🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Twitter suspend définitivement le compte de Donald Trump

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
11 janvier 2021 à 08h54
157
Donald Trump

Après de longues heures d'hésitation, Twitter a finalement décidé de passer à l'acte. Le compte de Donald Trump vient d'être suspendu du réseau social.

Et cette décision est définitive !

Ce qui devait arriver arriva…

Suite aux incidents s'étant déroulés au capitole ce mercredi 6 janvier 2021, plusieurs réseaux sociaux avaient choisi de restreindre les comptes du président américain. Certains sont même allés plus loin en suspendant définitivement les comptes en question sur Facebook, Instagram ou encore Twitch.

De son côté, Twitter avait opté pour une simple suspension de 12 heures et Donald Trump avait pu récupérer ses accès une fois ce délai passé. L'utilisateur aux quelques 89 millions d'abonnés a donc repris son rythme de croisière en annonçant notamment sa non-participation à la passation de pouvoir avec Joe Biden le 20 janvier prochain. Mais cela n'aura pas duré longtemps…

Trump Twitter

Une véritable purge

Finalement, Twitter a choisi de suspendre le compte de Donald Trump de manière définitive. Voici le communiqué du réseau social :

Après avoir passé en revue les récents tweets du compte de Donald Trump et avoir analysé le contexte autour des tweets en question, nous avons décidé de suspendre de manière permanente le compte en raison de nouveaux risques d'appels à la violence.

Twitter a également décidé de suspendre les comptes d'avocats et soutiens de Donald Trump comme L. Lin Wood, Michael Flynn ou encore Sidney Powell. Ces derniers avaient fait la promotion des conspirations émanant de QAnon.

Enfin, l'application Parler, un autre réseau social servant de repère à l'extrême droite américaine, a été retirée de Google Play. Elle est toujours téléchargeable sur l'App Store mais Apple demande à ses dirigeants de mettre en place une vraie politique de modération sous peine d'un retrait de sa boutique.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
157
52
Albert66
La dictature du « camp du bien »…
newseven
Le pire c’est que c’est vrai.<br /> Dommage qu’il n’ y a plus personne qui va défendre les américains .<br /> Comme pour les milliers de chromeur "famille complète " qui vivent dans des tentes sur les plages parce que l’industrie touristique est complètement arrêté et que le monde ont absolument tout perdu avec les mesures sanitaires . ( Visible depuis Vancouver canada ).
R3nd0m
@Albert66 @newseven Donald Trump refuse les résultats de l’élection présidentielle (qui paradoxalement a sûrement été «&nbsp;grâce à lui&nbsp;» l’élection la plus contrôlée, revérifiée de toute l’histoire des Etats-Unis).<br /> En incitant ses partisans à s’opposer aux résultats, il attaque (et pas qu’idéologiquement comme on a pu le voir) la constitution. La dictature n’est donc pas dans le camp que vous croyez…<br /> Je ne sais pas à quel point la réalité alternative dans laquelle vivent les républicains américains a contaminé les esprits dans la région de Vancouver… Il est vrai que Trump a défendu certains américains durant son mandat, mais de quels américains s’agissait-il? Des plus fortunés. Pas du tout ceux qui sont en train de galérer.
pecore
Je sais que cela n’arrivera pas mais peut on essayer de ne pas parler de la politique de Trump pour une fois pour se concentrer sur Twitter, qui est le vrai sujet de cette news.<br /> Concernant Twitter donc, je trouve leur revirement bien opportuniste. Après avoir laissé Trump les utiliser comme tribune et avoir véhiculé de la désinformation pendant 4 ans ils se réveillent brusquement et se découvrent une conscience civique. De qui se moque t’on ?<br /> Si au moins leur prise de conscience était sincère mais ils veulent juste éviter de sombrer avec le paquebot Trump.
Dahita
Trump a aussi refuse cette politique axee sur la couleur de peau et l’orientation sexuelle, ce qui a pousse des gens comme moi a voter pour lui quand meme, malgre toutes ses aneries.<br /> Tu oublies aussi qu’il a tout a fait le droit de contester des elections, et qu’il n’a appele personne a la violence. Il a conteste les resultats de la meme maniere que les democrates ont conteste le sien tout au long de son mandat en parlant d’ingerence russe. Il est d’ailleurs amusant de constater que, depuis que l’enquete a demontre qu’aucune preuve tangible n’est venu etayer cette theorie du complot des democrates, on entend plus parler de cette histoire qui faisait pourtant la une des journaux presque tous les jours pendant 3 ans (et qui a servi de pretexte pour une tentative d’impeachment). En terme de contestation des resultats, personne n’a de lecons a donner chez les democrates, et malheureusement comme chez Trump.<br /> Enfin, en termes de violences, les tentatives d’imposition de l’anarchie par les mouvements BLM ont coute la vie a une bonne 50ene de personnes depuis Mai dernier ainsi qu’environ 2 milliards de dollars (source: the sun) de degats materiels. Pourtant, Twitter ne bloque aucun des comptes de ces leaders qui appellent a la «&nbsp;revolution&nbsp;». Comment ne pas y voir un parti pris et une tentative d’ingerence dans la politque d’un pays?!
R3nd0m
Je ne vois pas comment on peut séparer cette news de la politique de Trump. On est au contraire en plein dedans, et le contenu de l’article le montre bien.
pecore
j’aurai essayé
Albert66
Vous avez aussi la possibilité de vous informer ailleurs que sur «&nbsp;les média bien pensants&nbsp;» et de vous faire votre propre idée.
R3nd0m
En quoi est-il dérangeant pour vous d’avoir une politique qui met en avant des sujets tels que le racisme ou les discriminations liées à l’orientation sexuelle? A vous entendre, on dirait que cette politique, celle des Démocrates pour la nommer clairement, ne tourne autour que de cet axe unique, c’est un peu réducteur non?<br /> Une contestation initiale des résultats était possible bien sûr. Mais depuis, 60+ recours devant la justice américaine (y compris devant la court suprême) ont été balayés d’un revers de la main parce qu’il n’y a aucun bien-fondé . Maintenant ça devient juste une opposition qui fait du mal à la démocratie américaine et qui empêche une transition décente avec Joe Biden.<br /> Je rappelle que Trump a bien été «&nbsp;impeached&nbsp;» par la chambre des représentants. Si le Sénat avait décidé de la même manière, Trump aurait été destitué. Mais la validation de l’impeachment par la chambre des représentants est suffisante pour dire qu’il y a bien eu un impeachment, ce n’était pas qu’une «&nbsp;tentative&nbsp;» comme vous le dites.<br /> Ensuite, cette procédure d’impeachment s’est appuyée sur le scandale avec l’Ukraine, et non sur les interférences russes.<br /> Concernant BLM, il ne me semble pas qu’il y ait une volonté d’imposer l’anarchie. La société américaine (et elle n’est pas la seule) discrimine la population afro-américaine, à de multiples niveaux. Les violences policières en sont la démonstration la plus évidente et tragique. Les manifestations de BLM dénoncent ces violences et ont été, pendant la période dont tu parles, une réponse directe à la mort scandaleuse de George Floyd. Contrairement aux imbéciles du Capitol, il y a un bien-fondé aux manifestations des BLM.<br /> Il vaudrait mieux éviter d’utiliser «&nbsp;the Sun&nbsp;» comme source, j’exagère un tout petit peu mais c’est un peu comme si tu utilisais comme source le magazine «&nbsp;Closer&nbsp;» en France. Et j’ai retrouvé ton article https://www.the-sun.com/news/1489479/george-floyd-protests-2billion-damage/, où est la source concernant la «&nbsp;bonne cinquantaine de personnes&nbsp;» tuée directement causé par BLM?
nathakzra35
Quoi ? Il a surtout les plus fortunés sur le dos.<br /> Il a soutenu les américains ne vivant pas dans les grandes villes. Ces mêmes américains galèrent depuis 20-30 ans et qui ont enfin pu respirer avec Trump. Les petits industriels , les fermiers …<br /> Il s’est mit à dos le GAFA en les imposants plus et en leur mettant le fisc sur le dos (coucou Facebook qui a du fermer sa holding en Irlande). Regarde les résultats d’élection, les villes sont démocrates et le reste de l’Amérique est républicain.
AxG
L’info concerne bien Twitter. C’est une entreprise, non un service public. Comme toute entreprise, il lui faut gérer les risques d’image et les risques juridiques, que ce soit en suspendant un compte ou en le laissant fonctionner.<br /> La maison blanche dispose d’une grande salle de presse d’où le Président (qui qu’il soit) peut tout à fait s’exprimer sans avoir recours aux réseaux sociaux. Ces derniers sont certes très populaires mais la vie ne s’arrête pas à eux. Le Président de la première puissance mondiale ne doit pas se trouver bâillonné par une dizaine d’entreprises, car, élu démocratiquement, il doit disposer d’outils de communication officiels. Mais, inversement, les entreprises ne doivent pas être dans l’obligation de relayer ses propos. C’est aussi ça la liberté.
benben99
Bien que Trump soit un idiot, c’est tout de même regrettable que les boîtes technos peuvent couper les moyens de communication du président de façon arbitraire sans passer par un tribunal. Digne d’une république de banane. Et après ils viennent faire la leçon aux autres pays.
Anne-Onyman
Bon, pour info le premier impeachment était lié a une affaire avec l’Ukraine et avait plutôt un lien avec les élections de 2020 puisqu’il s’agissait de nuire au candidat Biden.<br /> BBC News<br /> Trump impeachment: How Ukraine story unfolded<br /> It's a complicated story - here's how Donald Trump got into deeper and deeper trouble over Ukraine.<br /> Ensuite, n’est il pas séditieux pour un président en exercice d’inciter ses supporters a manifester devant le siège du pouvoir législatif et donc de la démocratie. Méthode qui rappelle la prise de contrôle de l’Allemagne en 1933…<br /> Par rapport à Twitter, je reconnais qu’il est difficile de savoir s’il s’agit plus d’utiliser la situation à des fins publicitaires ou par réelle conscience politique… En tout cas une interdiction temporaire de plus longue durée ou en core mieux, imposer un délai de 24h entre l’écriture et la publication des messages issus de ce compte serait sans doute plus démocratique que l’interdiction pur et dur de s’exprimer.
R3nd0m
Je consulte de nombreux médias, avec des inclinaisons politiques variées. La compétence journaliste ne se limite pas à un seul «&nbsp;camp&nbsp;» pour reprendre votre terme.<br /> Mais, et il y a un gros «&nbsp;mais&nbsp;», il faut distinguer le journalisme sérieux des âneries. Trop souvent, les médias alternatifs cités par ceux qui vont utiliser des termes tels que «&nbsp;média bien pensant&nbsp;» (car je ne mets pas tous les medias alternatifs dans le même panier) ne sont en fait que du complotisme de bas étage et ne reposent sur rien de sérieux.<br /> Donc si par bien pensant, vous voulez dire sérieux, argumenté, reposant sur des enquêtes journalistiques de qualité alors oui, vous avez raison, c’est bien le type de média que je consulte. Se faire sa propre idée, c’est aussi être capable d’évaluer le. niveau d’argumentation et les données d’un article.<br /> Lorsqu’on consulte un article qui remet en question des vérités admises, comme par exemple douter que la terre est ronde, il peut être tentant, inconsciemment, de se mettre à y croire afin d’appartenir à ce groupe d’individu minoritaire qui détient la vérité que personne d’autre n’a. Cela donne aussi le sentiment de sortir du lot, de la bien pensance, du courant «&nbsp;mainstream&nbsp;». Ce sentiment d’importance est dangereux car il peut pousser les gens à croire n’importe quoi.<br /> Donc pensez par vous-même mais avec raison, de façon structurée, et avec une petite pointe d’optimisme. Sinon vous risquez de croire un jour que Bill Gates a créé le coronavirus pour vous contrôler à distance avec la 5G. Même si ne dis pas que ce serait une application inintéressante de la 5G…
pecore
Couper les moyen de communication ? Au pluriel ? Désolé mais là c’est vraiment n’importe quoi et faux. Ils n’ont coupé qu’un seul moyen, le leur et seulement après moultes et moultes avertissements. De plus je ne vois pas le rapport avec les «&nbsp;républiques de banane&nbsp;». Désolé mais ce que tu écris s’appelle un troll, ni plus ni moins.
DAOV
C’est vrai qu’il faut laisser faire un Président qui perdu les élections, salir les le principe même de la démocratie, inciter à la violence et à la rébellion alors que les élections ont été validées par tous les acteurs : Grand Électeurs, juges et même cours Suprême.<br /> Suivant les Trumpistes, le camp du bien c’est eux. Ils sont équivalent aux Mollahs iraniens, une fois le pouvoir acquis ils ne le lâche plus. Tout changement est est l’œuvre de terroristes.
Droz
Ils le lâchent bien tard à 2 semaines de la fin.<br /> C’est vraiment le service minimum pour se refaire une virginité.
ZOG
Albert66:<br /> La dictature du « camp du bien »…<br /> Le camp du bien à également refusé un mandat d’arrêt contre Trump lorsqu’il les servait servilement ,maintenant il ne pourra pas prendre ses vacances en Irak<br /> LEFIGARO<br /> Irak : mandat d'arrêt contre Trump pour la mort du lieutenant de Soleimani<br />
planetemuscle
Une honte, un cartel digital à la solde des progressistes !
SlashDot2k19
Enfin… enfin Twitter se sort les doigts du fondement pour suspendre ce troll de compétition.
Hard-With-Style
Et ils croient le faire taire comme çà ??? Tweeter n est pas irremplaçable !! Le monde entier à vu qu avec de la determination on pouvait faire tomber n importe quelle instance … Seulement là où les choses etaient "visible " ; là ils seront beaucoup moins … la suite pourrait être pas mal !!!
