Pourquoi Donald Trump ne peut pas retourner sur Twitter

09 novembre 2022 à 16h05
19
Donald Trump

Trop investi dans Truth, le clone conservateur de Twitter, Donald Trump ne veut pas quitter la plateforme de peur de voir un projet qui lui est intimement lié s'effondrer.

Elon Musk n'a jamais fait mystère de son opinion sur la suspension du compte Twitter de Trump après l'invasion du Capitole en janvier 2021. Le pourfendeur de la « censure des réseaux sociaux » s'est en effet prononcé, avant d'avoir finalisé le rachat du réseau social, en faveur de la restitution à l'ancien président de son compte. Le républicain, qui y comptait pas loin de 100 millions d'abonnés, n'est pas intéressé.

Truth Social, copie d'extrême droite et sans imagination de Twitter

Il faut dire que, dès la suspension de son compte, Donald Trump s'est rapidement trouvé une solution de rechange : Truth Social. Cette plateforme créée par quelques-uns de ses partisans promet une liberté d'expression totale et pas de modération. Une promesse alléchante pour l'ancien président et ses fans, qui accusent régulièrement les réseaux sociaux mainstream de censure et de n'être que des relais de propagande du parti démocrate.

Aujourd'hui, le modeste succès de la plateforme - qui a tout de même réussi à prendre quelque temps la tête du classement des apps les plus téléchargées à son lancement sur le Play Store - est largement imputable à la présence du probable candidat à la présidence de 2024. Il s'agit en effet de la seule plateforme sociale sur laquelle il a un compte. Il ne peut d'ailleurs pas développer sa présence sur les autres réseaux sociaux d'extrême droite comme Gettr ou Parler depuis qu'il a signé un accord de non-concurrence avec Truth. Accord intéressant pour lui, puisqu'il a récupéré 90 % de l'entreprise en échange. Il a d'ailleurs déjà expliqué que s'il se présentait en 2024, aucune annonce ne sera faite hors de Truth.

Un pari qui pourrait coûter très cher à Donald Trump

Quoi qu'ils puissent déclarer, les conservateurs américains ne doivent pas se sentir si mal sur Twitter et Instagram. C'est en tout cas ce que laissent penser les chiffres de Truth : Trump y compte 20 fois moins d'abonnés que sur son ancien profil Twitter. Et la plateforme réunit péniblement 1,7 million de visiteurs uniques mensuels (un site comme Clubic fait mieux) soit littéralement 100 fois moins que le réseau social de Musk.

Ce n'est pas le seul problème de la plateforme, qui est structurellement déficitaire à cause, notamment, de la réticence des annonceurs à s'afficher aux côtés de contenus violents ou discriminants. Un détail qu'aurait dû noter Elon Musk avant de se plaindre du départ des annonceurs de Twitter.

