Noto : une nouvelle police de Google pour 800 langues

07 octobre 2016 à 14h37
0
Google a publié en open source une nouvelle police de caractères, laquelle se veut être particulièrement exhaustive avec une prise en charge de 800 langues et de 110 000 caractères.

Avec Noto, Google souhaite mettre un terme aux erreurs d'affichage de caractères non compatibles sur certains systèmes et apparaissant sous la forme d'un carré vide. Sur son blog dédié aux développeurs, Google explique que « le but était de prendre en charge toutes les langues », même les anciens dialectes ou celles n'étant plus activement utilisées aujourd'hui.

Pour la réalisation de ce projet, initié il y a 5 ans, Google s'est allié à Monotype et à Adobe et la société explique que la police sera mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux caractères feront leur apparition au sein de Unicode, par exemple comme l'introduction des émoticônes.

Noto est développée en open source et peut être utilisée au sein de n'importe quel projet. Côté design, la police est volontairement simple pour perdurer dans le temps.

02BC000008567170-photo-google-font-noto.jpg


Parmi les variantes classiques la police sera donc en mesure d'afficher des dialectes spécifiques, par exemple indiens ou africains ou encore des hiéroglyphes. Pour télécharger Noto rendez-vous sur cette page.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top