Skoleras
pecore:<br /> Après avoir laissé Trump les utiliser comme tribune et avoir véhiculé de la désinformation pendant 4 ans ils se réveillent brusquement et se découvrent une conscience civique.<br /> Tout simplement, car pendant 4 ans c’était le président des US. Maintenant il s’en va dans quelques jours et ne pourra prendre aucune décision de rétorsion contre ces sociétés. Mais aussi, Biden veut mettre en place plus de contrôle des entreprises du net, et surtout des GAFAM ainsi qu’une augmentation des impôts des sociétés. Donc il faut bien se faire voir de la nouvelle administration Biden
malak
@Dahita Tu délires? l’ingérence russe a été prouvée et reconnue judiciairement! Même l’administration Trump a fini par le reconnaitre (il n’y a que Trump qui la nie ou diminue son importance).<br /> Tu vis dans quel monde sérieux? Dans le monde de twitter de Trump?
Wen84
Beaucoup de gens mélangent un peu tout. Là le probleme n’est pas Trump, le souci c’est la puissance des reseaux sociaux qui font la loi à leur manière.
gosupermario
Au final quoi que l’on pense du personnage en choisissant de poursuivre la voie de la censure les réseaux sociaux mainstream se tirent une balle dans le pied en ouvrant une jolie brèche pour les réseaux alternatifs.<br /> Telegram, Parler, Gab, Mastodon…<br /> Si Trump rejoint Télégram c’est au moins 50 millions d’utilisateurs en plus.<br /> Car clairement, à tord ou à raison, au travers de ce ban, c’est une alliénation d’une bonne partie du public. Voir le ban d’une telle figure, pourrait vraiment créer une vague importante d’utilisateurs qui passeraient sur d’autres plateforme.
chabgyver
Ils sont tombés sur la tête chez twitter, ils vont prendre cher dans pas longtemps et pas qu’eux !
lapin-tfc
C’est une société privée, ils font ce qu’ils veulent, les pro trump peuvent créer leus médias sociaux sans problème
MattS32
Tout a fait. Et Trump a même remis de l’huile sur le feu en accordant la grâce à des personnes reconnues coupables (certaines ayant même avoué) et condamnées dans le cadre de cette affaire. Si l’affaire s’était soldée par un non-lieu, il n’y aurait eu personne à gracier.
keyplus
il n a qu a faire nationalise twitter
lapin-tfc
Ce n’est pas de la censure, y en a marre de cet argument gratuit de «&nbsp;censure&nbsp;» parce qu’un malade mental qui a fait tuer 4 personnes parce qu’il est incapable de reconnaitre une défaite est prêt à tout, même à faire tuer des gens pour assouvir sa folie !
blueamrtini
Oui et non, il s’agit de politique, mais celle du soutien de la nouvelle administration. Sans doute en vue d’une recherche d’un assouplissement des lois déposées traitant du renforcement de la responsabilité des réseaux sociaux quant au contenu, il est indéniable que Twitter et Facebook ont voulu montrer patte blanche en espérant un geste en retour de la nouvelle administration.<br /> Dire que ces retraits de compte (j’ai lu que certains parlent de milliers de comptes de soutien bannis) sont en lien avec la politique de Trump par contre n’a pas de sens, puisque la politique de Trump est la même depuis le début. Et sinon, quelle excuse pour ne pas supprimer le compte d’Erdogan qui appelle au meurtre de français et au terrorisme avec des bombes placées sur des enfants?
lapin-tfc
le dictateur qui ne veut pas reconnaitre sa défaite aux dernières nouvelles c’est trump, là où les républicains ont gagnés les autres n’ont rien contesté, merci de ne pas tout mélanger
ar-s
Sans réseau social, il ne serait pas président… C’est un juste retour des choses.
jedi1973
Va falloir s’habituer au pietinement de la liberté d’expression. Maintenant, organiser une manif sera consideré comme un appel a la violence, au meurtre, au destruction de biens et meme au terrorisme si un iou des abrutis petent un cable… ( sauf si la manif a ete organisé par la gauche, comme les black lives matter, autorisé a tout debordement ( cf 30morts deja recensés et des millions de dollars de degats) ). Tout cela pour «&nbsp;tuer&nbsp;» l’opposition et ceux qui pensent pas comme eux… Bienvenue dans le monde d’apres, monde de gauchiste extremiste qui ne savent meme plus ce que c’est la liberté, surtout d’expression…Bienvenue dans la dictature democratique V2.0
jedi1973
&lt;&lt; Mais aussi, Biden veut mettre en place plus de contrôle des entreprises du net, et surtout des GAFAM ainsi qu’une augmentation des impôts des sociétés&gt;&gt; ca me rappelle Hollande qui voulait aussi «&nbsp;controler&nbsp;» la finance en la mettant a genoux… Ah les fausses promesses electorales, yena qui y croient encore…
lapin-tfc
aux dernières nouvelles c’est Trump qui refuse la démocratie, passera pas ton discours inversé
jedi1973
Que le patron d’une entreprise privée americaine se permettent de censurer le PRESIDENT des USA, ca me trou le c… Bravo la liberté d’expression quand tweeter a decider de suspendre pour risque de violence les mots du president qui disait " je ne participerai pas a l’investiture de Biden " !!! oh que c’est violent ca !! C’est vrai, que Facebook, tweeter, whatapp, et toute la clique americaine vont payer un jour ces censures arbitraire… PAr contre les haines, violences, meurtres ( 30 morts deja) des black lives Mater, ne sont pas censurés, eux…
jedi1973
Trump a demander de verifier les comptages et verifier la validité de ceertains vote par correspondance. Chose qui lui a ete refusé. ( Aucun juge n’a lancer la moindre enquete sur cette election presidentielle, une premiere dans l’histoire des USA). Normale, quand on se sent floué, de demander la verité ( qui aime Trump ou pas, une fraude reste une fraude)
jeroboam64
Il a bien cherché a se faire bloqué le compte, the dangerous men​:exclamation:
lapin-tfc
Non non il a été incapable d’apporter la moindre preuve très grande nuance et personne ne peut dire le contraire, vous finirez par l’accepter même si 4 morts pour votre gourou c’est normal
malak
Censurer le président? il a d’autres canaux pour s’exprimer que des réseaux sociaux…<br /> Et si même des médias dits «&nbsp;républicains&nbsp;» le censurent en coupant des directs, le problème ne se trouverait-il pas être Trump lui-même et ses déclarations qui n’ont rien de présidentielles?<br /> Tu fais du Trumpisme là, «&nbsp;tout le monde ment, tout le monde se trompe, sauf MOI&nbsp;».<br /> Le problème est pourtant clair, ce n’est en rien les médias et réseaux sociaux, mais une personne malade mentalement.
MattS32
Alors déjà, fondamentalement, une entreprise privée a le droit de définir les conditions d’utilisation de ses services et de dégager ceux qui ne les respectent pas, quelque soit leur poste. Ce n’est pas parce qu’on est président des USA qu’on a tous les droits. Et supprimer le compte d’un utilisateur qui n’a pas respecté les conditions d’utilisation, ce n’est pas de la censure.<br /> Ensuite, non, Twitter n’interdit pas au Président des USA de s’exprimer via son service. Le compte du Président des USA est toujours actif, et il le restera : https://twitter.com/POTUS (et normalement le 20 janvier, tous les tweets de ce compte seront transférés vers le compte POTUS45, qui sera verrouillé, puis effacés du compte POTUS qui sera transféré au 46ème Président des USA, Joe Biden, tout comme les tweets d’Obama sur le compte POTUS sont aujourd’hui sur le compte POTUS44).<br /> Le compte qui a été bloqué, c’est le compte PERSONNEL de Donald Trump. C’est la même personne, mais qui s’exprime à titre personnel, et non en tant que Président des USA.<br /> Donald Trump en tant que Président des USA peut donc continuer à s’exprimer sur Twitter en utilisant son compte. Donald Trump à titre personnel ne peut plus le faire.<br /> Mais Donald Trump ne veut pas utiliser ce compte, car il sait que tous les tweets sur le compte POTUS sont archivés immédiatement et automatiquement à la bibliothèque du congrès, comme toutes les déclarations officielles du Président des USA. Et comme il dit beaucoup de conneries, dont il sait très bien qu’elles sont pénalement répréhensibles, il veut pouvoir supprimer ses tweets sans trop laisser de trace au cas où il serait allé trop loin…
Niverolle
Quand la Maison Blanche chauffe les esprits depuis des mois puis incite à demi-mots à marcher sur le Capitole, c’est que la démocratie est profondément malade (la démocratie se définit par la séparation des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire).<br /> A ce stade de déliquescence, la censure du POTUS par les réseaux sociaux, aussi choquante soit-elle, me paraît bien secondaire, pour ne pas dire tertiaire ou même quaternaire !<br /> C’est bien simple, les institutions pourraient (devraient ?) tout aussi bien se passer des réseaux sociaux, puisque ces derniers ne remplacent en aucun cas leurs canaux officiels de communication !
pecore
Ce qui est bien avec ce genre de news c’est que les réactions permettent de comprendre pourquoi Trump a été élu et a même failli se faire réélire(!). On y voit tout ce que Trump aime et dont il use et abuse : amalgames, sophismes, complotisme, désinformation, emploi de termes ronflants (censure, liberté etc…) à tort et à travers ou bien seulement dans le sens qui arrange certains, j’en passe et des meilleures. Il y aura toujours des personnes de mauvaise foi ou à l’esprit étroit mais le voir en direct ce n’est vraiment pas rassurant ni plaisant. Le danger avec les Trumps de tous bord c’est leur capacité à fédérer toutes ces personnes et à leur donner une légitimité et une voix. Heureusement qu’il va bientôt se taire définitivement.
Dahita
Reducteur? Kalma Harris a ete elue pour sa couleur de peau et son genre en premier lieu. Sont-ce la les qualites les plus importantes parmis tous les candidats valides pour devenir le bras droit d’un president?<br /> Les USA sont probablement le pays le moins raciste ou discriminant du monde, et le seul racisme que j’ai jamais vu depuis les 30 ans que j’habite dans ce pays, c’est celui des noirs en general contre les blancs. Alors un jour, un policier vereux commet un meutre sur un criminel, et cela sert d’excuse pour parler de racisme d’etat, et dans tout le pays? On ne sait meme pas si la motivation etait raciale, pire, on ne sait meme pas si le policier est coupable; faudrait-il encore qu’il soit juge en premier lieu.<br /> Aussi, j’ai beau reflechir, depuis 30 ans tous mes chefs sont des femmes a part le dernier. Je n’ai jamais vu de discrimination du genre, absolument jamais. Bizarrement, ma femme, qui est Vietnamienne, non plus, et elle est a un poste plus haut que le mien. Etrangement, elle n’a jamais ressenti de discrimination personellement non plus, et elle est arrive dans ce pays depuis un camps de refugies en Thailande si je me souviens bien. Donc oui, l’immigration se porte tres bien aux USA, et le racisme est pratiquement inexistant. Parle moi du Japon, de l’Inde, d’Afrique, d’Amerique latine, de la Chine, de l’Europe de l’Est, oui je peux comprendre que l’on parle d’un probleme plus consequent.<br /> Pourtant, a en croire les medias americains, diffuses en boucle dans les ascenseurs au boulot, dans les bars, dans les magasins, a la radio, il y a un vrai probleme envers tout ce qui n’est pas un homme blanc. C’est la course a la minorite et a la victimisation; chacun va de son meilleur effort pour prouver qu’il est une victime (voir la senatrice Elizabeth Warren, blonde aux yeux bleus qui se prend pour Pocahontas). Cela n’est rendu possible QUE par le matraquage des medias qui font du clientelisme, parce que c’est facile de se pretendre vertueu en tapant sur une cible qui ne veut pas se defendre pour montrer une bien pensance de facade. Du coup, les politiques recuperent l’argument et voila le pays divise comme jamais il n’a ete divise depuis 30 ans.<br /> Les plus gros sujets de debats politiques des dernieres elections americaines etaient la drogue, la politique exterieure, le chomage, la pauvrete, l’education, et enfin le deficit. Aux derniers debats, le plus gros sujet, c’etait… la discrimination! Le decalage entre la realite et le discour majeur politique, ainsi que les medias, est demesure.<br /> Aujourd’hui, tu es une fille, tu es blanc, noir, rouge, gay, immigre avec ou sans papiers, ou dieu sait quoi, tu as les meilleures chances de reussir ta vie aux USA. Pas un endroit dans le monde ne te donnera meilleure chance que la-bas. Alors oui, quand je vois la participation active des medias qui se permettent de censurer tous ceux qui refusent de suivre ce mouvement de formatage de la pensee unique, je suis reellement inquiet pour mon pays. Je peux te garantir que c’est la premiere raison pour laquelle Trump a autant de soutien, alors meme que tout le monde s’accorde a dire que c’est un cretin. Mais il faut bien choisir «&nbsp;the lesser of two evils&nbsp;».
sigfy
–Troll ON–<br /> Y’a des jours où j’aimerai être Trumpiste, QAnon ou autre complotiste. Ça doit être sympa de pouvoir inventer n’importe quoi pour faire rentrer la réalité dans ses propres croyances en s’asseyant bien sur tout ce qui est avéré sans ciller et quel que soit le niveau de certitude des fait que l’on me présente.<br /> Aaah pouvoir affirmer que la Terre est plate alors même que toutes les expériences (y compris celles menées par des platistes) prouvent qu’elle ne l’est pas. Sans avoir à apporter d’arguments ou de preuves, juste par la seule force de la conviction profonde et du bon sens.<br /> Franchement ça doit vraiment faciliter la vie.<br /> –Troll OFF–<br /> Plus sérieusement, Trump s’est fait rappelé à l’ordre sur l’inexactitude de ses propos plus de fois que n’importe quel autre utilisateur. Vous ou moi aurions été bannis après le dixième de ce qu’il a pu publier en 4 an.<br /> Et dire qu’il n’est pas responsable de ce qui est arrivé au Capitole cette semaine c’est se voiler la face et être d’une extrême mauvaise fois.<br /> C’est faire semblant de ne pas comprendre le soutien qu’il apportait via ses derniers tweets à ces agitateurs qui ne se sont même pas cachés de leurs intentions et de leur préméditation. (Mais ça c’est bien évidemment un complot de la gauche qui a fabriqué les t-shirts à l’effigie du 6 janvier, qui a infiltré tous les réseaux de l’alt-right pour inciter les gens à envahir le Capitole et empêcher la validation des résultats.)<br /> C’est surtout être atteint d’une amnésie bien pratique quand à tous les propos clivants qu’il a pu tenir pendant son mandat.<br /> Pour reprendre un moto de cette communauté, on se demande ce qu’il va falloir pour qu’elle se réveille et accepte la réalité telle qu’elle est et pas comme ils la rêvent.
