France : Sony lancerait ses boîtiers Google TV en septembre

03 avril 2012 à 09h16
0
D'après Les Echos, Sony aurait planifié le lancement de deux boîtiers Google TV sur le marché français pour le mois de septembre. Outre YouTube, ils offriront l'accès au kiosque de téléchargement Google Play.

Le second essai sera-t-il le bon ? Alors que la première génération d'appareils Google TV n'a jamais fait son entrée dans l'Hexagone, Sony aurait l'intention de tenter sa chance avec la seconde mouture du système, notamment présentée lors du salon CES de Las Vegas. Selon Les Echos, le fabricant japonais prévoirait ainsi de lancer deux appareils Google TV sur le marché français d'ici le mois de septembre. Il ne s'agira toutefois pas de téléviseurs, mais de boîtiers passerelles, venant donc se brancher à l'écran du salon. Les deux modèles concernés sont vraisemblablement ceux qu'a présentés Sony à l'occasion du CES.

00C8000004865506-photo-sony-au-ces-2012.jpg
00C8000004865508-photo-sony-au-ces-2012.jpg

Le premier, baptisé « NSZ-GS7 », se présente comme un simple boîtier connecté (sur le principe du Logitech Revue donc), tandis que le second, « NSZ-GP9 », reprend les fonctions connectées du premier en leur ajoutant un lecteur Blu-ray. Tous deux viendront vraisemblablement équipés d'une nouvelle télécommande double face, présentant un clavier complet d'un côté, et les fonctions TV traditionnelles ainsi qu'un pavé tactile de l'autre. Les prix s'échelonneraient de 200 à 300 euros.

00C8000004865512-photo-sony-au-ces-2012.jpg
00C8000004865510-photo-sony-au-ces-2012.jpg

« Nous aurons, dès le démarrage, entre 120 et 200 applications, disponibles au niveau mondial » promet aux Echos Stéphane Labrousse, directeur marketing de Sony France. Ces boîtiers Google TV (ou Google Box) sont en effet dotés d'un système d'exploitation dérivé d'Android qui offre pour mémoire, outre un accès au Net et à des services comme YouTube, un kiosque de téléchargement, déclinaison TV du Google Play en vigueur dans l'univers de la mobilité. Sony devrait par ailleurs y intégrer ses propres offres de contenu (vidéo à la demande ou musique), et tenter d'y répliquer certains des partenariats négociés autour de ses TV connectées, à l'image de celui qui a trait à la télévision de rattrapage de M6.

Reste à voir quels peuvent être les fruits d'un tel lancement, sur un marché français où les boîtiers autonomes de ce type doivent affronter la concurrence des box opérateurs, en plus de celle que représentent les consoles de jeu et les TV disposant de leur propre environnement applicatif.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Pour le patron de Take Two (GTA, BioShock), Stadia est une déception
Microsoft bloque la mise à jour de Windows 10 (mai 2020) sur de nombreux appareils
La Maison-Blanche s'en prend aux pays qui taxent les géants numériques américains
« Il est temps de briser Amazon » : quand Elon Musk se paie Jeff Bezos
Microsoft licencie des dizaines de journalistes, remplacés par des robots
Citroën prépare une nouvelle berline hybride haut de gamme pour 2021
L'Allemagne impose une borne de recharge pour véhicules électriques dans chaque station-service
Gaia-X : le projet européen de cloud computing visant à concurrencer la Silicon Valley se précise
La Poste déploie l'Identité Numérique, un service pour se connecter à 700 services avec un identifiant unique
Sony reporte son événement dédié à la PS5 et soutient le mouvement de contestation en cours aux USA

Discussions sur le même sujet

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top