Malgré le rapport de force, qui semble clairement pencher en faveur de Twitter, et la volonté affichée de son nouveau patron de lui rendre ses accès, Donald Trump n'en démord pas : il reste uniquement sur Truth. Selon ses proches, l'explication derrière ce choix serait à chercher dans l'investissement total qu'il a consenti envers son réseau social. Ce dernier étant désormais clairement lié à son image de marque, il ne peut accepter de le laisser couler. Ce ne serait pourtant pas la première fois qu'il conduit une entreprise dans le mur.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
18
HAL1
Pauvre Elon, il va être tout déçu !
pecore
Mon dieu, j’aime beaucoup cet article mais certains vont péter une pile en le lisant !
Bombing_Basta
Pourquoi Donald Trump ne peut pas retourner sur Twitter<br /> Parce-qu’il n’a pas les 8 balles par mois pour payer blue ?<br /> Ce ne serait pourtant pas la première fois qu’il conduit une entreprise dans le mur.<br /> Et pas forcément une des siennes d’ailleurs…
Francis7
C’est comme revendre une voiture, si vous avez une amende ou un gage dessus, personne ne la reprend. Même pas la casse.<br /> Inciter à prendre d’assaut le Capitol serait considéré comme tel en voulant revendiquer sa perte aux élections.<br /> Il n’y a pas grand chose à en redire.<br /> Les américains font ce qu’ils veulent après tout : ils ont bien décidés délibérément de manière bien déterminée après tout à vouloir faire fi des règles sanitaires liées aux COVID-19. Résultat : Plus d’un millions de morts en ayant dépassé toutes les stats de part le monde. On n’en parle plus mais c’est beaucoup plus.<br /> En fait, ce pays serait bien trop libéral à l’égard de certaines personnes.
octokitty
Et la plateforme réunit péniblement 1,7 million de visiteurs uniques mensuels (un site comme Clubic fait mieux)<br /> Réseau social de niche limité aux USA, majoritairement politique et pratiquement réservé aux partisans conservateurs (de facto leur safe-space).<br /> Pas comparable à un site d’actus tech généraliste ouvert sur toute la francophonie, voire le monde entier.<br /> Il est plus utile de comparer à des réseaux sociaux équivalents, mais de l’autre bord de l’échiquier politique comme Counter Social ou Tribel Social.<br /> Mais ce serait une comparaison biaisée vu la popularité restante de Trump dans une Amérique aussi fracturée.
twist_oliver
Elon peut toujours lui proposer un abonnement gratuit jusqu’en 2024 puis 2$/mois.
ABC
Vu que la vague rouge n’a pas eu lieu au Senat et que les candidats « deniers » (les négationnistes pro Trump qui ont nié l’élection présidentielle) n’ont pas rencontré les résultats escomptés (contrairement aux républicains non extrémistes qui ont pris leurs distances avec l’ex président), ça sent mauvais pour Trump.<br /> S’il revenait sur Twitter, ça serait un cadeau empoisonné pour le réseau social qui accélèrerait sa fuite en avant dans le mur. Les départs massifs de comptes et des annonceurs actuels sont une grosse alerte.<br /> Musk va devoir corriger sa copie, il pensait pouvoir faire ce qu’il veut de sont nouveau jouet, c’était oublier que ceux qui font et défont un réseau social sont les utilisateurs.<br /> Vu la situation actuelle, ce qui va se passer ne fait plus beaucoup de mystère, Trump va être de plus en plus marginalisé (hormis pour ses « deniers » fanatiques), pendant que Twitter essaiera, avec ou sans Trump, de sauver les murs, voir les meubles…
MattS32
octokitty:<br /> Pas comparable à un site d’actus tech généraliste ouvert sur toute la francophonie, voire le monde entier.<br /> En termes de volume, « toute la francophonie », ça fait pas plus de monde qu’une « niche limitée aux USA ». En fait ça fait même moins : non seulement les francophones sont moins nombreux que les américains, mais en plus leur taux d’équipement en connexion Internet est probablement plus faible que celui des américains.
Bombing_Basta
Ce qui fait entre 130 et 300 millions (2018) selon les organisateurs ou la police <br /> fr.m.wikipedia.org<br /> Francophonie<br /> Pages pour les contributeurs déconnectés en savoir plus<br /> Sommaire<br /> déplacer vers la barre latérale<br /> masquer<br /> La francophonie[a], également appelé monde francophone ou encore espace francophone, désigne l'ensemble des personnes et des institutions qui utilisent le français comme langue de première socialisation, langue d'usage, langue administrative, langue d'enseignement ou langue choisie. La francophonie peut renvoyer tant à l'ensemble des pays francophones qu'à l'ensemble d...<br />
guile
« copie d’extrême droite » bonjour la caricature
Martin_Penwald
Les situations et relations respectives de Truth Social, Trump Media &amp; Technology Group et Digital World Acquisition Corp. sont particulièrement compliquées, donc ce n’est pas sûr que Trump perde de l’argent si le tout s’effondre.<br /> Il y en a qui ont déjà perdu des plumes dans l’affaire, mais Trump le ripou n’est probablement pas l’un d’eux.
Martin_Penwald
Oui, en effet, Twitter est déjà d’extrême droite. ”copie” suffisait.
backsec
Je vois bien Elon Musk se proposer pour la prochaine présidence, inspiré par ce qu’a fait Trump.
Blackalf
Je pense que le succès tout relatif de Thruth Social est du au fait que ceux qui y vont, peut-être attirés par l’absence de modération, ne sont pas forcément tous des extrémistes ni des radicaux.<br /> Comprendre par là que s’il y a par exemple des membres de milices armées appelant aux émeutes, à des soulèvements divers et cherchant à semer la discorde, il y a probablement aussi des gens qui ne veulent pas en arriver là mais simplement exprimer des opinions.
gothax
C’est me histoire de perdant-perdant : ahaha cheh !
fredolabecane
Pitié! amis de chez Clubic ne mettez plus de photo de ce type, ça gâche le site et ça me file des boutons et me donne des palpitations. Merci par avance.
justepourlefun
Juste MERCI et bonne journée.
Mabikenpon
Les autres RS empêchent les gens de s’exprimer ?
Popoulo
On se croirait sur Slate ou des crevettes en mal d’amour essaient d’avoir un soupçon de colère. J’ai bien ri en tout cas, merci
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Idée cadeau | Insta360 X3 : une caméra spectaculaire
Epic propose une app pour transformer des objets réels en modèles 3D pour vos jeux
Twitter : la chasse aux spams a commencé... les pertes massives de followers avec !
Stockage en ligne : surprise, le Black Friday est prolongé chez pCloud ! (-85%)
La barre de son Bose TV Speaker chute à son prix le plus bas ce week-end !
The Mandalorian : on a une date de lancement pour la saison 3, et ce n’est pas si lointain
Découvrez le prix soldé de cet écran PC gaming très, très haut de gamme
Le premier trailer pour le prochain film Indiana Jones met un sérieux coup de fouet
Le smartphone Realme GT Master baisse de prix pour le week-end
Ça y est, Les Gardiens de la Galaxie Vol. 3 a son trailer !
Haut de page