Dahita
Il n’y a aucune preuve de l’implication de Donald Trump sur l’ingerence Russe, non. Je vis dans le meme monde que toi.<br /> en.wikipedia.org<br /> Mueller report<br /> The Mueller report, officially titled Report On The Investigation Into Russian Interference In The 2016 Presidential Election, is the official report documenting the findings and conclusions of former Special Counsel Robert Mueller's investigation into Russian efforts to interfere in the 2016 United States presidential election, allegations of conspiracy or coordination between Donald Trump's presidential campaign and Russia, and allegations of obstruction of justice. The report was submitt...<br /> " Volume I of the report concludes that the investigation did not find sufficient evidence that the campaign «&nbsp;coordinated or conspired with the Russian government in its election-interference activities&nbsp;»".
malak
Oui sauf que toi tu niais complètement l’ingérence russe… Ils n’ont pas réussi à prouver que Trump était lui-même impliqué, mais ses proches oui!
MattS32
Il y a par contre des preuves d’ingérences Russe pour favoriser son élection, des preuves de l’implication de plusieurs de ses proches, et les aveux de certains d’entre eux.<br /> Ce n’est donc absolument pas comparable à sa contestation des résultats de cette année (d’ailleurs, les démocrates n’ont pas contesté les résultats en 2016, Clinton a reconnu sa défaite le soir même de l’élection, les démocrates ont simplement dit que ces résultats ont pu être influencé par les ingérences russes), pour laquelle la seule preuve qu’il a apporté, c’est «&nbsp;j’ai des preuves&nbsp;». Sans jamais les montrer. Et surtout, déjà avant l’élection, il disait les avoir ^^<br /> En fait, dans cette élection, la seule irrégularité pour laquelle il y a des preuves, c’est une irrégularité commise par les républicains, qui en Californie avaient installé des fausses boîtes aux lettres pour collecter les bulletins de vote par correspondance (quand ils se sont fait chopper, ils ont prétendu que c’était pour montrer qu’il était possible de truquer le vote par correspondance, et qu’ils n’avaient bien entendu pas l’intention de détourner les bulletins ainsi collectés ).
Dahita
Nonon personne n’a nie l’ingerence Russe, si tu m’as mal compris c’est autre chose.
MattS32
Tu as dit ça : " Il a conteste les resultats de la meme maniere que les democrates ont conteste le sien tout au long de son mandat en parlant d’ingerence russe."<br /> Or si tu considères que les deux contestations sont équivalents, sachant que Trump a contesté sans apporter la moindre preuve, ça veut dire que tu considères qu’il n’y a aucune preuve d’ingérence russe. Donc tu avais bien nié l’ingérence russe. Ou alors tu t’es très mal exprimé…<br /> Et en plus, c’est fondamentalement faux de dire que ça a été contesté de la même manière : les démocrates n’ont jamais attaqué le résultat de l’élection. Ils ont simplement dit que ce résultat a été obtenu de manière déloyale grâce à l’ingérence russe. Alors que Trump lui conteste directement le résultat de l’élection, en inventant des fraudes pour lesquelles il n’a été capable de fournir aucune preuve.
Dahita
C’est faux, il n’y a pas de preuve que son partie de campagne a jamais ete en contact avec une agence Russe pour favoriser son election. Tu peux passer ta vie a refaire l’histoire, le rapport Muller te contredit. Je m’arreterai la parce que je n’ai pas l’impression que tu aies reellement envie de l’entendre
MattS32
George Papadopoulos a par exemple été condamné dans le cadre de cette affaire, après avoir reconnu des contacts, sur lesquels il avait menti durant l’enquête. Des aveux, ce sont des preuves, non ? Il était conseiller politique étrangère de Trump durant la campagne.<br /> Et Trump l’a remercié pour ses services le mois dernier, en lui accordant la grâce présidentielle.
malak
On ne va pas refaire l’histoire, mais toi tu devrais donc modifier tes propos auxquels je répondais… @MattS32 a bien expliqué pourquoi.
Dahita
Biensur qu’ils ont attaque le resultat de l’election; l’enquete sur sa pretendue collaboration avec les Russes, c’est quoi? Et pendant 3 ans, on a lu et entendu les democrates a la television expliquer que Trump avec gagne l’election en collaborant secretement avec les russes. 3 ans. Cela a meme mene a une tentative d’impeachement, fondee sur… rien!<br /> en.wikipedia.org<br /> Impeachment of Donald Trump<br /> The impeachment of Donald Trump, the 45th president of the United States, was initiated on December 18, 2019, when the House of Representatives approved articles of impeachment on charges of abuse of power and obstruction of Congress. The Senate acquitted Trump of these charges on February 5, 2020.<br /> Trump's impeachment came after a formal House inquiry alleged that he had solicited foreign interference in the 2020 U.S. presidential election to help his re-election bid, and then obstructed th...<br /> La contestation de Trump (qui est, on est tous d’accord, absolument ridicule), a dure… 1 mois?<br /> @malak non, c’est gentil mais je ne vais pas modifier mes propos a ta demande, non. On va en rester la je pense.
MattS32
«&nbsp;Biensur qu’ils ont attaque le resultat de l’election; l’enquete sur sa pretendue collaboration avec les Russes, c’est quoi?&nbsp;»<br /> Attaquer les résultats de l’élection, c’est saisir la justice pour faire invalider ces résultats parce qu’on considère qu’il y a eu fraude et donc que ces résultats ne sont pas valables. Ils ne l’ont pas fait, n’ont jamais considéré qu’il y a eu fraude (l’ingérence russe n’est PAS une fraude : chercher à influencer le choix des électeurs, ce n’est pas une fraude…), et ont accepté les résultats de l’élection dès la nuit du 8 au 9 novembre, alors que le premier comptage n’était même pas encore terminé : Hillary Clinton FULL Concession Speech | Election 2016 - YouTube<br /> L’enquête sur l’ingérence russe visait à trouver et condamner les complices de cette ingérence sur le territoire américain, pas à contester les résultats de l’élection, qui étaient déjà certifiés depuis longtemps, donc incontestables (tout comme le sont aujourd’hui ceux de l’élection 2020… ce qui n’empêche pas Trump de continuer à mentir en prétendant qu’il a gagné largement…).<br /> «&nbsp;Cela a meme mene a une tentative d’impeachement, fondee sur… rien!&nbsp;»<br /> Non, le motif principal de impeachement n’était pas lié à l’ingérence russe en 2016 mais au fait que Trump aurait usé de son pouvoir de Président des USA pour faire pression des des officiels Ukrainiens pour qu’ils lui fassent sortir des informations compromettantes sur le fils Biden, dans le but d’utiliser ça contre son père durant la campagne 2020.<br /> Et ça n’était absolument pas fondé sur rien, l’impeachement ça a surtout capoté parce que la majorité républicaine au sénat a soutenu Trump. Et Trump craint d’ailleurs que l’affaire ne lui retombe dessus pénalement une fois qu’il sera redevenu un simple justiciable, et c’est pour ça qu’il essaye de se gracier… Ce qui heureusement semble impossible.
Dahita
C’est ton interpretation tres personnelle de ce qui s’est passe; tu peux contester les elections de bien des manieres, estimer que passer par la justice plutot que par le parlement est la seule vraie maniere d’attaquer un president, ca n’implique… que toi.<br /> L’enquete sur l’ingerence Russe visait non pas simplement a trouver les complices de l’ingerence, comme tu le pretends, mais, je cite «&nbsp;investigation into Russian efforts to interfere in the 2016 United States presidential election, allegations of conspiracy or coordination between Donald Trump’s presidential campaign and Russia, and allegations of obstruction of justice&nbsp;». A toute fin utile, cela veut dire "allegations de conspiration ou coordination entre Trump et la Russie.<br /> Je ne peux pas faire beaucoup mieux que de t’apporter noir sur blanc des elements avec sources.<br /> Contrairement a ce que tu dis, empecher le President permet de contester les elections, puisque cela permet de le demettre de ses fonctions (duh…). Sur le reste, oui je suis d’accord avec toi (Trump est un escroc de toutes facons), mais tout ceci n’a jamais abouti a rien, quelqu’en soit la raison, et donc pendant tout ce temps les democrates se sont permis de l’accuser de tout et n’importe quoi durant son mandat. Twitter n’avait aucun probleme avec ca, et n’y a jamais vu d’incitation a la violence. Je ne suis pas sur que cela soit tres normal…
MattS32
«&nbsp;C’est ton interpretation tres personnelle de ce qui s’est passe; tu peux contester les elections de bien des manieres, estimer que passer par la justice plutot que par le parlement est la seule vraie maniere d’attaquer un president, ca n’implique… que toi.&nbsp;»<br /> Non, ça n’est pas une interprétation personnelle. L’action lancée par les démocrates concernant l’ingérence russe ne pouvait EN AUCUN CAS invalider l’élection et/ou en changer son résultat. Clinton était définitivement éliminée, quelque soit le résultat de la procédure, et l’impeachement de Trump n’aurait pas enlevé le pouvoir aux républicains (c’est Pence qui aurait pris le relais). Les démocrates ont bien reconnu que Trump a obtenu les voix qui ont été comptabilisées en sa faveur, ils ont juste dit que ces voix ont en partie été obtenues grâce à l’ingérence russe qui a influencé certains électeurs (ça c’est un fait), et ont cherché à condamner les complices, y compris en considérant que Trump lui même avait été complice (et ça, effectivement, ça n’a pas été prouvé).<br /> Alors que Trump a cherché, sans preuve, à modifier le résultat de l’élection en sa faveur, prétendant que les résultats officiels ne correspondent pas aux votes des américains. Et quand on entend par exemple ce qu’il a demandé aux autorités géorgiennes, ça va même bien au delà de la simple contestation légale des résultats, il a essayé de les faire trafiquer…<br /> «&nbsp;allegations de conspiration ou coordination entre Trump et la Russie&nbsp;»<br /> C’est bien une accusation de complicité de Trump dans l’ingérence Russe… Et non une allégation de fraude électorale.<br /> "Contrairement a ce que tu dis, empecher le President permet de contester les elections, puisque cela permet de le demettre de ses fonctions (duh…). "<br /> Démettre le président de ses fonctions, ce n’est pas contester les élections. Si ça avait marché, le président aurait été démis non pas parce que le résultat de l’élection aurait été invalidé, mais bien parce qu’il aurait été jugé coupable d’actes illégaux incompatibles avec l’exercice de la fonction présidentielle.<br /> La preuve que les résultats de l’élection n’aurait pas été invalidés, c’est que si Trump avait été déstitué, c’est Pence qui aurait pris sa place. Pence qui a été élu comme «&nbsp;suppléant&nbsp;» (vice-président) en même temps que Trump, durant la même élection, et sur le même ticket, de façon indissociables (les américains puis les grands électeurs ne votent pas pour un président et pour un vice-président, ils votent pour un duo, les voix obtenues par Pence sont exactement les mêmes que celles obtenues par Trump).<br /> Et même en réussissant ensuite à destituer Pence, le suivant dans l’ordre de succession c’était Paul Ryan, encore un républicain.<br /> Dans l’ordre de succession de l’époque, il aurait fallu 6 destitutions avant d’arriver à un non-républicain (mais pas un démocrate non plus, James Mattis, secrétaire à la Défense) et aucun des 18 rangs de succession n’était occupé par un démocrate (logique, puisque ce sont essentiellement des membres du gouvernement).<br /> Bref, aucune chance pour les démocrates de prendre le pouvoir aux républicains, qui l’avaient obtenue grâce à une élection validée et non contestée par les démocrates.
