USA : il accuse Google Maps d'être à l'origine de la fermeture de son restaurant

01 juin 2018 à 15h36
0
De mauvaises informations mises en avant par Google Maps peuvent-elles être à l'origine de la fermeture d'un restaurant ? Pour un restaurateur américain, ça ne fait aucun doute : il poursuit d'ailleurs l'entreprise en justice.

00FA000005612714-photo-google-maps-ios.jpg
L'histoire de Rene Bertagna relatée par le site Wired va probablement faire parler d'elle : pendant près de 40 ans, ce restaurateur a été à la tête d'un établissement, Serbian Crown, en Virginie du Nord. Situé à l'écart des grands axes de circulation, le restaurant fonctionnait plutôt bien, jusqu'en 2012 où sa fréquentation a chuté de manière aussi drastique qu'inexplicable les week-ends. Pendant plusieurs mois, la clientèle de Rene Bertagna a chuté jusqu'à 75% en fin de semaine, poussant ce dernier à licencier une partie de son personnel.

Le restaurateur a finalement compris d'où venait le problème lorsque l'un de ses habitués l'a contacté par téléphone pour lui demander pourquoi l'établissement était fermé le week-end et le lundi. Là, Rene Bertagna a commencé à enquêter, et s'est rendu compte que la fiche du restaurant présente sur Google Maps donnait des informations complètement erronées sur ses jours d'ouverture. Le Serbian Crown étant situé à l'écart des grandes routes, les internautes mal informés ne se donnaient pas la peine de venir vérifier si le site Web disait vrai.

Constatant que chaque internaute faisant une recherche sur Google tombait sur ces fausses informations, le patron du restaurant a tenté de prendre contact avec la firme de Mountain View pour effectuer les modifications nécessaires, sans succès. Il a finalement embauché un consultant spécialiste du référencement qui a pu réaliser les modifications en prenant le contrôle de la fiche Google Places du restaurant.

Malheureusement, l'établissement était en trop mauvaise posture et a fermé ses portes en avril 2013. Pour l'avocat de Rene Bertagna, le doute n'est pas permis : il a été victime d'un sabotage, probablement par un restaurateur concurrent qui a réussi à modifier les informations présentes dans Google. Il accuse par ailleurs l'entreprise de ne pas verrouiller suffisamment l'accès à ces données pour les protéger. Une plainte a été déposée devant un tribunal fédéral de Virginie.

Des précédents constatés

Les accusations portées par le restaurateur sont de taille, et laissent entendre qu'un site Web peut, à lui seul, entraîner la fermeture d'un établissement vieux de 40 ans et dont la réputation date de bien avant le développement d'Internet. Mais le fait est que la place prise par des services comme Google Maps aujourd'hui influence considérablement la manière dont internautes et mobinautes s'informent sur les lieux qui les intéressent.

Wired rappelle que Google Maps a déjà été au cœur d'affaires similaires : en 2010, une bijouterie de Buffalo avait vu sa fermeture définitive annoncée sur sa fiche d'information, falsifiée par un concurrent. Un problème vite réparé par le consultant Internet du magasin, évitant ainsi sa réelle fermeture.

Mike Blumenthal s'est justement fait une spécialité de Google Places et de ses dérivés : sur son blog, il donne les bonnes pratiques, et les conseils pour éviter de tomber dans les pièges de ces services ouverts à toutes les modifications. Il recommande surtout aux petits commerçants de prendre le contrôle des informations qui concernent leurs établissements, pour éviter que quelqu'un de mal intentionné ne le fasse à leur place.

En somme, si Rene Bertagna aura probablement du mal à faire entendre sa voix face à un géant comme Google, sa triste histoire met une nouvelle fois en lumière qu'il ne faut pas toujours se fier aux informations fournies par des services en crowdsourcing. En cette période de vacances, mieux vaut sans doute s'informer directement auprès des établissements ciblés pour s'éviter de mauvaises surprises à l'arrivée.

Pour aller plus loin



Télécharger Google Maps Image Downloader pour Windows.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

HTC One A9 : le faux jumeau de l'iPhone 6
Le créateur du Bitcoin n’est finalement pas celui que l’on croyait
On Refait le Mac : premières impressions sur l'iPhone 6
Infos US de la nuit : incertitudes sur la date de lancement de l'iPhone 6
Black Friday : elle achète un iPhone 6 et se retrouve avec des patates
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
De Facebook... à Sexebook, réseau social coquin ?
Netflix perdra Starz fin février 2012
Test Internet Explorer 8 : le dernier IE avant la refonte
Haut de page