Google annonce la fermeture d'Orkut, son premier réseau social

01 juillet 2014 à 08h33
0
Le réseau social Orkut fermera définitivement ses portes le 30 septembre prochain. Google promet aux utilisateurs un outil d'export et la mise en place d'une sauvegarde en ligne.

00B4000003391694-photo-orkut.jpg
Splendeurs et misères des réseaux sociaux... Créé en 2004, à l'instar d'un certain Facebook, par un ingénieur de Google pendant les 20% de son temps de travail dévolus aux projets personnels, le réseau social Orkut fermera définitivement ses portes le 30 septembre prochain.

« Au cours de la dernière décennie, YouTube, Blogger et Google+ ont décollé, avec des communautés qui ont émergé dans chaque coin du monde. Puisque la croissance de ces communautés a dépassé celle d'Orkut, nous avons décidé de dire adieu à ce dernier. Nous concentrerons désormais notre énergie et nos ressources à rendre ces plateformes sociales aussi formidables que possible pour tous ceux qui les utilisent », annonce l'équipe Orkut sur son blog officiel.

S'il n'a jamais été très populaire en France , Orkut a connu ses heures de gloire avant l'avènement de Facebook, particulièrement dans des pays comme le Brésil ou l'Inde, avec une communauté globale estimée à plus de 100 millions d'utilisateurs. Google promet qu'une archive résumant les interactions passées sur Orkut sera mise en ligne à la date de fermeture et propose via son outil Google TakeOut la possibilité d'exporter son profil utilisateur vers une autre plateforme.

Désormais, c'est donc le trio Google+, YouTube et Blogger qui portera les ambitions de Google dans le Web social. La fermeture d'Orkut intervient alors que la stratégie liée à Google+ est remise en question suite au récent départ de son responsable, Vic Gundotra.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top