Blackalf
Il me semble qu’il n’y a pourtant pas à tortiller sur le résultat de l’élection présidentielle.<br /> 2016 : les électeurs de plusieurs états qui votaient démocrates depuis 2000 (et je n’ai pas remonté plus loin que les élections de 2000-2004-2008-2012) ont cru aux promesses de Trump, et il a donc été élu avec un peu moins de 63 millions de voix contre un peu moins de 66 millions pour Hillary Clinton. Il ne lui donc été possible d’être élu que grâce au système des grands électeurs.<br /> 2020 : les électeurs de ces mêmes états, sans doute déçus pour diverses raisons, ont re-voté démocrates et ça a peut-être donné 74 millions de voix à Trump, mais contre 81 millions à Biden, et voilà…tout se ce qui s’est dit et passé autour de l’élection n’est que la résultante de l’ego démesuré et de l’orgueil d’un président qui ne supporte pas qu’un grand nombre d’américains n’ait pas apprécié sa présidence et ne souhaite pas le voir accomplir un second mandat.
carinae
Pure spéculation… Et encore une fois ces réseaux ont un tel pouvoir de nuisance qu’il était temps qu’ils fassent quelque chose. Pour rappel le guss ne s’est pas privé d’utiliser les réseaux sociaux pour appeler ces partisans a envahir le Capitole. Et ça, ca s’appelle détourner une technologie pour sa pomme. Résultat 5 morts. Il n’a pas voulu utiliser les médias officiels mis à sa disposition . Il en paie le prix, normal. Twitter aurait dû réagir bien avant…
carinae
Franchement je ne vois vraiment pas ce qui choque dans cette censure. Ça aurait dû être fait bien avant. Le gars est président d’un pays pas une Rock Star (quoi qu’on peut se le demander vu son égo). Si tout cela avait été fait bien avant tout ce bazar ne serait peut être pas arrivé car je rappelle quand même qu’il ne s’est pas privé d’utiliser les réseaux sociaux pour se victimiser et appeler tous ces complotistes a la noix a marcher vers le Capitole. Le gars se sers de Twitter pour véhiculer des mensonges. Et ça, ca choque personne😳…Même en démocratie on ne peut pas tout accepter …
Dahita
MattS32:<br /> Non, ça n’est pas une interprétation personnelle. L’action lancée par les démocrates concernant l’ingérence russe ne pouvait EN AUCUN CAS invalider l’élection et/ou en changer son résultat.<br /> Virer le president ce n’est pas en changer le resultat? Ok, pas de probleme
bmustang
bien dit ! ces réseaux sociaux sont la peste et la déshumanisation, des lâches, des traites et des lèches bottes.
Palou
un forum comme ici est aussi un réseau social … alors ?
MattS32
Changer le résultat de l’élection, c’est virer Trump (en fait, même pas le virer : c’est déclarer qu’il n’a PAS été élu !) ET déclarer que Clinton ou un des autres candidats a gagné. Et par la même occasion, changer aussi le vice-président, en remplaçant Pence par le vice-président élu conjointement avec le nouveau vainqueur déclaré.<br /> Destituer Trump, c’est remplacer Trump par Pence. Pence qui fait partie du MÊME résultat de l’élection que Trump. Pence qui a été désigné durant l’élection comme le remplaçant de Trump en cas de besoin. Ce n’est donc pas changer le résultat de l’élection (sinon Pence n’aurait plus rien à faire là).<br /> Donc NON, une destitution ne revient en aucun cas à changer le résultat de l’élection.
sigfy
Un peu de bonne fois quand même. Le résultat lui-même n’aurait pas changé. Il aurait changé si les démocrates avaient pu récupérer le pouvoir par la suite ou si de nouvelles élections avaient pu être organisées.<br /> Là le pouvoir n’aurait pas changé de bord, seuls les jugés coupables auraient été condamnée aux sanctions prévues par la constitution.<br /> Sinon on peut considérer que l’impeachment de Clinton était aussi une tentative de changer les résultats de l’élection. On peut aller loin comme ça en fait.<br /> Prétendre qu’Obama n’a pas vraiment la nationalité américaine l’est aussi à ce compte.
MattS32
Voilà un qui a compris. Et on peut aussi dire que l’assassinat de JFK était un changement de résultat des élections, tout comme la mort naturelle de FDR ou la démission de Nixon (lui il a fait fort du coup, il a voulu changer le résultat de l’élection qui l’a élu ).
haliway
Dis ca aux médias traditionnels qui ont censuré à plusieurs reprises les conférences de presse… Et comme ces médias sont détenus par de riches démocrates, pas étonnant qu il ait pris cher pendant 4 ans (en plus de sa propre c*****ie qui ne l a pas aidé certes).
haliway
Faux, les 3 derniers messages Twitter du compte POTUS ont été censuré par Twitter pour l´empecher de parler. Il y a un compte Twitter répertoriant les censures mais j ai oublié le nom de ce compte.<br /> Tu peux voir le résumé de ce qu il s est passé ici :<br /> Business Insider<br /> Trump went 'ballistic' and 'scrambled' to figure out what to do next after...<br /> Trump's banishment from Twitter — the platform that has defined much of his presidency — was met with both outrage and glee online.<br /> Meme l application Parler vient d etre supprimée des stores mais tout va bien… Ce n est bien évidemment pas de la censure hein ? Les fameux tolérants ne sont, semble t il, plus si tolérants que ca.<br /> C´est surtout un prétexte pour établir une dictature de la pensée car je rappelle aussi qu une partie des collaborateurs du président ont vu leurs comptes suspendus alors qu ils n ont diffusé aucun message eux memes.
Dahita
Oui biensur! tu ne vois pas le rapport avec des democrates qui lancent une tentative d’impeachement et qui en profitent pour denigrer le president pendant trois ans en disant qu’il a gagne grace a une conspiration avec les Russes, mais par contre tu vois un lien entre l’impeachment et le fait qu’Obama ne serait pas americain? Et tu viens parler de bonne fois!<br /> Sincrement… Renverser le pouvoir, par les urnes, la justice ou le congres, c’est renverser le pouvoir. Que MattS32 ne le comprenne pas, bon, mais faut pas s’y mettre a 2 et parler de mauvaise fois en meme temps.
haliway
Refuser les résultats n est pas contre la constitution. C´est justement le droit du président sortant et son équipe de contester ces résultats jusqu au 6 janvier en déposant des dossiers devant les instances judiciaires appropriées.
haliway
On atteint le point Godwin la. Comparer une manifestation à la prise du Reichstag à Berlin en 1933. On croit rêver la.
MattS32
«&nbsp;Faux, les 3 derniers messages Twitter du compte POTUS ont été censuré par Twitter pour l´empecher de parler.&nbsp;»<br /> Le compte n’est pas suspendu, il a le droit de l’utiliser, pour parler en tant que Président des USA.<br /> Les 3 messages qui ont été supprimés étaient des messages où il s’exprimait personnellement via le compte du Président des USA. C’était donc un détournement de l’usage de ce compte, d’où leur suppression.<br /> Le Président des USA a toujours la possibilité de s’exprimer sur Twitter.
MattS32
Une destitution du président, ce n’est PAS renverser le pouvoir. Puisque le vice-président est un allié du président, qui partage le même programme que lui (ils sont élus ensemble, de façon indissociable).
haliway
Trouve des excuses. Donc POTUS c´est quoi si ce n est la parole du président ? POTUS reste un compte twitter sur lequel il n y a pas de super pouvoir. Je trouve hallucinant d arriver à trouver des raisons et des justifications à cette censure généralisée qui, je le rappelle, touche aussi bcp de ses collaborateurs… qui eux n ont pas tweeté.
MattS32
C’est pourtant assez similaire : une attaque violente contre le siège du pouvoir législatif dans le but d’empêcher les processus démocratiques réguliers de suivre leur cours.<br /> Le personnel du sénat a témoigné du fait que ces casseurs ont cherché à brûler les votes des grands électeurs. C’est une atteinte grave à la démocratie, tout a fait comparable avec l’incendie du Reichstag, puisque ça aurait pour le coup effectivement empêché la certification de l’élection de Joe Biden, pourtant légitimement élu, avec à la fois une large majorité du vote populaire et une large majorité du vote des grands électeurs, et plongé les USA dans une situation d’incertitude politique, une telle situation n’étant absolument pas prévue par la constitution (il n’aurait donc pas été possible de simplement dire «&nbsp;les grands électeurs n’ont qu’à revoter&nbsp;»…).
MattS32
POTUS, c’est le compte sur lequel le Président des USA s’exprime en tant que Président des USA. Le Président des USA n’a PAS à utiliser ce compte à des fins personnelles. C’est de l’abus de pouvoir, tout comme par exemple utiliser les moyens financiers de la présidence pour la campagne électorale.<br /> Trump a fait le choix pendant tout son mandat d’utiliser son compte personnel à la fois pour s’exprimer personnellement et professionnellement (ce qui, soit dit en passant, montre bien à quel point il ne fait pas la différence entre intérêts personnels et intérêts professionnels). Ça ne l’autorise pas pour autant à faire de même avec son compte professionnel.
haliway
Je rappelle que l attaque a été faite par des supporters et non par le président lui meme. Il n a jamais demandé à ses partisans de s attaquer violemment aux personnes physiques présentes dans l enceinte du capitole.<br /> Concernant le Reichstag, no comment tu compares des choses incomparables sachant que l incendie du Reichstag n est que l´étape batiment et que la confiscation du parlement (assemblée constituante) est l aspect de prise de pouvoir mené par Hitler et les élus du parti et non par des supporters quelconque. Vraiment de la mauvaise foi.<br /> Quant à ta dernière réflexion, c´est faux. Mike Pence avait tout a fait la liberté et le droit de ne pas reconnaitre les résultats ce qui aurait eu pour conséquence un vote unique par état. Ceci est prévu par le droit américain. Il a préféré ne pas s y opposer pour éviter de graves troubles de division de la société américaine.
haliway
Euh what ? Tu fais une primaire et tu gagnes. Les gens votent pour toi pas pour le VP. Le choix du VP est un choix politique parfois qui va à l opposé du choix des gens. Kamala Harris a laissé tomber car aucune chance de gagner. Ce choix fait par le parti et non par Biden est un choix électoraliste racialiste. Les gens n ont pas voté pour elle, comment dois je te le faire comprendre ? Je crois que tu connais pas le mode de scrutin des primaires mais aussi de la presidentielle aux USA…
MattS32
«&nbsp;Quant à ta dernière réflexion, c´est faux. Mike Pence avait tout a fait la liberté et le droit de ne pas reconnaitre les résultats ce qui aurait eu pour conséquence un vote unique par état. Ceci est prévu par le droit américain. Il a préféré ne pas s y opposer pour éviter de graves troubles de division de la société américaine.&nbsp;»<br /> Alors déjà, tu n’as pas compris ma dernière remarque. Si les bulletins avaient été brûlés, les votes n’auraient pu ni être reconnus, ni rejetés. Puisqu’ils étaient brûlés, donc inconnus. La constitution ne prévoit pas cette situation.<br /> Ensuite, tu as visiblement des grosses lacunes sur le fonctionnement des élections, parce que tu t’es trop abreuvé des mensonges de Trump : Trump prétendait effectivement que Pence à lui seul pouvait refuser de reconnaître les votes. Mais c’est totalement faux. Le rôle de Pence dans ce processus, c’était UNIQUEMENT de lire les votes devant les représentants et les sénateurs (encore heureux qu’il ne pouvait pas les rejeter lui même : il aurait été juge et parti, puisque ces votes le concernait directement, en tant que candidat à la vice-présidence !).<br /> Pour qu’un vote soit rejeté, il fallait que au moins un sénateur et un représentant demande le rejet, puis que après délibération des deux chambres, la majorité des sénateurs ET la majorité des représentants décident de rejeter ce vote.
haliway
Je ne vois pas le rapport. Ce n est pas a Twitter de savoir si POTUS est utilisé à usage perso ou pro. Le détenteur du compte est le président des USA personne d autre. Si maintenant le compte de Microsoft est utilisé pour faire une blague perso, est ce a Twitter de rappeler au CEO que le compte doit etre utilisé à usage pro ? Non ce n est pas leur role.
MattS32
«&nbsp;Tu fais une primaire et tu gagnes. Les gens votent pour toi pas pour le VP.&nbsp;»<br /> Les gens votent pour les DEUX simultanément et indissociablement. C’est bien pour ça que le VP est désigné avant l’élection. Parce que les deux vont ensemble, les deux noms sont sur le bulletin de vote.<br /> «&nbsp;Ce choix fait par le parti et non par Biden est un choix électoraliste racialiste. Les gens n ont pas voté pour elle&nbsp;»<br /> Comment se contredire en deux phrases qui se suivent… Si ce choix est «&nbsp;électoraliste&nbsp;», c’est bien que ce choix visait à influer sur les votes, non ? Donc que des gens ont bien voté pour Biden/Harris parce que Harris, plus que parce que Biden… Sinon ce ne serait pas un choix «&nbsp;électoraliste&nbsp;»…
MattS32
Le compte POTUS au niveau de Twitter, c’est un compte spécial. Twitter réserve ce compte aux communications présidentielles.<br /> Puis bon, désolé, mais ce qui est choquant, c’est bien que quelqu’un utilise le compte du Président des USA pour faire sa communication personnel sans rapport avec son activité de Président des USA, pas que Twitter supprime ces communications. Y a un moment où faudrait comprendre qu’il y a une frontière entre le personnel et le professionnel, et que quelque soit le poste qu’on occupe, on n’a PAS à détourner à des fins personnels les outils qui sont mis à disposition dans le cadre professionnel !<br /> «&nbsp;Si maintenant le compte de Microsoft est utilisé pour faire une blague perso, est ce a Twitter de rappeler au CEO que le compte doit etre utilisé à usage pro ? Non ce n est pas leur role.&nbsp;»<br /> Si le CEO de Microsoft est banni à titre personnel de Twitter pour une raison ou pour une autre et qu’il se met à utiliser le compte Microsoft pour ses communications personnelles, sans lien avec Microsoft, je doute fort que Twitter le laisse faire…
Dahita
C’est ca, sauf qu’apres un impeachement, tu discredites totalement les republicains. L’un conteste les urnes, l’autre la legitimite. Tu peux continuer de faire semblant de ne pas comprendre autant que tu veux, les democrates ont tout fait pour discrediter Trump pendant 3 ans sans que Twitter n’intervienne jamais.
haliway
Tu sais très bien que si les votes des grands électeurs avaient été brulé (le cas d un incendie), les votes auraient été refait. Ne soit pas naif stp.<br /> C´est toi qui ne semble pas connaitre le processus mais je te laisse dans ton délire anti Trump. Malheureusement pour toi je ne suis pas Trump et ne sait pas du tout ce que Trump a dit à son vice président. Ce que je sais c´est que le vice president peut tout simplement refuser de présider cette cérémonie et qu une crise généralisée peut tout a fait empecher ce vote de grands électeurs pour finir par un vote par état.<br />
MattS32
«&nbsp;C’est ca, sauf qu’apres un impeachement, tu discredites totalement les republicains. L’un conteste les urnes, l’autre la legitimite.&nbsp;»<br /> Ça c’est ton interprétation. L’impeachement est une procédure individuelle, qui sanctionne une personne, parce qu’elle a commis des fautes incompatibles avec son maintient à son poste. Je ne vois donc pas en quoi ça discréditerait l’ensemble des républicains.
