De peur d'être pisté, il attaque Google à coups de cocktails Molotov

le 05 juillet 2016
 0
Un homme refusant d'être pisté par Google a multiplié les attaques physiques contre le siège de la société en Californie et même mis le feu à l'une des Google Car.

Entre le scan des messages de Gmail servant à la publicité ciblée, le traitement de l'historique des activités sur les différents services de la société et les cookies du navigateur permettant de retourner des liens sponsorisés contextuels, l'internaute lambda peut vite être désemparé par les pratiques de Google. Et lorsque l'on sait que la société est allée jusqu'à contourner les dispositifs de sécurité d'iOS pour mieux cibler les mobinautes, on s'interroge parfois sur le fameux credo « Don't be Evil » (voir à ce propos : Don't Be Evil : Google devrait changer de credo selon Larry Page).

Il faut dire que contrairement aux autres sociétés high tech, les revenus de Google reposent à 90% sur la publicité. Sa pertinence - via le ciblage - est donc primordiale.


Raul Murillo Diaz, un homme de 30 ans, n'a, semble-t-il, pas supporté les pratiques du géant de Mountain View et s'en est directement pris à son siège social. Comme le rapporte Mercury News, l'homme a multiplié les attaques physiques.

Le 19 mai dernier, un employé de Google l'a surpris en train de jeter deux bouteilles de bières transformées en cocktail Molotov en direction d'une voiture de Street View. Cette dernière n'a toutefois pas été brûlée même si une trace de l'incident au sol témoigne de l'agression.

035C000008124508-photo-google-banner.jpg


Quelques semaines plus tard, le 4 juin, M. Diaz a tiré des coups de feu en direction d'un bâtiment de la société. La police a découvert cinq impacts et les caméras de surveillance ont repéré la même voiture aux alentours du campus. Puis le 10 juin, la sécurité a repéré un homme armé d'un pistolet... à eau. Mais selon la police, ce dernier était rempli d'essence. Peu de temps après, l'une des Google Car a été retrouvée en flammes.

L'homme a finalement été arrêté le 30 juin en expliquant aux autorités qu'« il sentait que Google le regardait et ça le rendait fou ». Il est désormais retenu à la prison de Santa Clara.


Pour finir, cette petite vidéo, un peu vieille mais toujours intéressante :

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Dernières actualités

Google dévoile son premier assistant connecté pour la voiture : Anker Roav Bolt
Des chercheurs pensent que les voitures volantes permettront de sauver l’environnement
Les vélos électriques ont vu leurs ventes augmenter de 21% en 2018
Rage 2 ne sera pas un jeu service, mais aura droit à du contenu additionnel gratuit
Luke Wood, CEO de Beats : « Le Powerbeats Pro est le premier produit totalement conçu avec Apple »
Un Huawei Mate 20 X compatible 5G apparaît sur Internet
La NASA a découvert le tout premier type de molécule à avoir existé dans l'Univers
Facebook bannit plusieurs grands groupes britanniques d'extrême droite de son réseau social
iPhone 2019 : Apple va muscler son jeu en photo, notamment en autoportrait
Castlevania Anniversary Collection : le 16 mai sur PC, Xbox, PS4 et Nintendo Switch
L'Etat français déploie sa messagerie Tchap... et on a déjà détecté une grosse faille
[MàJ] Cloud computing : les Lyonnais de Hume détaillent leurs tarifs
Deux plaintes déposées contre Apple, qui aurait menti sur ses performances de ventes
Fnac-Darty lance son Appartement du Futur, un lieu immersif et expérientiel au coeur de Paris
scroll top