Google+, second réseau social le plus populaire derrière Facebook

28 janvier 2013 à 11h27
0
Selon les données recueillies par TrendStream et exposées dans son Global Web Index rassemblant les données du dernier trimestre de 2012, Google+ est désormais le second réseau social le plus fréquenté de la Toile, derrière Facebook, mais devant Youtube et Twitter.

Les données récupérées par le cabinet d'études sociales TrendStream concernent des données publiques ciblant les internautes de 16 à 64 ans, dans 31 « marchés » rassemblant environ 90% des internautes à travers le monde : à partir des informations récoltées, la plateforme établit un index des tendances tous les trimestres. Elle a récemment mis en ligne les résultats de son suivi du quatrième trimestre de 2012.

Ce dernier met en avant une progression conséquente de Google+, qui se hisserait à la seconde place du classement, avec 25% du panel désigné dans comme « actif » sur le réseau social en décembre 2012. TrendStream estime que 343 millions d'utilisateurs de 16 à 64 ans se connecteraient à la plateforme au moins une fois par mois. L'arrivée de YouTube en troisième position (21%) résulte, selon le site de la « possibilité de relier les produits de Google à la couche sociale de Google+ ». Twitter, de son côté, n'arrive que quatrième mais talonne Youtube de très près : moins de 1% d'utilisation active sépare les deux sites.

01F4000005680612-photo-r-seaux-sociaux-mondiaux-d-cembre-2012.jpg

Sans surprise, le haut du pavé appartient toujours à Facebook : 51% du panel d'internautes âgé de 16 à 64 ans l'utilise au moins une fois par mois. TrendStream estime à 903 millions de comptes cette tranche de la population. « En prenant en compte les 10% des internautes mondiaux que nous ne comptabilisons pas ainsi que les moins de 16 ans et les plus de 65 ans, nous estimons que nous sommes en adéquation avec le milliard d'utilisateurs revendiqué par Facebook » estime l'étude.

Les réseaux sociaux locaux en berne

Si les grands réseaux sociaux internationaux dominent le secteur, les chiffres montrent un effondrement notable des sites sociaux « locaux ». En France, Copains d'Avant aurait ainsi vu son pourcentage d'utilisateurs actifs reculer de plus de 15% entre le second et le quatrième trimestres 2012. MeinVZ, un site allemand, aurait vu son nombre de membres actifs chuter de près de 60% sur la même période.

Mais la chute la plus violente concerne la plupart des réseaux sociaux chinois, pays où Facebook et consorts sont bannis par le gouvernement, à l'avantage de services proposés par ce dernier : Ren Ren, Sina Weibo, Qzone ou encore Tencent Weibo perdent pour certains plus de la moitié de leurs utilisateurs actifs en 2012. Une situation que TrendStream explique par la suppression de l'anonymat sur ces plateformes, la hausse de la répression en ligne en Chine et la popularisation des VPN, qui permettent de passer outre les restrictions gouvernementales, ouvrant ainsi la porte vers les réseaux sociaux mondiaux. Il en faut vraisemblablement plus pour arrêter les adeptes des réseaux sociaux en Chine.

01F4000005680610-photo-r-seaux-sociaux-locaux-recul.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
La Suisse veut forcer les compagnies aériennes à renseigner les émissions CO2 sur les billets d'avion
Renault : son crossover électrique K-ZE lancé en Chine, à partir de 8 500 €
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Un démantèlement des GAFA ?
Des chercheurs remettent sur la table la solution de l'ascenseur vers la Lune
Le saviez-vous ? Un Game Boy, meurtri, a survécu à la guerre du Golfe
Un son pour avertir les piétons va être ajouté à la Tesla Model 3
La Renault ZOE 2 se lance (enfin !) officiellement

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top