Dahita
Ah tu dois avoir raison, le premier president impeached de l’histoire, elu de son parti, ca ne se refleterait pas sur le parti republicain. Ca alors!
haliway
Qu est que tu ne comprends pas dans Biden a gagné les primaires, Kamala Harris a laissé tomber car rien… Donc les gens qui votent ont voté Biden et quelques % pour Harris. Elle n a pas subitement gagné en popularité. C´est toi qui ne semble pas comprendre ce que je raconte. Je n´ai jamais dit que le VP ne faisait pas parti de l élection présidentielle. Je dis que dans certains cas (celui la compris), le VP ne represente rien électoralement et que le choix ici est un choix électoraliste pour la suite quand Biden sera soit impeached par son propre camp pour l empecher de rester ou parce qu il sera considéré invalide pour continuer et aura posé sa propre démission sur la table.
haliway
Quelqu un de sénile peut etre impeached donc ce n est pas des fautes incompatibles mais simplement une incapacité au maintien de poste.
MattS32
«&nbsp;Tu sais très bien que si les votes des grands électeurs avaient été brulé (le cas d un incendie), les votes auraient été refait. Ne soit pas naif stp.&nbsp;»<br /> Ce n’est pas prévu par la constitution. Donc ça aurait foutu le bordel, parce que là pour le coup Trump aurait pu lancer des procédures dans tous les sens pour contester ce second vote des grands électeurs, qui n’aurait aucune légitimité vis à vis de la constitution américaine.<br /> Ça aurait donc sans doute reporté la certification des résultats de plusieurs semaines, si ce n’est plusieurs mois.<br /> «&nbsp;Ce que je sais c´est que le vice president peut tout simplement refuser de présider cette cérémonie et qu une crise généralisée peut tout a fait empecher ce vote de grands électeurs pour finir par un vote par état.&nbsp;»<br /> Nan mais sérieusement, tu crois vraiment qu’un mec qui est concerné directement par l’élection a le pouvoir de bloquer ainsi le résultat légitime qui ne lui conviendrait pas pour ensuite refaire un vote avec un mode de décompte différent ? Ce serait complètement délirant si c’était le cas. Et heureusement, ça ne l’est pas. Le rôle du VP dans la cérémonie de certification n’est aucunement un rôle décisionnel. Il préside cette cérémonie uniquement à titre honorifique. Si le VP ne préside pas la cérémonie, la constitution prévoit qu’il soit remplacé par le sénateur le plus ancien du parti majoritaire (en l’occurrence, ça aurait été Chuck Grassley, sénateur républicain de l’Iowa). Si lui ne préside pas non plus, c’est le président de la chambre des représentants qui prend le relais (Nancy Pelosi, représentante démocrate de Californie), etc… avec le même ordre de succession qu’en cas de destitutions successives.
MattS32
«&nbsp;le VP ne represente rien électoralement et que le choix ici est un choix électoraliste&nbsp;»<br /> Ne représente rien électroalement mais est un choix électoraliste Maintenant ce n’est même plus entre une phrase et la suivante que tu te contredis. C’est dans une même phrase. Tu m’as fait ma soirée là…<br /> "quand Biden sera soit impeached par son propre camp pour l empecher de rester "<br /> Ah oui, là on va quand même assez loin dans les délires…
haliway
Pour moi un président parle de sa présidence. Le perso c´est lorsque monsieur parle de sa partie de golf. Ou alors faut m expliquer qu il faut un compte robot qui fait la comm de la maison blanche (dans ces cas la je ne vois pas pourquoi le président aurait le compte), un compte Donald pro et un compte Donald perso.<br /> POTUS reste un compte Twitter classique. Le compte d´Emmanuel Macron aussi. La différence c est que ce genre de comptes est vérifié et ne peut pas être impersonnifé.<br /> Et tu trouves ca normal. Donc on en revient à la question de Twitter qui fait plus ou moins ce qu il veut sur une communication officielle. Tu me confirmes donc que Twitter gère bien donc toute communication possible sans aucune législation en vigueur.
MattS32
Si le parti n’est pas impliqué dans la faute commise par le président destitué, pourquoi est ce que ça retomberait sur le parti ?<br /> Si Clinton avait été destitué, en quoi ça aurait remis en cause la légitimité des démocrates à gouverner le pays à l’époque ?<br /> La constitution prévoit justement que en cas de destitution, le président soit remplacé par le vice président, qui se trouve normalement être du même camp que lui. Ça montre bien que ceux qui ont écrit cette constitution ne considèrent pas que les fautes d’un homme entachent forcément son parti…
haliway
Bref ca ne sert à rien que j´épilogue tu fais semblant de ne pas comprendre. Electoralement elle ne représente rien maintenant. Un choix électoraliste pour le futur du fait du changement démographique des USA. Je ne vois vraiment pas ce qu il y a de difficile à comprendre. C est comme mettre un Obama en VP pour se presenter en 2024. Mais fais semblant de ne pas comprendre.<br /> Bah écoute penses ce que tu veux. On verra ce qu il va se passer. Bcp de politologues estiment qu il ne finira pas son mandat par lui meme ou de facon forcée (soit les casseroles qu il se trimbale, soit sa senilité, soit son camp ou l autre qui trouvera qqchose).
MattS32
«&nbsp;Pour moi un président parle de sa présidence. Le perso c´est lorsque monsieur parle de sa partie de golf. Ou alors faut m expliquer qu il faut un compte robot qui fait la comm de la maison blanche, un compte Donald pro et un compte Donald perso.&nbsp;»<br /> Oui, un président parle de ses actions en tant que président. Les tweets que Twitter à supprimé parlait d’actions futures qu’il voulait lancer APRÈS sa présidence, à titre personnel. Donc ce n’étaient PAS des communications du Président.<br /> «&nbsp;POTUS reste un compte Twitter classique. Le compte d´Emmanuel Macron aussi.&nbsp;»<br /> POTUS n’est pas un compte personnel. C’est un compte que Twitter réserve aux communications du POTUS. Et il a des spécificité, notamment le fait que tous les messages publiés dessus sont archivés à la bibliothèque du congrès, comme toute communication officielle du Président des USA (raison pour laquelle Trump utilisait son compte perso, pour éviter cet archivage automatique).<br /> Le compte d’Emmanuel Macron, c’est un compte personnel (et ce n’est pas normal non plus qu’il l’utilise pour communiquer en tant que président, il devrait y avoir une séparation entre la personne et la fonction !). Il l’avait avant d’être président, il l’aura toujours après. Le compte officiel, c’est Elysee (avec toutefois un fonctionnement différent du compte POTUS, puisque par exemple il n’y a pas de recopie vers un compte archive / reset du compte lors d’un changement de président, c’est donc plus un fonctionnement comme le compte WhiteHouse).<br /> Si Emmanuel Macron fait une communication personnelle sur son compte personnel, pas de souci. S’il le fait sur le compte Elysee, là y a un problème par contre…
haliway
Effectivement le vote par état était une erreur de ma part mais je continue de penser que si Mike Pence avait décidé de refuser d accepter ces votes, cela aurait amené à une crise politique profonde. Mais effectivement pas de conséquences sur les résultats actuels. Je me demande d ailleurs ce qui aurait pu se passer si un sénateur et un représentant aurait été soutenu dans leur démarche par la majorité au sénat uniquement.
Blackalf
Comme si Mike Pence n’avait pas été choisi pour rallier les voix des religieux de tous poils…tu es très fort pour ne voir que ce que tu veux voir, toi.
MattS32
Je répète : il ne pouvait pas refuser d’accepter ces votes. Il pouvait refuser de présider la cérémonie. Auquel cas elle se serait déroulée sans lui, présidée par Chuck Grassley.<br /> Ce n’est pas le président de la cérémonie qui décide d’accepter ou de refuser les votes, ce sont les deux chambres du congrès. Le processus, c’est ça, répété pour chaque vote, dans l’ordre alphabétique des grands électeurs :<br /> le président de la cérémonie (le VP, ou n’importe qui d’autre dans l’ordre de succession) lit le nom de l’électeur, l’état qu’il représente et son vote,<br /> s’il n’y a pas au moins un sénateur et un représentant qui conteste, le vote est certifié et on passe au suivant,<br /> sinon, les deux chambres se retirent chacune de leur côté et débattent pendant au maximum 2h sur la contestation de ce vote, puis elles votent chacune de leur côté pour décider si la chambre valide ou conteste ce vote,<br /> si au moins une des chambres à validé le vote, il est certifié.<br /> C’est bien pour ça que tout le monde disait qu’il n’y avait absolument aucune chance que le résultat ne soit pas certifié : pour qu’il ne le soit pas, il faut que les votes soient rejetés par la chambre ET par le sénat. Or les démocrates avaient déjà acquis la majorité de la chambre. Donc aucune chance que les votes soient rejetés par la chambre.<br /> Bref, absolument personne ne pouvait bloquer la certification de ces votes.<br /> Le seul moyen de retarder l’échéance, c’était d’empêcher «&nbsp;physiquement&nbsp;» la certification des votes en perturbant la cérémonie et en détruisant les bulletins…
haliway
Si c est à moi que tu parles, je n ai jamais dit le contraire. J´ai dit que la le choix de Harris est un peu trop éloigné du fait deja de la haine que porte l une pour l autre… Ce qui n est pas le cas entre le président et le VP actuel (ca ne veut pas qu il n y a pas de divergences).
MattS32
Donc pour montrer qu’elle change «&nbsp;rapidement&nbsp;», tu me sors des prévision d’il y a 4 ans pour dans 40 ans… Dans 40 ans, donc dans 10 mandatures présidentielles <br /> Et en plus, ce que montrent ces prévisions, c’est surtout une croissance des hispaniques, donc en quoi le choix de Kamala Harris serait lié à cette évolution ? Si le VP était choisi pour gagner des voix en 2060, c’est plutôt une VP hispanique qui aurait dû être choisie, comme la déjà très populaire AOC par exemple, d’autant plus que contrairement à Harris, en 2060 elle sera encore largement en âge de se présenter à la présidentielle (61 ans), alors que Harris, du haut de ses 96 ans en 2060, elle sera peut-être un peu dépassée hein, si elle vit jusque là…<br /> «&nbsp;Il semble que tu sois un soit disant expert des élections américaines donc dis moi pourquoi Harris aurait été choisie en VP si ce n est pour sa couleur de peau et ses origines (et son sexe bien sur) ?&nbsp;»<br /> Bien sûr que le fait que ça soit une femme de couleur a joué dans son choix. Mais c’était pour influer sur l’élection de 2020 que ce choix a été fait. Par pour influer sur celle de 2024 ou de 2060… C’est en 2020 que Biden a gagné des voix grâce à sa colistière. Tout comme en 2016 Trump en a gagné grâce à son colistier. Tout comme en 2012 Obama en a gagné grâce à son colistier, etc…<br /> Le choix du VP est bien sûr fait pour des raisons électorales. Pour l’élection en cours.
haliway
Et je continue à te répéter que si il avait refusé les résultats et donc comme tu le dis à ne pas présider la cérémonie cela aurait amené à une profonde crise politique. Il a préféré à tort ou à raison de ne pas aggraver la situation.
MattS32
Non, un refus de présider (et non pas refuser les résultats : encore une fois, il ne fait que présider honorifiquement la cérémonie, ceux qui ont le pouvoir d’accepter ou refuser les votes, ce sont les membres du congrès, pas le président de séance) n’aurait pas amené une profonde crise politique. Ça aurait juste fait passer Pence pour un mauvais perdant, comme Trump. Tout comme le refus de Trump d’assister à l’investiture.<br /> Chuck Grassley l’aurait immédiatement remplacé, comme le prévoit la constitution, et la cérémonie se serait tenue en temps et en heure.
haliway
Hispanique quelque soit l ethnie ok mais surtout doublement des asiatiques. Faut arreter de regarder que les 2 premieres colonnes d un graphe, quelques % par ci quelques % d un graphe c est ca qui compte et qui fait gagner dans certains états. Le graphe n avait qu a vocation de montrer l evolution et pas une precision mais surtout de montrer que dans un système de grands électeurs, c´est la démographie des swing states qui compte (pas que mais bcp).<br /> Parlant de précision vu que tu continues de jouer sur les mots en te foutant de ma gueule car je dois préciser chaque mot de mes phrases, je vais préciser sur Kamala :<br /> Électoralement elle n a pas representé grand chose aux primaires<br /> Oui elle était un gage progressiste pour gagner 2020 mais surtout pour montrer que Biden représentait définitivement ce camps.<br /> Bcp s accordent a dire que c est le parti qui a forcé ce choix électoraliste<br /> Choix électoraliste surtout pour le futur car Biden ne se représentera pas en 2024<br /> Électoraliste pour 2024 car je crois a son départ pour raison de santé ou son impeachment d une manière ou d une autre et que Kamala deviendra présidente avant 2024 et donc sera le choix naturel pour 2024.<br /> Démographiquement, des états comme l´Arizona sont passés en camps démocrate en quelques années donc au lieu de ricaner, regarde les résultats des élections sur les états dont la démographie change rapidement. C´est d ailleurs pour ca qu il y a de nouveaux swing states.<br /> Il y a aussi le fait que bcp de personnes issues de l immigration sont maintenant en age de voter mais cela fait parti de mon point sur la démographie.<br /> Bonne nuit je n ai plus envi de répondre ni l´énergie de le faire d´ailleurs.
