Twitter offre aux annonceurs un ciblage par centres d'intérêt

Thomas Pontiroli
31 août 2012 à 15h18
0
Afin de monétiser un peu plus son audience, le site de micro-blogging et ses 400 millions de tweets quotidiens propose aux annonceurs de cibler leur publicité selon les centres d'intérêt des membres.

00B4000005220714-photo-logo-twitter-bird.jpg
Twitter intensifie sa politique de ciblage publicitaire. Le p-dg Dick Costolo avait déclaré voilà plusieurs mois que la valeur de sa société résidait dans sa capacité à exploiter les flux d'informations pour construire un « graphe d'intérêts » révélant les centres d'intérêt de chacun. À terme, ces données seraient mises à profit pour que les annonceurs puissent diffuser de la publicité ciblée. C'est désormais chose faite.

Le réseau de micro-blogging a révélé sur son blog que les annonceurs pourront maintenant envoyer des messages publicitaires sous forme de tweets aux utilisateurs intéressés. Pour ne pas se tromper de cible, Twitter met à disposition une interface permettant de sélectionner 350 centres d'intérêts.

Selon Kevin Weil, directeur de la gestion produits de Twitter, « cette fonction va permettre un ciblage très fin ». Rappelons que le réseau dénombre quelque 140 millions de membres actifs. Autrefois, les publicitaires ne pouvaient cibler que leurs followers et les utilisateurs similaires.

Dans le nouveau système, tout repose sur le graphe d'intérêts confectionné par Twitter, grâce aux données récoltées sur chaque membre : celui-ci est élaboré en tenant compte du nom de l'utilisateur, de son profil, de ses followers, de ses tweets et de ses retweets. Un algorithme maison analyse le tout, explique Kevin Weil, et « mesure les centres d'intérêt de chacun en temps réel ». Une manne pour les publicitaires.

Pour illustrer la mécanique de son nouvel outil, Twitter prend l'exemple d'un annonceur qui veut promouvoir un film d'animation sur les chiens. Il pourra cocher la case « Animation », (dans la catégorie films et télévision), « Dessins animés » (loisirs et centres d'intérêt) et « Chiens » (animaux). Un ciblage affiné donc qui pourra être complété par l'ajout de plusieurs noms d'utilisateurs jugés pertinents.

Testé en version bêta, Twitter avance que « beaucoup d'annonceurs ont vu leur audience augmenter de façon significative ». Par cette initiative, le réseau social espère surtout monétiser son audience.

05381839-photo-twitter-centres-d-int-r-t-publicit.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top