Liens Google : un accord a été trouvé avec les éditeurs (MàJ)

01 février 2013 à 18h48
0
Mise à jour

Ce vendredi 1er février était le dernier jour pour que Google et les représentants de la presse en ligne trouvent un terrain d'entente. Selon le compte Twitter de l'Elysée, les deux parties ont signé un accord ce qui permet d'éviter qu'une disposition législative ne soit énoncée sur le sujet.

Un fonds de 60 millions d'euros sera ainsi créé, uniquement financé par Google. Une gouvernance ouverte sera chargée de le gérer, dirigé par des experts indépendants. Des projets seront sélectionnés par ce fonds selon leur capacité d'innovation et leur capacité de transformation de modèle économique. Par contre, ce fonds ne sera pas abondé dans l'avenir, il s'agit donc d'un « one-shot »

« Nous voulons accompagner les changements de la presse », a pour sa part précisé Eric Schmidt, le patron de Google. La firme américaine explique également dans une note qu elle entend renforcer ses relations avec les éditeurs afin qu'ils utilisent ses technologies en matière de publicité. « Lorsque le fonds sera épuisé, nous nous retrouverons avec monsieur le président de Google » a ironisé pour conclure François Hollande depuis l'Elysée.

Version initiale de l'article publié le 21/12/2012 à 17h28


Un accord entre Google et les éditeurs de presse en ligne devait être trouvé d'ici la fin de l'année, à défaut une loi pouvant obliger les moteurs de recherches à rémunérer les sites de presse serait discutée. Le délai imparti est certes écoulé mais le médiateur nommé par le gouvernement vient de bénéficier d'un délai supplémentaire d'un mois pour tenter de dégager un consensus.

00FA000001954814-photo-logo-de-google-news.jpg
Le mois dernier, François Hollande avait expliqué à Eric Schmidt, le patron de Google, que d'ici la fin de l'année, un accord négocié devait être trouvé avec les éditeurs de presse en ligne. Un médiateur, en la personne de Marc Schwartz, avait également été nommé afin de trouver un compromis entre les deux parties.

Alors que le délai est écoulé, le gouvernement vient d'indiquer à l'AFP qu'un mois supplémentaire a été accordé à Google et aux éditeurs de presse. Cette décision a été prise suite à l'échec d'une dernière réunion entre les deux entités. Si le règlement de la question est donc repoussée à la fin du mois de janvier, l'épée de Damoclès est toujours présente au-dessus du moteur de recherche.

A défaut d'accord négocié, le gouvernement a en effet déjà précisé que « si nécessaire, une loi pourrait intervenir sur cette question ». Un texte pourrait donc être proposé aux élus afin qu'ils débattent de l'opportunité d'instaurer un système de rémunération équitable versée aux organismes de presse lorsque des liens hypertextes permettent d'accéder via Google aux contenus présents sur leurs sites Internet.

Pour autant, le groupe américain a déjà qualifié cette proposition de néfaste non seulement pour Internet mais également pour « les internautes, et pour les éditeurs qui bénéficient d'un trafic substantiel envoyé par le site Google Actualités ainsi que par le moteur de recherche ». La signature d'un accord semblait donc difficile avant même le début des négociations.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique
JerryRig met le Samsung Galaxy Z Flip à l'épreuve (et ça fait mal)

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top