MattS32
«&nbsp;Hispanique quelque soit l ethnie ok mais surtout doublement des asiatiques.&nbsp;»<br /> Même si Kamala Harris a des origines indiennes, je doute franchement que les asiatiques s’identifient beaucoup à elle… Et surtout, même si les asiatiques doublent alors que les hispaniques ne font «&nbsp;que&nbsp;» +55%, c’est tout de même bien plus intéressant de miser sur les hispaniques, d’abord parce que leurs +55%, ça va représenter 10% de la population, contre seulement 4% pour le presque doublement des asiatiques, ensuite parce que justement les hispaniques sont dans des états clés très intéressants, notamment la Floride, mais aussi et surtout, le Texas, que les démocrates n’ont quasiment jamais gagné et l’Arizona qu’ils viennent de faire basculer (sans doute déjà grâce aux votes des hispaniques d’ailleurs). Clairement, miser sur AOC aurait été bien plus stratégique si le but était de jouer la carte de l’évolution démographique des USA. D’ailleurs si Harris ne gagne pas l’élection 2024 (effectivement de fortes chances qu’elle soit candidate, en tant que VP d’un président sortant qui ne se représente pas, elle pourra briguer une investiture d’office) et si Michelle Obama ne change pas d’avis, je miserai bien un billet sur AOC comme première femme élue présidente.<br /> Bref, si le choix de Harris était fait à cause de 4% d’électeurs asiatiques supplémentaires dans 40 ans, ça serait quand même sacrément étrange comme façon d’anticiper les choses…<br /> Pour le reste, il y a qu’à voir à quel point elle a été mise en avant dès cette élection pour comprendre que le but était bien qu’elle ramène des voix dès cette année hein… Y a qu’à voir le contraste entre les deux campagnes. Côté démocrate, on a bien vu une campagne conjointe, avec une Harris très visible dans les médias et les meetings. Presque plus que Biden même. Côté républicains, comme en 2016, on a surtout vu une campagne «&nbsp;moi moi moi&nbsp;» de Trump. Pence était totalement transparent.<br /> Un autre point important dans le choix de Kamala Harris, c’est sans doute aussi que c’était la cible idéale pour piéger Trump : femme, de couleur et avec un prime un prénom éthnique, c’était le triple combo idéal pour que Trump dérape à de multiples reprises sur ces points. Et ça n’a pas raté, il n’a pas pu s’en empêcher.
pecore
@MattS32 @haliway et aux autres. Pour revenir au sujet initial, qui, au cas où ça intéresse encore quelqu’un, était Twitter et le fait qu’ils aient suspendu définitivement le compte de Trump, le fait est que les réseau sociaux constituent un phénomène tellement nouveau qu’on ne sait pas dans quelle catégorie les ranger. Sont ils d’abord des médias ou d’abord des sociétés privées ? Parmi la foultitude de choses dont cette élections et cette mandature toute entière aura montré les failles, ça n’en est qu’une de plus et il faudrait définir une bonne fois ce que sont ces supports, quels sont leurs droits, leurs devoirs et leurs responsabilités. Parce que pour l’instant c’est le flou artistique total et c’est dans ce genre de flou que naissent les abus justement.
sigfy
Bah justement, renverser le pouvoir ça veut dire faire en sorte qu’il change de bord. Ce sont vos propres termes.<br /> En aucun cas les procédures légales employées dans le cadre de l’affaire des ingérences russes et l’opposition véhémente (et tout à fait légitime en démocratie) ne pouvaient le faire.<br /> Les procédures engagées par Trump (dont on attend toujours les preuves au passage) en revanche n’ont qu’un seul but, faire en sorte de conserver le pouvoir et donc d’inverser les résultats.<br /> Refuser de voir la différence c’est là que réside la mauvaise foi.<br /> On est d’accord sur le fait qu’écarter Trump du pouvoir aurait infléchi la politique de États-Unis sur ces 4 dernières années, mais en aucun cas cela n’aurait renverser l’élection.<br /> Le pouvoir serait resté aux mains des Républicains et les bases de la politique seraient restées très similaires. Seule la méthode aurait vraiment changé.
tfpsly
jedi1973:<br /> Que le patron d’une entreprise privée americaine se permettent de censurer le PRESIDENT des USA<br /> Mensonger : le compte Twitter du PotUS est toujours actif. Le compte personnel de Trump a été bloqué.<br /> Puis crier «&nbsp;liberté d’expression&nbsp;»… Faudrait en lire la définition US et ses limites…<br /> 566×577 51.3 KB
Anne-Onyman
Oui, un président dans l’exercice de ses fonctions incitant ses supporters à manifester devant le siège de la démocratie a, pour moi, quelque chose de dérangeant…<br /> Qui est-ce qui s’exprime sur ce compte tweeter? Le candidat Trump, déçu par le résultat des élections ou le président des Etats-Unis? Et qui ensuite traîne a faire intervenir la garde nationale? Le candidat Trump ou le président des Etats-Unis?<br /> Le problème de l’usage de Tweeter et des messageries publiques en politique notamment c’est que dans l’instantanéité de l’application, l’utilisateur ne prend pas nécessairement le temps de filtrer la colère, la frustration, la violence, la bêtise… Ce qui passe peut-être pour l’utilisateur lambda (et encore) mais quand on est suivi par 80M de followers et qu’on a à la fois le rôle de chef d’état et d’être humain avec ses propres opinions l’impact est évidemment autrement plus grave.
haliway
Tu te contredis toi meme. Si une personne a le droit de dire ce qu elle pense, elle ne devrait pas être censurée sinon cela revient à ne pas avoir le droit de dire ce qu on pense… Twitter est un canal de communication, rien de plus. Si un canal de communication (ta voix, tes lettres, ton twitter, ton tel) t es interdit cela revient a ne pas avoir le droit de parler…<br /> Être boycotté par des gens ou simplement être critiqué n a strictement rien à voir avec un bannissement d une plateforme de communication.<br /> D´ailleurs pour encore plus enfoncer la porte que tu viens d ouvrir, si le compte du Donald est un compte perso, il a tout à fait le droit de dire ce qu il veut voire des mensonges dans les limites de la loi. A ce que je sache, «&nbsp;dire qu une election est truquée&nbsp;» n´est pas légalement puni et quand Twitter suspend son compte indéfiniment, Twitter considère le compte du Donald comme le compte POTUS… puisqu elle considère ce compte comme le compte du président qui du coup n´aurait pas le droit de dire des mensonges (je conteste aussi le fait qu une personne populaire ou en responsabilité ne puisse pas mentir sur Twitter… Ca reste son droit et il faut prouver que cela soit un mensonge par ailleurs).
haliway
Sauf que le problème c´est que tous les politiques mentent un jour ou l autre donc tu fais quoi ? Tu lances une procedure qui fact checke tout ce que disent les gens ? D ailleurs il faudrait donc une méthode pour fact checker les fact checkeurs puisque eux memes peuvent mentir ou dénigrer un message sans démontrer pour de vrai que les faits ne sont établis.<br /> Je trouve ca assez grave de ne plus avoir le droit de dire qqchose. Cela revient à un système totalitaire mode soviétique ou tu tournais 50 fois ta langue dans ta bouche avoir de l ouvrir car sinon c etait le goulag.<br /> Et pour les followers, donc les gens sont des abrutis qui ne peuvent pas analyser un message et etre en accord ou en désaccord avec un président ? Je vais donc commencer une campagne de fact check de tous les messages d´Emmanuel Macron et de demander à Twitter de supprimer des messages mensongers ou d initier des procédures juridiques dans ce sens. Si tu ne vois pas la gravité de tout cela et vers ou ca nous mène… Il faut sortir des réactions sentimentales ou impulsives parce qu on déteste une personne. Il faut réfléchir et voir les conséquences à long terme de laisser faire ce genre d´évolution sur la liberté d expression.
haliway
C´est toi qui fait un distinguo entre 2 procédures légales. Je ne vois pas la différence entre 2016-2017 et 2020-2021 ou chaque perdant a lancé des procédures légales pour montrer que des fraudes adverses étaient constatées et avérées.<br /> Mettre le Donald impeached avait simplement pour but de faire sauter le verrou patriote. Le problème n´était pas de permettre aux Républicains de garder le pouvoir mais de laisser la politique voulue par les citoyens se mettre en place. Les Républicains contiennent plusieurs factions qui n étaient pas d accord sur le programme et je ne compte meme pas les RINOS (Republicans in Name Only) comme Arnold Schwarzenegger qui sont des centristes ou de gros opportunistes et qui ne sont pas vraiment des Républicains. D´ailleurs le Donald n´est pas un vrai républicain et a seulement profité des primaires républicaines pour se hisser au top. Il va d´ailleurs surement créer son propre parti une fois la crise passée si les démocrates n´arrivent pas à avoir sa tête (j en doute vu qu il est l homme le plus détesté du pays à l heure actuelle).
MattS32
«&nbsp;Si un canal de communication (ta voix, tes lettres, ton twitter, ton tel) t es interdit cela revient a ne pas avoir le droit de parler…&nbsp;»<br /> Non. C’est seulement si TOUS les canaux de communication te sont interdits que tu n’as pas le droit de parler.<br /> «&nbsp;il a tout à fait le droit de dire ce qu il veut voire des mensonges dans les limites de la loi.&nbsp;»<br /> Le problème, ce n’est pas les mensonges. C’est l’incitation à la haine et à la violence.
MattS32
«&nbsp;C´est toi qui fait un distinguo entre 2 procédures légales. Je ne vois pas la différence entre 2016-2017 et 2020-2021 ou chaque perdant a lancé des procédures légales pour montrer que des fraudes adverses étaient constatées et avérées.&nbsp;»<br /> Il y a un sacré problème si tu ne vois pas la différence…<br /> Dans les procédures lancées par les démocrates sur le sujet des ingérences russes, il y avait une base clairement avéré (les ingérences russes), il n’y avait aucune possibilité pour les démocrates d’obtenir le pouvoir via la procédure (c’est Pence qui aurait été nommé président si Trump avait été destitué). Le but de la procédure n’était donc pas de prendre le pouvoir, mais d’établir s’il y avait eu des complicités US dans ces ingérences russes avérées, et si oui, de les sanctionner. Les démocrates n’ont jamais contesté le fait que les résultats de l’élection étaient conformes aux votes des électeurs (ils ont reconnu la validité des résultats avant même qu’ils soient définitifs). Jamais la légitimité de l’élection n’a été remise en cause. Et jamais les démocrates n’ont essayé d’empêcher les processus démocratiques de suivre leur cours.<br /> Dans les procédures lancées par Trump, il n’y avait AUCUNE preuve de la moindre fraude («&nbsp;J’ai les preuves&nbsp;», ça n’est pas une preuve…), juste un Trump tellement persuadé de gagner qu’il ne pouvait pas admettre qu’il puisse être battu à la régulière. Et le but des procédures était bien de renverser le résultat des élections, en maintenant les républicains au pouvoir, contre la volonté du peuple, y compris en fraudant (quand il demande à un responsable géorgien de lui trouver précisément x voix, en faisant pression sur lui et en le menaçant s’il n’obtempère pas…) ou en s’asseyant sur la loi (quand il demande que les décomptes soient arrêtés à une heure donnée et que les bulletins pas encore comptés soient ignorés, ou encore quand il demande à Pence de ne pas certifier les votes… alors qu’il n’a même pas la possibilité légale de le faire…) et en essayant d’empêcher les processus démocratique de suivre leur cours (attaque contre le Capitole pour essayer d’empêcher la certification du résultat). Trump a directement remis en cause les résultats des élections, sans aucune preuve ni aucune base légale. Tout ça pour faire planer le doute sur la légitimité de l’élection et hâtiser la violence et la colère des complotistes de tous poils.
haliway
Pour moi Twitter n est qu une plateforme d hebergement de messages / contenu. Je ne vois pas pourquoi ces plateformes devraient modérer des messages (sauf peut etre pour certains messages choquants appelant aux crimes contre l humanité par exemple).<br /> D´ailleurs les gouvernenements demande cette censure pour museler l opposition c´est tout. Arretons de croire que les gouvernements nous veulent du bien. Non ils ne le veulent pas ils veulent garder leurs places au chaud, rien de plus. Car c´est comme ca que les dictactures commencent lorsque les gens sont effectivenement privés de leur droit de parler.
haliway
Ma liste était une liste de «&nbsp;ou&nbsp;».<br /> Mais de toute facon c´est exactement ce qui il se passe maintenant. Tous les canaux lui sont interdits. Meme Parler a été enlevé des stores.<br /> Je continue a penser qu interdire un canal de communication revient à interdire a qqun de parler. Si la personne n a que Twitter, cette personne devra tenter sa chance ailleurs en perdant tous ses followers. Ca revient de toute facon au meme.<br /> Ce que tu es dit faux, car les précédents messages supprimés étaient pour des soit disant mensonges. Le compte est aujourdhui suspendu indéfiniment pour la suite.<br />
MattS32
Non, tous les canaux ne lui sont pas interdits. Il a toujours le droit de parler de vive voix, de téléphoner, d’écrire, d’ouvrir son propre site Internet, etc…<br /> «&nbsp;Ce que tu es dit faux, car les précédents messages supprimés étaient pour des soit disant mensonges. Le compte est aujourdhui suspendu indéfiniment pour la suite.&nbsp;»<br /> Non, les simples mensonges sur le résultat des élections n’étaient pas supprimés, Twitter ajoutait juste une mention en dessous, du style «&nbsp;Ces propos relatifs aux élections ne sont pas basés sur des faits établis&nbsp;». Ce sont les messages incitant ses supporters à la violence qui ont été supprimés et qui ont motivé la suppression de son compte.<br /> Voilà par exemple un des derniers Tweets supprimés juste avant la suspension du compte : «&nbsp;These are the things and events that happen when a sacred landslide election victory is so unceremoniously &amp; viciously stripped away from great patriots who have been badly &amp; unfairly treated for so long. Go home with love &amp; in peace. Remember this day forever !&nbsp;»<br /> Un tweet où en gros il dit que ce qu’il s’est passé au Capitol est normal, et où il dit à ceux qui y ont participé qu’il les aime et qu’ils sont des grands patriotes… Si c’est pas de l’incitation à la violence, c’est quoi ?
haliway
MattS32:<br /> that happen when a sacred landslide election victory is so unceremoniously &amp; viciously stripped away from great patriots who have been badly &amp; unfairly treated for so long. Go home with love &amp; in peace. Remember this day forever ! »<br /> Non tu déformes et tu le sais. Ca ne sert a rien que j essaye d argumenter car mon propos n est pas Trump lui meme. Tu détestes ce mec mais moi je me moque de savoir si je l aime ou le déteste. Je veux que les médias fassent leur taff et ne soient pas comme en France dans des manoeuvres politiques politiciennes.
