Vic Gundotra quitte la société, la stratégie Google+ en question ?

01 juin 2018 à 15h36
0
Vic Gundotra, père de Google+, vient d'annoncer son départ après huit ans de services chez Google. Dans le même temps se pose la question de l'avenir de ce réseau social dans la stratégie globale du moteur de recherche.

00B4000007325004-photo-vic-gundotra.jpg
Après huit ans passés chez Google à oeuvrer autour du développement d'une plateforme sociale, devenue Google+, Vic Gundotra a annoncé jeudi soir sa démission. Dans un billet (publié sur Google+, forcément), il remercie ses équipes, se félicite du travail accompli pendant ces années, et évoque un nouveau voyage à venir, sans donner plus de précision quant à la suite de sa carrière.

Larry Page, co-fondateur de Google, a rapidement salué (lui aussi via Google+, forcément) le travail accompli par Vic Gundotra, le félicitant notamment pour avoir « réussi à construire Google+ à partir de rien ». Le successeur de Gundotra n'a pas encore été annoncé, mais il parait logique que son actuel bras droit, Bradley Horowitz, reprenne le flambeau... à moins que ce départ ne coïncide avec une réorientation stratégique ?

D'après Techcrunch, la question se poserait très sérieusement à Mountain View. Invoquant des sources proches, le site affirme en effet que Google vient de procéder à une réorganisation majeure des équipes qui gravitaient aujourd'hui autour de Google+. Les ingénieurs en charge de Google Hangouts (messagerie instantanée, vidéo sur IP) ainsi que des différents modules de photo en ligne auraient par exemple été intégrés à la division Android.

Privé de ces effectifs, Google+ serait maintenant défini plus comme une plateforme visant à sous-tendre d'autres services que comme un réseau social à part entière chargé, par exemple, d'aller concurrencer frontalement Facebook ou Twitter. Toujours selon Techcrunch, la nouvelle orientation donnée à Google+ remettrait également en cause l'intégration systématique du service au sein des produits phare de Google, à commencer par Gmail ou YouTube (sur lequel la mise en oeuvre ne s'est pas faite sans heurts).

Reste à voir quelle orientation sera donnée à Google+ si cette remise en question est confirmée. Pour l'instant, Google se dit toujours fermement convaincu du potentiel de son service. « Bon courage pour ton prochain projet après Google. En attendant, nous allons continuer à travailler dur pour construire de grandes et nouvelles expériences pour les fans, toujours plus nombreux, de Google+ », affirme Larry Page.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Porté par le marché américain, Amazon continue sa croissance
Entente sur les embauches : Apple, Google, Intel et Adobe paieront 324 millions de dollars
Bon plan : le SSD Sandisk Ultra Plus 256Go à 99,90 euros livré
Le redressement fiscal se précise pour Google France
Les smartphones 4G d'Archos sont disponibles, encore moins chers que prévu
Xavier Niel rachète Monaco Telecom (màj)
OCZ RevoDrive 350 : un SSD PCI-Express
Free Mobile : une carte et des précisions sur les bornes automatiques
Résultats : Microsoft signe un trimestre meilleur que prévu
Infos US de la nuit : Forte progression des ventes pour Amazon, le bénéfice de Microsoft supérieur aux attentes
Haut de page