Insolite : Google+ facilite la création de mèmes

18 janvier 2012 à 09h48
0
00FA000004883050-photo-google-m-me.jpg
Un développeur de Google+ vient d'annoncer le déploiement, dans les prochains jours, d'un système permettant de modifier les images publiées sur le réseau social. La tendance annoncée est principalement humoristique, pour un résultat proche des mèmes, ces photos et autres images qui font le tour de la Toile.

Après avoir autorisé la publication de GIF animés dans ses pages, Google+ pourrait bien voir arriver massivement les LOLCats et autres mèmes du Web faits maison. Colin McMillen, développeur sur le réseau social, l'a annoncé sur son mur Google+.

« Ajouter quelques mots sur une photo peut la transformer en une idiotie amusante, ou attirer l'attention sur ce que vous trouvez intéressant » résume McMillan. Dans quelques jours, en téléchargeant une image via la sharebox de Google+, il sera possible de les annoter à la façon d'un même du Web.

Une nouvelle fonction qui, à défaut d'innover véritablement, pourra potentiellement transformer Google+ en un lieu un peu plus délirant qu'à l'heure actuelle : il est évident que Google cherche aujourd'hui à démarquer son réseau social des autres en proposant des fonctionnalités qui sortent un peu de l'ordinaire. Une déferlante de photos de chats est donc à prévoir sur Google+ dans les prochains jours.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

CES 2012 : Hubs et webcams HD 1080p non compressée en USB 3.0
Auchan Telecom : deux forfaits à prix réduits qui laissent la data à l'écart
Free Mobile : retard dans la portabilité des numéros et dans la livraison des SIM
Symantec admet que ses serveurs ont été piratés (MàJ)
Motorola Xoom : mise à jour FOTA vers Android 4.0 disponible
L'Arcep accorde officiellement les licences 4G
Google accusé de vandalisme par OpenStreetMap (MàJ)
Brevets : Google gagne une bataille contre Oracle
SOPA : Google vire au noir pour lutter contre la censure du Web
Jerry Yang démissionne de Yahoo!
Haut de page