MattS32
Je déforme ? Il a pas dit «&nbsp;grands patriotes&nbsp;» ? Il a pas dit «&nbsp;C’est ce qui arrive&nbsp;» ? Il a pas dit «&nbsp;Rentrez chez vous avec mon amour et en paix&nbsp;» ? Ce sont exactement ses propos ! Des propos qui ne peuvent être compris que comme de l’approbation de ce qui a été fait.
haliway
Tu sais très bien pourquoi je dis ca. Confondre une grande partie des manifestants avec ceux qui ont envahi le Capitole est effarant. Exactement la meme assimilation entre les gilets jaunes et les casseurs antifa…
MattS32
Il a dit ça précisément à propos de l’attaque du Capitol. Pas à propos de la simple manifestation. Car la simple manifestation, il n’y avait aucune raison de la justifier à coup de «&nbsp;c’est ce qui arrive&nbsp;» (une manifestation qui ne dérape pas, pas besoin de la justifier !), ni même de demander aux gens de rentrer chez eux (les manifestants pacifiques, ils étaient déjà rentrés chez eux quand les autorités sur place le leur ont demandé…). Ceux qu’il fallait calmer, ceux à qui il fallait dire de rentrer chez eux, ce sont bien ceux qui attaquaient le Capitole. Pas les autres. Et c’est à eux que Trump s’est adressé dans ce tweet. En leur disant donc que leur combat est légitime, mais qu’il faut qu’ils abandonnent.
haliway
A bon entendeur.<br /> Nous ne sommes pas d accord et j ai malheureusement un métier qui m empeche de continuer cette discussion.<br /> Et, à titre personnel, je ne vois pas le but d etre dans la haine d une personne. Le sujet de base était de toute facon la légalité ou la conformité à nos valeurs d empecher qqun de parler via des canaux de communication. Je continue à penser que museler qqun, une opposition, des contradicteurs ne suit pas nos fondements démocratiques. Encore une fois ce n´est que mon opinion personnelle qui n engage que moi.
paulposition
@haliway et @MattS32 : Merci de rester dans le sujet (meme si c’est difficile) Votre analyse de la politique des USA et de la probité des deux partis en place n’a pas sa place dans ce sujet.
tfpsly
haliway:<br /> Tu te contredis toi meme. Si une personne a le droit de dire ce qu elle pense, elle ne devrait pas être censurée sinon cela revient à ne pas avoir le droit de dire ce qu on pense… […]<br /> Faux. Déjà je n’ai pas dit qu’une personne a le droit de dire ce qu’elle veut.<br /> Et ensuite la liberté d’expression, càd le 1er amendement de la Constit US, ne dit qu’une seule chose : que le gouvernement n’a pas le droit d’empêcher une personne de s’exprimer. Une compagnie comme Twitter n’est pas le gouvernement, le 1er amendement ne s’y applique pas.
Palou
Premier amendement à la Constitution des Etats-Unis, 1791 :<br /> « Le Congrès ne pourra faire aucune loi ayant pour objet l’établissement d’une religion ou interdisant son libre exercice, de limiter la liberté de parole ou de presse, ou le droit des citoyens de s’assembler pacifiquement et d’adresser des pétitions au gouvernement pour qu’il mette fin aux abus ».
pecore
Voilà effectivement un exemple de comment on mélange tout et n’importe quoi pour faire tenir son raisonnement et comment on l’habille de pseudo-références à la constitution et au droit sans en connaitre la première ligne. Merci @tfpsly et @Palou pour cette clarification.<br /> Et avant que ne fuse LA réponse à la […], non, en aucune manière ce qui s’applique au gouvernement doit aussi s’appliquer aux sociétés privés. S’il existe un droit public et un droit privé c’est pour une bonne raison, pour que ces deux mondes soient et restent bien distincts.<br /> Enfin, cette fois ci il y a eu des morts, cinq au dernier décompte, sans parler de la perte de crédit à l’international et des dégâts matériels. Twitter pourrait être tenu pour responsable car ils ont été le canal ayant permis la mobilisation qui a entrainé ces morts et autres. Avec un peu de chance ils seront condamnés à de lourdes peines ainsi qu’à payer des millions de dommages et intérêts et la décision fera jurisprudence et permettra d’établir quelle sont les responsabilités des réseaux sociaux.<br /> Enfin je me permet de remettre cette petite planche postée par @tfpsly car je la trouve géniale et tellement vrai.<br /> image566×577 51.6 KB
Dahita
Copie de l’article du Figaro sur la demande de destitution de Trump aujourd’hui, je cite «&nbsp;La présidente démocrate de la Chambre des représentants, Nancy Pelosi, a affirmé que les républicains mettaient «en danger l’Amérique» par leur «complicité» avec Donald Trump.&nbsp;»<br /> Quand on fait une demande de destitution, c’est pour decredibiliser un parti et valoriser le sien, et donc renverser la donne. Pas pour innocemment extraire un president defaillant. Je sais bien que je pointe du doigt l’evidence, mais il semble que cela soit necessaire…
tfpsly
Dahita:<br /> Quand on fait une demande de destitution, c’est pour decredibiliser un parti et valoriser le sien<br /> Non
pecore
Comment passer du coq à l’âne pour faire oublier qu’on s’est fait moucher ET quand même continuer de se tromper. Bizarrement cela me rappelle quelqu’un, mais je me demande bien qui .
Dahita
MattS32:<br /> Ça c’est ton interprétation. L’impeachement est une procédure individuelle, qui sanctionne une personne, parce qu’elle a commis des fautes incompatibles avec son maintient à son poste. Je ne vois donc pas en quoi ça discréditerait l’ensemble des républicains.<br /> @pecore Je repondais a ce type de message. Je ne suis pas sur que cela soit repondre a cote, ou se faire «&nbsp;moucher&nbsp;». Nancy Pelosi qui insiste sur le fait que les republicains mettent en danger les USA me semble bien une tentative de les discrediter en utilisant un impeachment.
haliway
A partir du moment ou des responsables d un futur gouvernement demande la suspension d un compte Twitter (meme si Twitter a effectivement pris les devants), cela revient à limiter la parole. Ne soyons pas naif, les réseaux sociaux font de facto parti de cette aptitude à parler de nos jours sauf que 1791 n´avait pas encore de réseaux sociaux comme canaux de communication. Mais effectivement elles restent des entités privées sur lequel le premier amendement n´a pas stricto senso d´application…<br /> Sauf que personne n´a remis en cause ce que tu dis. C´est toi qui mélange la liberté d´expression et le premier amendement. Nous parlons ici de la liberté d expression au sens universel du terme. Je ne crois avoir abordé le premier amendement dans mes réponses et si je l ai fait c´est à tort. Pour la plupart d entre nous, la liberté d expression aux US ne s´arrete pas au premier amendement meme si légalement un chef d entreprise de la TECH peut censurer un président élu et tjs en place, cela nous (certains et moi meme inclus) semble choquant.<br /> PS : je rappelle au passage l’article 19 de la Déclaration universelle des droits de l’homme :<br /> «&nbsp;Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit.&nbsp;» Peut on y inclure les réseaux sociaux (meme si celles ci restent des sociétés privées) ? Ca serait intéressant de reconnaitre ces sociétés privés comme des médias classiques ou clairement de leur attribuer uniquement un statut d´hébergeur sans droit de censure.<br /> Un truc que je vais me mettre à lire concernant cet article 19 vis a vis des TICs : https://www.article19.org/wp-content/uploads/2018/02/ICT-French-full-report.pdf
haliway
Personne ne dénie le fait que les réseaux sociaux sont des sociétés privées tout comme les médias traditionnels aux USA d´ailleurs. Concernant la question de savoir si les réseaux sociaux doivent intervenir ou pas, si un réseau social intervient et décide de la ligne «&nbsp;éditoriale&nbsp;» de son contenu, il passe du statut de plateforme d´hébergement à celui d´éditeur. C´est la toute la question et l hésitation sur l article 230.<br /> Perso, je pars du principe que nimporte quel canal de communication doit être ouvert à l´expression car sinon cela devient simplement le porte parole de celui ou de ceux qui le détiennent ou simplement la retranscription d une poignée (c´est ce qu il se passe dans les grands journaux américains et francais qui sont quasi tous détenus par des magnats des médias).<br /> Enfin concernant la responsabilité, personne ne s est ému des 50 morts lors des émeutes des antifa et BLM. L´apologie faite par certains (ir)responsables n´a semble t il pas eu le même écho lorsqu il s agit des réseaux sociaux. Je présume que tu leur trouveras des excuses. Moi je n´en trouve pas. Ce qui me perturbe c´est vraiment tout le temps ce 2 poids 2 mesures meme sur les réseaux sociaux et particulierement sur Twitter. D´ailleurs pourquoi avoir suspendu des comptes de certains collaborateurs qui n´ont tweeté strictement rien. Il est évident qu´il y a des raisons politiques derrière cela. Plusieurs interviews en video du fondateur de Twitter montrent clairement son idéologie. Pareil avec Zuckerberg et son FB sur lequel des pages de supporters du Donald ont vu leur page et leur compte supprimés. Les récentes déclarations que ce soit sur Forbes, que ce soit en conference de presse etc, montrent que la prochaine cible c´est tout simplement tous les conservateurs et supporters du Donald quelque soit leur proximité, leur implication dans quelque conque entreprise, action ou motivation qui tourne autour du Donald. J´attends donc de voir un arbitrage juste sans 2 poids 2 mesures qui met au clair ce qu un réseau social doit faire et leur droit à censurer ce que bon leur semble.
MattS32
Elle dit qu’ils mettent les USA en danger s’ils ne votent pas pour l’impeachement. Ce qui veut bien dire qu’en votant pour l’impeachement, ils se désolidarisent de Trump et ne sont pas discrédités.
tfpsly
haliway:<br /> … Nous parlons ici de la liberté d expression au sens universel du terme. …<br /> …<br /> « Tout individu a droit à la liberté d’opinion et d’expression, ce qui implique le droit de ne pas être inquiété pour ses opinions et celui de chercher, de recevoir et de répandre, sans considérations de frontières, les informations et les idées par quelque moyen d’expression que ce soit. » Peut on y inclure les réseaux sociaux (meme si celles ci restent des sociétés privées) ? Ca serait intéressant de reconnaitre ces sociétés privés comme des médias classiques ou clairement de leur attribuer uniquement un statut d´hébergeur sans droit de censure.<br /> …<br /> Peux-tu écrire n’importe quoi dans n’importe quel média, papier/TV/net? Non. Tout média a le droit de décider/filtrer/refuser ce qu’ils diffusent (sauf décision de justice). Ton interprétation ne correspond pas à la réalité. Ni à la Loi.
MattS32
Et accessoirement, les propos dont on parle sortent largement du cadre de la liberté d’expression : on ne peut pas lancer des appels au crime sous prétexte de liberté d’expression (oui, au crime : Trump a appelé ses partisans à marcher sur le Capitole et à y montrer leur force, pas juste à manifester pacifiquement leur mécontentement, c’était un discours «&nbsp;guerrier&nbsp;», qui, sachant la personnalité d’une partie des supporters de Trump, ne pouvait mener qu’à ce qu’on a vu… et que Trump a ensuite jugé normal, en félicitant ceux qui ont participé, à coups de «&nbsp;grands patriotes&nbsp;» et de «&nbsp;je vous aime&nbsp;»…).
Dahita
Haha t’es impayable! Donc dire que les les republicains mettent en danger les USA, sauf s’ils suivent les democrates, ce n’est pas les discrediter? J’en pleure de rire
MattS32
«&nbsp;Donc dire que les les republicains mettent en danger les USA, sauf s’ils suivent les democrates&nbsp;»<br /> S’ils suivent les démocrates sur UN SEUL point : arrêter de soutenir Trump. On ne parle pas là de la politique et des idées des républicains. JUSTE de leur soutien à Trump (et encore… du soutien d’une partie d’entre eux, parce que ça fait bien longtemps que bon nombre de républicains ont pris leurs distances par rapport à Trump), qui a désormais prouvé qu’il est complètement malade.<br /> Alors oui, effectivement, les républicains qui continuent de soutenir Trump, ils sont discrédités. Et ils ont vraiment pas besoin des démocrates pour être discrédités. Le simple fait de soutenir Trump suffit à ça…
Dahita
MattS32:<br /> S’ils suivent les démocrates sur UN SEUL point : arrêter de soutenir Trump.<br /> Oue c’est bien ca, donc suivre les democrates sur celui qui a ete elu par eux comme le meilleur de leurs representants, mais ce n’est pas tenter de jeter le discredit sur le parti?<br /> Je suis ebloui par autant de mauvaise foi!
