Google enregistre 4000 attaques gouvernementales par mois

le 12 juillet 2016 à 09h56
0
Google a officiellement annoncé que tous les mois la société doit faire face en moyenne à 4000 attaques gouvernementales.

A l'occasion de la conférence Fortune qui se déroule actuellement à Aspen dans le Colorado, Diane Greene, vice-présidents de Google et membre du conseil de direction de la maison mère Alphabet, s'est exprimée au sujet de la sécurité. Dans l'une de ses dernières dépêches, Reuters rapporte qu'elle a annoncé ce chiffre de 4000 tentatives d'intrusions gouvernementales.


Comme plusieurs sociétés, Google alerte les internautes lorsque leur compte est suspecté d'être la cible d'une organisation gouvernementale. En octobre dernier, Facebook avait annoncé vouloir faire de même. Microsoft et Twitter se sont ralliés à la cause deux mois plus tard.

Par le passé, Google avait affirmé avoir déployé des dizaines de milliers d'avertissements aux internautes, lesquels prennent généralement le temps de renforcer la sécurité de leur compte par la suite, par exemple en activant l'authentification par deux facteurs.


035C000008221240-photo-google-hq-ban.jpg


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Services Google
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Android Q arrivera sur 13 smartphones Xiaomi à partir de l'automne
NVIDIA : le prix des GeForce RTX SUPER est désormais connu
Bad Robot : J.J Abrams jette finalement son dévolu sur Warner plutôt qu’Apple
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Test Oculus Quest : la réalité virtuelle bluffante et accessible
Peugeot e-2008 : tout ce que l'on sait sur le futur SUV électrique
Le maquillage en réalité augmentée ? C'est possible et c'est sur YouTube
Twitter va rendre le géotagging moins précis
Chrome : les sites suspicieux bientôt plus faciles à signaler
scroll top