Google Currents : une alternative complète à Flipboard

09 décembre 2011 à 09h07
0
00FA000004811978-photo-google-currents.jpg
Alors que l'application Flipboard, qui permet de lire son flux Twitter comme un magazine, vient d'arriver sur iPhone, Google vient de dévoiler Currents, une application destinée à Android et iOS qui permet de suivre l'actualité de sites à la façon d'un magazine numérique.

Google Currents se pose donc comme une alternative à Flipboard, en proposant l'agrégation de contenus issus de médias Web divers - 80 partenaires annoncés parmi lesquels CNET, AllThingsD, Forbes, The Huffington Post... - mais également d'un flux Google+, ou encore d'une liste de flux RSS recensé sur un compte Google Reader. En somme, si les partenaires liés à Current sont tous anglophones, il reste tout à fait possible pour l'utilisateur de composer sa propre liste de médias à suivre.

Le rendu est optimisé pour les tablettes et les smartphones, et permet de charger du contenu pour que ce dernier soit lu hors-ligne, tout en affichant les photos et autres vidéos associées.

Google Currents est d'ores et déjà disponible gratuitement en téléchargement sur l'App Store et l'Android Market, mais seulement pour les utilisateurs américains, ou dotés d'un compte américain sur ces plateformes. Les éditeurs de contenu peuvent, de leur côté, optimiser le visionnage de leurs publications sur l'application via Google Currents Producer.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Facebook propose un bouton
Start-ups françaises : retour sur les efforts du gouvernement
Panasonic reviendra sur le marché des smartphones en 2012
L'Australie rejette l'appel d'Apple, le Galaxy Tab 10.1 en vente
Art Lebedev : date et prix des luxueux claviers Optimus Populis, Mini Six et Aux
Cloud : IBM rachète l'éditeur de logiciels DemandTec
LeWeb 2011 : les médias face au web social, local et mobile
Web et mobile, Twitter inaugure sa nouvelle interface
XQD : l'héritière de la CompactFlash adopte le PCI-Express
Aides de l'Etat : la justice confirme la condamnation de France Télécom
Haut de page