrents
Google ne veut pas que son assistant en côtoie un autre sur un appareil, selon Sonos
Haut de page