Coup dur pour Intel : les datacenters Google bientôt équipés de serveurs ARM ?

Par Julien Jay
le 13 décembre 2013 à 10h20
0
Géant de l'Internet Google est largement perçu comme une compagnie de services. Le moteur de recherche Google, les services Google Docs et Google Drive sont évidemment des portes d'entrée dans la galaxie Google, tout comme YouTube. Mais pour proposer ces services, Google s'appuie largement sur des data centers, ses propres data centers. Lesquels sont majoritairement équipés de processeurs Intel, du moins jusqu'à présent. Google envisagerait en effet de développer ses propres puces ARM à destination de ses data centers.

C'est une information qui émane de Bloomberg, Google se pose la question de développer ses propres processeurs à destination de ses serveurs, en s'appuyant sur l'architecture ARM. Un sérieux désaveu pour Intel dont les Xeon équipent les data centers de Google. Chez Google on ne confirme ni ne dément l'information, Liz Markman, porte-parole de la marque indiquant à nos confrères : « Nous sommes engagé dans la conception de la meilleure infrastructure. Cela inclut le design matériel (à tous les niveaux) et le design logiciel. ».

01BD000005468569-photo-google-datacenter.jpg


Concrètement, si cette rumeur se révélait exacte, cela permettrait à Google d'être moins dépendant d'Intel tout en adaptant au plus près de ses besoins le matériel qu'il utilise dans ses fermes de serveurs. Un choix qui n'est pas sans rappeler ce que fait Apple depuis quelques années déjà en concevant ses propres puces pour iPhone et iPad.

Reste que pour Intel, qui contrôle près de 95% du marché des serveurs, cette rumeur a de quoi inquiéter. En effet, Google est son cinquième client le plus important. Il n'en fallait pas plus pour que le cours de l'action Intel chute de 3,1%, hors cotation, à la bourse de New York.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Suite aux protestations meurtrières, l’Indonésie ralentit Facebook, Whatsapp et Instagram
Ouya : la console stoppée pour de bon le 25 juin
Free va supprimer une partie de son offre mobile
Alpha Two : des infos dévoilées sur le taxi volant autonome d'Airbus
Jeff Bezos refuse de répondre à la lettre publique pour le climat de ses employés
L'éditeur de Firewatch lance Playdate, sa console de jeux indé de poche
La dégringolade continue : Panasonic aussi lâche Huawei
Atari : voici le joystick et la manette de la console néo-rétro Atari VCS
HP Omen lance sa gamme de périphériques gaming
Epic Games bloque les comptes d'utilisateurs ayant acheté trop de jeux pendant les soldes
scroll top