Google+ s'ouvre à la retouche photo, via Chrome uniquement

0
Après les applications mobiles, Google poursuit l'intégration des outils de retouche photo issus de SnapSeed au sein de son réseau social Google+. La version Web en profite désormais, mais uniquement au travers du navigateur Chrome.

Face à un Instagram en plein boom, convoité par Facebook, Google avait mis la fin fin 2012 sur Nok Software, éditeur d'un service concurrent baptisé SnapSeed, dont les outils de retouche et les filtres ont été progressivement intégré aux versions iOS et Android de l'application mobile Google+.

0190000006636660-photo-retouche-photo-google.jpg

L'effort d'intégration se poursuit avec la mise en ligne, jeudi d'outils d'édition photo comparables mais au sein de la version Web de Google+ cette fois. Après avoir uploadé une photo sur son compte, l'utilisateur accède ainsi à un menu de retouche complet permettant de jouer sur de nombreux paramètres : netteté, luminosité, contraste, saturation, colorimétrie (sur tout ou partie de l'image) ou cadrage, sans oublier bien sûr une large palette de filtres préprogrammés (noir et blanc, vieilli, sépia, etc.).

Le catalogue se révèle suffisamment riche pour couvrir l'essentiel des retouches photo amateur, avec un rendu immédiat des changements opérés. La photo modifiée en ligne peut ensuite être publiée sur Google+, ou rapatriée en local.

Ces fonctions d'édition s'ajoutent aux deux outils que proposait déjà Google+ : une retouche « automatique » chargée d'optimiser l'image sans intervention manuelle, ainsi que la gestion de l'orientation (portrait ou paysage). À la différence de ces deux derniers, accessibles quel que soit le navigateur employé, les outils manuels sont réservés au navigateur maison, Chrome. Ils font en effet appel à Native Client, la technologie maison visant à permettre l'exécution de code natif directement au sein du navigateur.

00B4000006636670-photo-retouche-photo-google.jpg
00B4000006636672-photo-retouche-photo-google.jpg
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Haut de page