Google Maps augmente ses tarifs en catimini

Pierre Crochart
Expert smartphone & gaming
09 mai 2018 à 09h15
0
Saviez-vous que l'utilisation de Google Maps était payante pour les développeurs ? Chaque « appel » de l'API Google Maps a un coût pour les entreprises qui les utilisent. Pour l'heure, l'affichage du logiciel de cartographie se heurte à une barrière tarifaire quasi imperceptible pour les petites structures. Une barrière qui s'apprête à devenir une véritable muraille au vu des nouveaux tarifs que souhaite pratiquer le géant du Web.

Google Maps est devenu un véritable réflexe pour nos déplacements. Trouver un itinéraire, planifier une visite, consulter des horaires d'ouverture ou les informations de contact d'une entreprise... Quantité d'informations utiles sont affichées dans l'application. Mais si la consultation de ces données est gratuite pour l'utilisateur, la présence de cartes Google Maps sur un site a un coût pour les organisations.

Dans un long billet publié sur Medium, Christian Quest, porte-parole d'OpenStreetMap France, dénonce les changements à venir au niveau de la grille tarifaire du service, et pointe du doigt l'important dumping auquel semble se livrer Google.

google maps


Une hausse des prix de 1400% dès le 11 juin

Actuellement (et depuis 2015), une société dispose d'un affichage gratuit de ses « cartes » dans la limite de 25 000 par jour. 1 000 appels de l'API supplémentaires se monnaient 0,50 dollars. Un tarif raisonnable, qui est loin d'impacter tous les utilisateurs du service.

Mais selon les informations relayées par Christian Quest, à compter du 11 juin 2018, les tarifs vont subir une hausse de 1 400%. Pire, les conditions d'application de cette grille tarifaire se voient remaniées en profondeur, s'assurant d'y assujettir un maximum d'entreprises.

D'ici un mois, quiconque dépassera les 28 000 affichages mensuels (et non plus 25 000 journaliers, comme jusqu'à présent) devra mettre la main au portefeuille pour continuer d'afficher des cartes sur sur son site. Et on sera désormais loin des 50 centimes, puisque le prix à payer pour 1 000 affichages supplémentaires passera à 7 dollars.

Google, dealer de données

Christian Quest n'hésite pas à comparer Google à un dealer de crack, qui offre les premières doses, mais fait grimper les prix lorsque le client est devenu accro. « Les doses gratuites seront donc réduites de 96%... et celles payantes vont augmenter de 1 400%...rien que ça ! », ajoute l'auteur dans son billet.

Un dumping extrêmement agressif qui pourrait avoir d'énormes conséquences pour des sociétés entrant dans les nouvelles cases dessinées par Google. Si les multinationales ne devraient guère souffrir outre mesure de cette dépense imprévue, il n'en est rien pour des milliers de start-ups qui doivent prévoir la moindre dépense pour rester sur les rails.

La brutalité du changement annoncé par le géant fait frémir, et remet en question notre rapport à la gratuité, que nous avons fâcheusement tendance à prendre pour acquise.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
1
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Microsoft va encore vous inciter à passer de Windows 7 à 10, en plein écran cette fois
Les prix français du Mac Pro sont annoncés, et ils grimpent jusque 62 500€
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
Contrôle technique : le CNPA alerte sur d'importants retards en 2019
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
Selon une étude, 46 % des Français envisageraient d'acheter une voiture électrique ou hybride

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

Abonnez-vous !

Vous n'avez pas le temps de venir nous lire ? Recevez notre newsletter quotidienne ou suivez-nous sur les réseaux sociaux !
scroll top