Chrome : Google pourrait automatiser l'activation de la navigation privée

16 janvier 2015 à 11h37
0
Google veut faciliter au maximum le surf sur internet et vient de proposer un mécanisme pour repenser la gestion de la navigation privée.
00AF000007325171-photo-le-logo-google.jpg

Google souhaite se substituer de plus en plus à l'internaute en contrôlant directement le comportement du navigateur. Dernièrement, c'est le mode de navigation privée qui a fait l'objet d'une étude avec l'obtention d'un nouveau brevet. Concrètement, le document en question décrit un mécanisme capable d'activer ou non le dispositif de protection en fonction du contenu de la page consultée par l'internaute.

Google informe que le dispositif passe au crible l'historique de navigation, les images, les vidéos, ou encore le texte pour déterminer si la protection doit être activée ou non. En théorie, l'internaute n'aurait plus à s'en soucier. En pratique, on pourrait s'interroger sur l'efficacité du mécanisme puisque les internautes n'activent pas tous la navigation privée pour un type de site internet en particulier (site bancaire, site professionnel, site pornographique, site de warez...).

L'on pourrait également se demander si Google, dont le modèle économique repose en majorité sur la publicité en ligne, modifiera ce mécanisme. À l'heure actuelle, la société explique : « si vous utilisez Chrome en mode navigation privée ou en mode Invité, les cookies ne sont pas transmis aux sites que vous consultez. ». Mais dans ce nouveau dispositif, l'activation du mode de protection n'est activé qu'après avoir saisi l'URL : Google serait donc en mesure de retourner de la publicité ciblée à l'utilisateur en fonction de son historique de navigation, même privée.

Toutefois, si ce dispositif est amené à s'inviter au sein de Chrome, la société procédera probablement à des tests et détaillera son fonctionnement.

Précédemment, Google avait annoncé que son navigateur pourrait lui-même prendre en charge la gestion des mots de passe, une fonctionnalité premièrement testée au sein de Chrome au mois de septembre. C'est l'application elle-même qui génère un mot de passe jugé sécurisé pour le stocker au sein d'un serveur de Google, sans que l'internaute n'ait à le retenir. Un mécanisme pratique... à condition d'utiliser uniquement Chrome.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Voiture neuves : l’entourloupe de la fausse baisse des émissions de CO2
Windows 7 : il existe un hack pour obtenir les mise à jour de sécurité malgré la fin du support
Sony : la PS5 sera remplacée plus rapidement que la PS4, une version Pro prévue pour 2023
Au cas où vous auriez 11 000€ en trop, le Mac Pro et son écran XDR seront disponibles le 10 décembre
Depuis la démocratisation des smartphones les gens ont plus d'accident dus à leur téléphone #SansDec
En Chine, les premiers hybrides singes-cochons, conçus pour des transplantations, sont nés
L'iPhone 11 vous localise régulièrement, Apple s'en explique
L'Union européenne débloque 3 milliards pour la recherche sur les batteries électriques
ProCreate 5 est enfin disponible sur iPad ! On fait le tour des nouveautés principales
La Chine va retirer les PC et logiciels étrangers de son administration d'ici trois ans

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top