MattS32
Trump n’a pas été élu par les républicains comme le meilleur d’entre eux. Ce sont les citoyens qui votent aux primaires, pas les membres du partis, qui à l’époque étaient plutôt embarrassés que ça soit Trump le vainqueur…<br /> Et y a un moment faut arrêter, non, les conneries faites individuellement par un membre d’un parti ne sont pas la responsabilité du parti. C’est pas parce que Fillon a fait le … que tous les LR sont dans le même sac. C’est pas parce que Cahuzac a fait le … que tous les PS sont dans le même sac. Etc… Et c’est pas parce que Trump est complètement malade que les républicains le sont tous. Par contre, ceux qui continuent encore à le défendre envers et contre tout, là on peut se poser la question…
Dahita
MattS32:<br /> Trump n’a pas été élu par les républicains comme le meilleur d’entre eux. Ce sont les citoyens qui votent aux primaires, pas les membres du partis, qui à l’époque étaient plutôt embarrassés que ça soit Trump le vainqueur…<br /> C’est faux, le representant d’un parti est elu par ses membres, tu ne peux pas voter pour le representant republicain si tu n’es pas membre du parti.<br /> Mais a quoi bon m’user le bout des doigts. Bonne journee!
MattS32
«&nbsp;C’est faux, le representant d’un parti est elu par ses membres, tu ne peux pas voter pour le representant republicain si tu n’es pas membre du parti.&nbsp;»<br /> Non. Les primaires ne sont pas réservées aux membres d’un parti. Dans certains elles sont réservées aux électeurs enregistrés auprès des autorités comme étant sympathisants du parti (ce qui ne veut pas dire en être membre, juste que lors de l’inscription tu te déclares comme étant plutôt démocrate ou plutôt républicain), et dans certains états tu n’as pas besoin d’être enregistré (primaires ouvertes), et parfois même en étant enregistré pour un parti, tu peux participer à la primaire de l’autre.<br /> usa.gov<br /> Do You Have to Vote for the Party You're Registered With? | USAGov<br /> In a general election in the United States, you don’t have to vote for a candidate from the political party you are registered with. But in primary elections, state rules vary, and you may need to vote for a candidate from your party.<br /> https://www.ncsl.org/research/elections-and-campaigns/primary-types.aspx<br /> Et de toute façon, dans le fond ça ne change rien que ça soit des membres ou simplement des sympatisants : c’est pas parce que untel a voté pour Trump en 2016 qu’il doit être tenu responsable et discrédité pour une grosse connerie faite par Trump en 2021, en dehors des prérogatives de son mandat. Ce serait complètement stupide de raisonner comme ça. Par contre s’il continue à soutenir Trump à ce moment là, là oui, y a de quoi le discréditer…
Dahita
MattS32:<br /> de toute façon, dans le fond ça ne change rien que ça soit des membres ou simplement des sympatisants : c’est pas parce que untel a voté pour Trump en 2016 qu’il doit être tenu responsable et discrédité pour une grosse connerie faite par Trump en 2021, en dehors des prérogatives de son mandat. Ce serait complètement stupide de raisonner comme ça. Par contre s’il continue à soutenir Trump à ce moment là, là oui, y a de quoi le discréditer…<br /> Non, cherche pas, c’est faux, meme sur ton lien c’est ecrit noir sur blanc «&nbsp;But in a presidential primary or caucus, depending on your state’s rules, you may have to vote for the political party you’ve registered with.&nbsp;» Or c’est le cas pour la majorite des etats pour les democrates comme pour les republicains.<br /> Donc oui c’est le representant du parti, et quand tu expliques a ce parti que soit il suit le tiens soit il met le pays en danger, c’est que tu le prends par la main, ca s’appelle le discrediter.<br /> C’est la derniere fois que je te reponds parce que clairement tu joues au jeu de celui qui veut avoir le dernier mot, je t’en prie, be my guest!
MattS32
«&nbsp;Donc oui c’est le representant du parti, et quand tu expliques a ce parti que soit il suit le tiens soit il met le pays en danger, c’est que tu le prends par la main, ca s’appelle le discrediter.&nbsp;»<br /> Continuer à défendre Trump face à ce qu’il a fait la semaine dernière et à considérer qu’il n’est pas indigne de sa fonction, c’est fondamentalement se discréditer tout seul, même sans l’intervention des démocrates. Ce qu’à fait Trump est totalement inacceptable de la part d’un élu dans une démocratie.<br /> Puis bon, regarde aussi ce que disent certains républicains d’ailleurs à a compte là, parce qu’il n’y a pas que les démocrates qui attaquent Trump là… Quand Pence explique qu’il n’est pas favorable à une destitution parce qu’il a peur que Trump parte encore plus en vrille, si on raisonne comme toi, ça discrédite tout autant les républicains (donc Pence !) que ce que dit Pelosi… Idem avec la vidéo de Schwarzenegger… Ce qui prouve bien que finalement ton raisonnement considérant que tout ce qui est reproché à Trump décrédibilise tous les républicains ne tient pas la route.
haliway
Ou vois tu une interprétation ? C´est un questionnement. L´article 19 inclut tous les moyens d expression d ou une question pertinente auquelle les législateurs devront répondre prochainement.<br /> J´ai mis un lien sur la question de la liberté d expression sur Internet via l article 19 incluant les réseaux sociaux qui semble être très intéressant et officiel (mais je n ai pas eu le temps de le lire).
tfpsly
haliway:<br /> J´ai mis un lien sur la question de la liberté d expression sur Internet via l article 19 incluant les réseaux sociaux<br /> Ton lien n’est pas une convention acceptée, juste une étude/proposition d’extension de la Dec. Univ. des Droits de l’Homme; donc sans valeur juridique pour le moment. Je vais t’aider dans ta lecture :<br /> L’Article 19(3) du PIDCP permet de restreindre ce droit aux conditions suivantes :<br /> L’exercice des libertés prévues au paragraphe 2 du présent article comporte des devoirs<br /> spéciaux et des responsabilités spéciales. Il peut en conséquence être soumis à certaines<br /> restrictions qui doivent toutefois être expressément fixées par la loi et qui sont nécessaires:<br /> (a) Au respect des droits ou de la réputation d’autrui;<br /> (b) À la sauvegarde de la sécurité nationale, de l’ordre public, de la santé ou de la<br /> moralité publiques<br /> Donc (a) donne le droit à Twitter de faire respecter son règlement intérieur.<br /> et «&nbsp;réseau sociau&nbsp;» n’apparaît qu’une seule fois, page 30 (dans une section à propos des journalistes, pas de tout un chacun).
paulposition
@MattS32 et @haliway Pour la deuxième et dernière fois, merci de rester dans le sujet; Vos considérations personnelles sur la politique américaine n’ont pas leurs place ici .
haliway
Je pense que tu me confonds avec un autre. Mes derniers messages ne sont pas liés à ce sujet.
haliway
Ou ai je écrit que ce document était une convention acceptée ? Je dis juste un lien intéressant qui pourrait mener à quelque chose qui serait clair pour tous dans un futur proche peut etre.
Anne-Onyman
Je fais un apparté presque hors sujet mais qui selon moi apporte un angle de vue sensiblement différent. Mes excuses si mon propos est à côté de la plaque <br /> Nous débattons beaucoup sur la légitimité de Twitter à bannir le Président Trump ou non et sur la liberté d’expression en général.<br /> Nos discussions m’ont fait repenser à la différence entre le droit publique et le droit privé. Si chacun à le droit ou est censé avoir le droit d’exprimer ses idées publiquement sans être inquiété par la justice, il n’en est pas de même avec nos employeurs par exemple. Ainsi, le code du travail (français, article L1222-1) prévoit une obligation de loyauté du salarié envers son entreprise, lequel n’est donc pas censé la dénigrer auprès de tiers pendant ou après son temps de travail.<br /> Dans ce cadre, oui, on pourrait probablement, au nom de la liberté d’expression dire du mal de son employeur sur Twitter puis, au nom du droit des contrats, se faire virer…<br /> Mon propos est donc le suivant :<br /> Je suis client de l’entreprise «&nbsp;Tartempion&nbsp;» et j’exprime mon mécontentement publiquement : Ok.<br /> Je suis salarié de l’entreprise «&nbsp;Tartempion&nbsp;» et j’exprime mon mécontentement publiquement =&gt; aïe.<br /> Je suis citoyen français et j’appelle à manifester devant le parlement, ok (je suppose?).<br /> Je suis Président de la République et j’appelle mes sympatisans politiques à manifester devant le parlement, en ai-je le droit ?<br /> Et donc finalement, pour moi, la possibilité de faire une annonce publique ou les conséquences qui en découlent varient bien d’une personne à l’autre.
tfpsly
Anne-Onyman:<br /> …<br /> Je suis Président de la République et j’appelle mes sympatisans politiques à manifester devant le parlement, en ai-je le droit ?<br /> …<br /> C’est une approche intéressante. Et effectivement aux USA, il y a une réponse très claire là-dessus : la section 3 du 14e amendement de la Constitution :<br /> No Person shall be a Senator or Representative in Congress, or elector of President and Vice-President, or hold any office, civil or military, under the United States, or under any State, who, having previously taken an oath, as a member of Congress, or as an officer of the United States, or as a member of any State legislature, or as an executive or judicial officer of any State, to support the Constitution of the United States, shall have engaged in insurrection or rebellion against the same, or given aid or comfort to the enemies thereof. But Congress may by a vote of two-thirds of each House, remove such disability.<br /> Et elle semble être applicable dans le cas présent : WaPo - There’s an alternative to impeachment or 25th Amendment for Trump, historians say<br /> …<br /> But as calls emerged almost immediately for President Trump’s ouster and ban from office via the 25th Amendment or impeachment— neither course is expeditious or easily accomplished — Foner began pondering a different remedy provided by Section Three of the amendment,<br /> …<br /> Over the weekend, interest grew in Section Three beyond the historical realm, with at least one congresswoman broaching the strategy to bar Trump from holding federal office. House Speaker Nancy Pelosi (D-Calif.) warned Monday that the House will move forward with impeaching Trump for a second time if Vice President Pence does not seek to remove him under the 25th Amendment by tomorrow. The House could impeach Trump on a charge of “incitement of insurrection" — a reference to the 14th Amendment — as early as Wednesday.<br /> Others want to use the 14th Amendment against members of Congress who supported the baseless allegations that the election was stolen from Trump and the demonstrations that led to the deadly attack on the Capitol.<br />
Anne-Onyman
Oh, wow, précis et rapide, j’avoue.<br /> Dans mon exemple j’ai, à dessein, retenu l’exemple français car le cas américain semble cristaliser le débat
Anne-Onyman
Maintenant sur Twitter en particulier je rejoindrais un peu le propos d’Haliway, dans le sens où il y a ici 2 poids, 2 mesures.<br /> Probablement que pour le commun des mortels, Twitter se contente de supprimer les messages à caractère injurieux ou de bloquer temporairement les comptes là où pour Trump on a droit à une suspension définitive avec une large couverture médiatique (volontaire, involontaire?).<br /> Twitter évoque une question de sécurité mais on pourrait imaginer qu’il s’agisse aussi d’une question de business : pour garder le vent en poupe, autant saisir l’occasion de bannir Trump tout de suite car quand le président aura changé, héberger ses messages ne sera plus très bien vu… Un peu comme Parler a une image de réseau d’extrême droite, alors qu’il s’agit d’une plateforme neutre.<br /> Mais finalement, quand bien même il s’agirait de business, saisissons l’ironie de la chose, qui, aux Etats-Unis reprocherait à une entreprise de mettre le business avant l’éthique;) Trump?
switt_switt
En ce qui concerne Twitter . Je ne vais pas leur faire de la PUB . Car ils font à la tête du client . Pour le Président Trump cela doit être pour des raisons politiques. Mais ils bannissent suivant quel critère? Mystère et boules de gommes ! Ils laissent passer des propos insultants et facilitent la porno . C’est un site lamentable au même titre que Facebook . Sur Facebook les personnes racontent leur vie pour des cacahouètes !
sigfy
Bah en fait ça faisait déjà plusieurs semaines que la plupart de ses tweets étaient marqués comme susceptibles d’être mensongers. Et il a été alerté à plusieurs reprises que certains de ses tweets ne respectaient pas la charte qui s’applique à tous les utilisateurs. On ne peut pas dire qu’il ait été pris par surprise.<br /> Et surtout, s’il y a bien eu 2 poids 2 mesures, c’est surtout en sa faveur que ça a joué jusqu’à présent.<br /> N’importe quel autre utilisateur aurait vu son compte banni définitivement bien plus tôt s’il avait aussi souvent enfreint les règles de bonnes conduites.<br /> J’ajoute que si certains comptes passent entre les mailles c’est aussi parce qu’ils sont beaucoup moins visibles et donc beaucoup plus difficiles à repérer.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

LG met à jour webOS pour ses nouveaux téléviseurs 2021
Les Galaxy S21 et S21+ seraient privés de slot pour carte microSD, réservé au S21 Ultra
Mécanique Céleste, balle au prisonnier à haut risque
Avec plus de 20 ans de retard, Magic Castle sort enfin... sur PS1
L'excellent Samsung Galaxy Note 20 5G est à seulement 630€ ce week-end !
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Mini critique Truth Seekers (S01)
Mini critique The Mandalorian (S02E01)
Mini critique Moonbase 8 (S01E01)
Les meilleures séries d'anthologie
Haut de page